2 min de lecture Pollution

Circulation alternée à Paris : un bilan positif et des nouvelles mesures

Après les deux épisodes de circulation alternée en décembre dernier, les autorités dressent un bilan du dispositif et instaurent de nouvelles mesures.

Les quais de Seine à Paris
Les quais de Seine à Paris Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Valentine De Brye

Avec l'abaissement des seuils d'alerte de particules fines, les pics de pollution devraient exploser en 2017 et atteindre plus de 20 jours par an... L'occasion d'instaurer de nouvelles mesures mais également de dresser un bilan des deux épisodes de circulation alternée en décembre dernier 

Un ticket de métro unique lors des pics de pollution ? C'est ce que va proposer Valérie Pécresse ce mercredi 11 janvier aux administrateurs du Syndicat des transports franciliens (Stif). "Un titre de transport utilisable lors des épisodes de pollution" qui permettrait d'inciter les automobilistes à laisser leur véhicule à la maison explique l'élue.

À lire aussi
Le stand de l'agence russe d'énergie atomique Rosatom lors du World Nuclear Exhibition au Bourget, près de Paris. Russie
Pollution radioactive : Moscou conteste tout incident nucléaire

La présidente Les Républicains de la région veut instaurer ce ticket à 3,80 euros soit deux fois le prix d'un ticket de métro à l'unité. Valable sous la forme d'un forfait jour, ce ticket devrait être mis en place lors des prochains pics de pollution en Île-de-France. Valérie Pécresse demande également que ce forfait puisse se commander sur internet afin d'éviter les files d'attentes dans les guichets des métros

Jusqu'à présent, en cas de restriction de circulation lors des pics de pollution, la gratuité de tous les transports en commun était systématique : une mesure jugée trop coûteuse mais aussi perçue comme injuste pour les abonnés " qui considèrent que l'on fait un cadeau aux automobilistes", affirme Valérie Pécresse. 

Mise en vigueur de la vignette Crit'Air

Selon le journal le Parisien, Michel Cadot, le préfet de Police de Paris, a quant à lui établi un bilan "plutôt positif" des deux derniers épisodes de la circulation alternée. Selon lui "le trafic a diminué de 10% pendant cette période et la fréquentation des transports en commun était en augmentation de 5%", ajoutant que "la circulation alternée a permis d'éviter une augmentation de la pollution". 

Un dispositif qui comporte cependant des limites : avec 69 véhicules immobilisés, 3.000 verbalisations pour non respect de la circulation alternée et 18.000 pour dépassement des vitesse réduites, Michel Cadot reconnait que cette méthode n'est "pas forcement la bonne formule".

À partir du 15 janvier prochain, la circulation alternée s'effectuera par l'interdiction de circuler pour les véhicules les plus polluants classés selon la vignette Crit'Air et qui sera obligatoire à Paris. Un système que Michel Cadot estime "plus vertueux et plus compréhensible puisque le véhicule ne circule pas parce qu'il est polluant et non pas parce qu'il n'a pas le bon numéro" 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Île-de-France Circulation alternée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786665991
Circulation alternée à Paris : un bilan positif et des nouvelles mesures
Circulation alternée à Paris : un bilan positif et des nouvelles mesures
Après les deux épisodes de circulation alternée en décembre dernier, les autorités dressent un bilan du dispositif et instaurent de nouvelles mesures.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/circulation-alternee-a-paris-un-bilan-positif-et-des-nouvelles-mesures-7786665991
2017-01-10 11:00:00
http://media.rtl.fr/cache/m_WYwUKAbAZwlbWwVS9QEw/330v220-2/online/image/2017/0110/7786666892_les-quais-de-seine-a-paris.jpg