La France va se lancer dans le social à but lucratif

REPLAY - Comment trouver de l'argent pour financer des programme sociaux quand l'argent public manque ? En 2016, la France va se lancer dans les "Social Impact Bonds".

>
La France va se lancer dans le social à but lucratif Crédit Média : Rémi Sulmont Télécharger

Imaginez : vous avez une idée d'action ou de service dans le domaine du social. Mais c'est trop audacieux pour que les pouvoirs publics vous financent. Une banque ou une fondation, qui a de l'argent, croit en votre idée ? Elle vous donne de l'argent pour réaliser votre projet. Vous faites ensuite le bilan pour voir si cela fonctionne. Si ça marche bien, l'État rembourse le prêteur avec un bonus car il a fait des économies de dépense grâce aux deux parties. Prenons un exemple dans le domaine de la dépendance des seniors. L'association Siel Bleu, qui propose des séances de gym aux personnes âgées, sera la première à se lancer dans ce financement innovant en 2016.

Intérêts versés par les pouvoirs publics

"Ce sont des exercices très simples qu'on peut faire à tout âge. Cela va être des exercices de gym équilibre pour prendre conscience que quand on écarte un peu plus les jambes on a moins de risque de tomber (...) En moyenne, on arrive à réduire de 20% le nombre de chutes et de fractures", explique l'un des responsables, Sébastien Goua. Siel Bleu, en qui vous croyez, signe avec vous (le financeur privé) cet engagement chiffré : -20% de fracture sur une population donnée. Dans quelques années, on regarde si l'objectif est atteint. On fait des études sérieuses en comparant avec même population qui fait pas de gym.

Si l'association n'a pas tenu son pari, vous avez tout perdu. Par contre, si elle a tenu son engagement, vous récupérez votre mise intégralement, plus 10% d'intérêts par an. Imaginons vous avez investi un million d'euro, au bout de cinq ans vous touchez en gros 1,5 million d'euros. Ce sont les pouvoirs publics (une mairie, un département ou l'État) qui vont vous verser les intérêts. Ils ont fait peut-être presque 2,5 millions d'économies grâce à votre investissement et au travail des profs de sport de l'association.

Un verrou a sauté

Il y a des personnes âgées qui ne sont pas cassé le col du fémur et n'ont pas été hospitalisées. Il n'y a moins d'infirmières ou d'aides à domicile à payer. On a fait reculer de quelques mois - de quelques années pour certains - l'admission en maison de retraite. Cette méthode de financement assez révolutionnaire, intitulée "Social Impact Bonds", est née en Grande-Bretagne depuis cinq ans.

C'est finalement après quelques hésitations que le gouvernement français a dit banco. Verser des intérêts et appliquer les méthodes du privé pour financer des programmes sociaux, ce n'est pas une idée facile à faire passer en France. Mais "le verrou idéologique a maintenant sauté", se réjouit le chercheur Benjamin Le Pendeven, qui militait pour importer l'idée en France. Le ministère de l'Économie nous a confirmé qu'il mettait en ce moment au point le dispositif juridique pour commencer début 2016. Même si certains râlent, "c'est une expérience qu'il faut tenter et à laquelle nous croyons", affirme Bercy.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780803123
La France va se lancer dans le social à but lucratif
La France va se lancer dans le social à but lucratif
REPLAY - Comment trouver de l'argent pour financer des programme sociaux quand l'argent public manque ? En 2016, la France va se lancer dans les "Social Impact Bonds".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/la-france-va-se-lancer-dans-le-social-a-but-lucratif-7780803123
2015-12-10 10:51:12
http://media.rtl.fr/cache/o_wYzExmmxU9qrmiNJDCIg/330v220-2/online/image/2015/0827/7779520140_remi-sulmont.jpg