1 min de lecture Faits divers

Côte-d'Or : un instituteur accusé de viol dénonce une erreur judiciaire

Le père de famille est accusé du viol d'une élève de 4 ans en novembre dernier. Son avocat avance des "preuves irréfutables" de l'innocence de son client.

Des officiers de police (Illustration)
Des officiers de police (Illustration) Crédit : LOIC VENANCE / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"J'attends de la justice qu'on me mette hors de cause, c'est évidemment une erreur judiciaire", a-t-il déclaré à l'AFP vendredi 22 septembre. Ce professeur des écoles, mis en examen en novembre pour le viol d'une fillette de 4 ans dans une école de Genlis (Côte-d'Or), clame son innocence et "espère être blanchi complètement", afin qu'il n'y ait plus "le moindre soupçon". Son avocat, quant à lui, évoque des "preuves irréfutables de son innocence".

Selon les analyses ADN, une "tache de sperme (retrouvée) dans la culotte de la victime n'appartient pas" au professeur mais à "un proche" de la fillette, fait notamment valoir le juriste, Maître Claude Llorente, connu pour son engagement contre les erreurs judiciaires. Il estime que "la machine s'est emballée". Le conseil affirme lui aussi qu'il y a une impossibilité matérielle pour son client d'être l'auteur des faits, indiquant notamment que "ce jour-là, il y a eu une erreur de planning et ils ont été deux (instituteurs) en classe toute la journée". 

Inconnu des services de justice

En novembre 2016, la fillette avait raconté avoir été victime d'attouchements, désignant le professeur des écoles qui commençait un remplacement dans son école maternelle. Depuis, celui-ci a clamé son innocence dans la presse locale à plusieurs reprises. Âgé de 43 ans, marié et père de famille, il avait été écroué "pour les nécessités des investigations à poursuivre", avait informé alors le parquet. L'enseignant a été remis en liberté sous contrôle judiciaire fin mars et a fait depuis une demande de placement sous le statut de témoin assisté

À lire aussi
L'automobiliste conduisait près de son domicile quand il a été arrêté par des policiers. faits divers
Montréal : un homme se fait verbaliser pour avoir chanté en voiture

Comme le rapporte Ouest France, le rectorat indique que le professeur "n'est pas connu des services de justice et aucun fait similaire n'est à ce jour inscrit à son casier judiciaire." Face aux éléments avancés par l'avocat du professeur, le procureur de la République de Dijon Éric Mathais a expliqué à l'AFP que "l'instruction est toujours en cours", ajoutant qu'il s'agit d'un "dossier délicat, suivi avec attention par la justice".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Viol Pédophilie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790202711
Côte-d'Or : un instituteur accusé de viol dénonce une erreur judiciaire
Côte-d'Or : un instituteur accusé de viol dénonce une erreur judiciaire
Le père de famille est accusé du viol d'une élève de 4 ans en novembre dernier. Son avocat avance des "preuves irréfutables" de l'innocence de son client.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/cote-d-or-un-instituteur-accuse-de-viol-denonce-une-erreur-judiciaire-7790202711
2017-09-23 01:49:00
http://media.rtl.fr/cache/f6QsXy6Lavafug-cbNJBqQ/330v220-2/online/image/2017/0922/7790190788_des-officiers-de-police-illustration.jpg