Pas assez de handicapés à la télévision et à la radio, selon le CSA

Des progrès ont été réalisés dans la présence de personnes perçues comme "non blanches" à la télévision et à la radio, mais le CSA déplore la faible représentation des personnes handicapées.

Une place de parking réservée aux handicapés (archives)
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Une place de parking réservée aux handicapés (archives)

Le rapport annuel du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) sur la diversité à la télévision et à la radio souligne des progrès dans la présence de personnes perçues comme "non blanches", mais déplore la faible représentation des personnes handicapées.

"Les résultats 2013 sont très encourageants avec 16% de personnes représentatives de la diversité des origines (...) le handicap demeure malheureusement encore à un niveau de représentation marginal", peut-on lire dans le rapport rendu en avril au Parlement, et dont l'AFP a obtenu copie. "En 2013, le handicap ne concerne que 0,4% des personnes" à l'antenne, alors qu'il concernerait en France "près de 15% de la population totale", selon l'étude.

Favoriser la formation de personnes avec handicap

Devant cette tendance et l'argument des diffuseurs selon lequel "le handicap n'est pas 'télégénique' ", une charte a été signée en février avec les télévisions, les radios, les écoles et les centres de formation aux métiers de l'audiovisuel afin de "constituer des viviers de professionnels à disposition des médias", en favorisant la formation des personnes avec handicap dans le secteur.

Plus de rôles négatifs que positifs

Edité chaque année, le rapport révèle une "progression dans la représentation des Noirs et des Arabes, mais avec un bémol", a indiqué à l'AFP Memona Hintermann, la présidente du groupe de travail "Diversité" au CSA. Des nouveaux indicateurs qualitatifs ont en effet montré qu'il y avait une légère tendance dans les JT à donner plus de rôles négatifs (délinquant par exemple) aux personnes "non blanches", que des rôles positifs (créateur d'entreprise).


"Nous avons une vraie difficulté : nous devons imposer aux chaînes de faire encore un effort, sans qu'elles sachent de combien de personnes on parle (...) nous n'avons pas de statistiques ethniques en France", a expliqué Memona Hintermann, précisant avoir interpellé dans la préface du rapport sur "le besoin de références plus précises".

"La radio, c'est la prochaine cible".

Cette édition 2014 a ajouté un critère d'âge, qui a révélé que les populations de moins de 20 ans et les seniors étaient faiblement représentées à la télévision. Selon la conseillère du CSA, "quiconque allume sa télévision doit se reconnaître (...) Si les gens ne s'y retrouvent pas, ils risquent de déserter ces écrans, et d'aller ailleurs".

Enfin, s'agissant de la radio, encore difficile à appréhender sur le thème de la diversité, Mme Hintermann a estimé que "la radio, c'est la prochaine cible".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772197246
Pas assez de handicapés à la télévision et à la radio, selon le CSA
Pas assez de handicapés à la télévision et à la radio, selon le CSA
Des progrès ont été réalisés dans la présence de personnes perçues comme "non blanches" à la télévision et à la radio, mais le CSA déplore la faible représentation des personnes handicapées.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pas-assez-de-handicapes-a-la-television-et-a-la-radio-selon-le-csa-7772197246
2014-05-22 17:45:19
http://media.rtl.fr/cache/v-n9Rnt0TtIp8GMuaZFp1w/330v220-2/online/image/2013/1024/7765984662_une-place-de-parking-reservee-aux-handicapes-archives.jpg