2 min de lecture Justice

Paris : l'homme qui voulait tuer une députée a été condamné pour terrorisme

Un homme au profil incertain a été condamné mardi pour avoir fomenté un projet terroriste. En 2015, il s'était lui-même dénoncé, affirmant qu'il projetait de tuer une députée socialiste de Paris.

Le tribunal correctionnel de Paris (illustration justice)
Le tribunal correctionnel de Paris (illustration justice) Crédit : JOEL SAGET / AFP
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

Il s'était dénoncé en octobre 2015 dévoilant son projet de tuer une députée socialiste de Paris, et a été condamné mardi pour avoir fomenté un projet terroriste. Ousmane Nimaga, 34 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel de la capitale mardi. Ce détenu a été reconnu coupable "d'entreprise terroriste individuelle" et condamné à cinq ans de prison, dont la moitié avec sursis, assorti d'une mise à l'épreuve avec obligation de soins et de travail. 

Selon le magistrat qui a rendu la sentence, l'intention terroriste ne fait "aucun doute au regard du choix de la cible", décrivant au passage les déclarations "précises, froides, justifiées", du prévenu lors de sa garde à vue. Ousmane Nimaga nie, de son côté, cette caractérisation. Au cours de l'audience, il a répété qu'il n'a jamais "décidé de commettre un acte terroriste", à rebours de son auto-dénonciation il y a deux ans. 

Des instructions "implicites" reçues en prison

Confronté à des réponses très générales, le tribunal a difficilement tenté de déterminer quelle version des faits était la bonne. Sans parvenir à comprendre les raisons qui ont poussé le prévenu à dénoncer son projet, fictif ou véridique. En octobre 2015, Ousmane Nimaga avait lui-même appelé la plateforme de signalement antijihad du ministère de l'Intérieur, et l'association française des victimes du terrorisme. Il avait expliqué s'être radicalisé en prison, et projeter de tuer une députée du Parti socialiste à Paris.

À lire aussi
Une voiture de police incendiée lors de la contre-manifestation du 18 mai justice
Le journal de 7h : jusqu'à 8 ans de prison ferme requis dans l'affaire de la voiture de police brûlée

Il avait alors été placé en garde à vue, et avait expliqué avoir reçu des instructions "implicites" de commettre un attentat lorsqu'il était incarcéré à la prison de Réau, en Seine-et-Marne, pour trafic de stupéfiants en récidive, et qu'il avait été au contact d'islamistes radicaux. À sa sortie de prison, en février 2015, l'homme avait créé une webTV dédiée aux quartiers populaires et c'est ainsi qu'il avait demandé à être reçu par la députée de sa circonscription dans l'espoir de bénéficier de sa réserve parlementaire. La rencontre n'avait jamais eu lieu.

Je ne suis pas un Mohamed Merah

Ousmane Nimaga
Partager la citation

Lors de sa garde à vue, Ousmane Nimaga avait expliqué que c'est à ce moment qu'il aurait pu agresser la députée : cette prise de rendez-vous "a réveillé en moi une haine contre l'État, l'islam radical a ressurgi", avait-il déclaré. Au fil du temps cependant, l'homme a changé plusieurs fois sa version des faits, jusqu'à nier catégoriquement tout projet d'agression. Après examen, un psychiatre a déterminé chez sa personne une légère altération du discernement

Mardi, devant les juges, le prévenu a assuré que son récit auto-incriminant "n'était pas réel". Il s'était dénoncé à l'époque dans l'espoir de trouver de l'aide alors qu'il traversait une période de "désespérance" professionnelle et sentimentale. "Cela n'avait rien à voir avec la radicalité", a-t-il ajouté, concédant seulement avoir été "imprégné" en prison par "les insanités" diffusées par des codétenus radicaux, mais dont il s'est rapidement éloigné. "Je ne suis pas un Mohamed Merah", s'est-il défendu. Son avocate a plaidé la relaxe, estimant que "la cohérence [faisait] cruellement défaut" à son client. Le prévenu a également été condamné à verser 8.000 euros de dommages et intérêts à la députée socialiste qu'il projetait de tuer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Terrorisme Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790073263
Paris : l'homme qui voulait tuer une députée a été condamné pour terrorisme
Paris : l'homme qui voulait tuer une députée a été condamné pour terrorisme
Un homme au profil incertain a été condamné mardi pour avoir fomenté un projet terroriste. En 2015, il s'était lui-même dénoncé, affirmant qu'il projetait de tuer une députée socialiste de Paris.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-l-homme-qui-voulait-tuer-une-deputee-a-ete-condamne-pour-terrorisme-7790073263
2017-09-13 03:36:00
http://media.rtl.fr/cache/ZC4dv1OpBQ7yrgLWy8u60g/330v220-2/online/image/2017/0913/7790073253_le-tribunal-correctionnel-de-paris-illustration-justice.jpg