1 min de lecture Prostitution

Arrêté anti-prostitution à Toulouse : rixe en militants et riverains

Des riverains du boulevard de Suisse à Toulouse se sont opposés à des militants opposés à l'arrêté antiracolage. Trois personnes ont été interpellées.

Officier de police. (archives)
Officier de police. (archives) Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les habitants du quartier situé dans le nord de Toulouse (Haute-Garonne) avaient organisé ce lundi un apéritif pour célébrer la mise en oeuvre en juillet par le maire Jean-Luc Moudenc (UMP) d'un arrêté interdisant le racolage dans plusieurs quartiers chauds de la Ville rose, notamment le leur.

"Une trentaine" de personnes sont alors venues manifester leur opposition, en jetant des "préservatifs remplis d'urine" et utilisant des pistolets à eau chargés du même liquide. Les manifestants ont également fait usage de "gaz lacrymogènes", notamment contre le maire du quartier, Maxime Boyer. "Des coups ont été portés" contre certains riverains, a précisé la police, ajoutant que les blessures n'étaient que légères.

Le problème déplacé ?

Marie Prin, secrétaire générale du Strass, le Syndicat du travail sexuel, a simplement confirmé le jet de préservatifs en direction des riverains mais elle a assuré qu'ils ne contenaient pas d'urine et a refusé de commenter les accusations de violences.

"Des riverains se permettent de fêter notre départ mais il faut arrêter de renverser les rôles. C'est une provocation. La répression, c'est nous qui la subissons", a-t-elle déclaré, elle-même travailleuse du sexe à Toulouse.

Selon elle, l'arrêté n'a fait qu'empirer le problème : "Une partie des prostituées se sont déplacées et, maintenant, des riverains se plaignent ailleurs". "De plus, ça 'précarise' encore plus les travailleuses du sexe", assure-t-elle.

Un apéritif pour "fêter la tranquillité retrouvée"

La manifestation, à laquelle elle a participé, réunissait "un groupe de militants informels", a-t-elle précisé. "On dénonce des violences quotidiennes contre nous, et les riverains se plaignent de préservatifs usagés. C'est beaucoup moindre". La rixe s'est achevée en fin de soirée, après intervention de la police qui a arrêté trois militants.

L'adjoint au maire chargé de la sécurité, Olivier Arsac a tenu à préciser que l'apéritif des riverains n'était pas tourné contre la prostitution mais "pour fêter la tranquillité retrouvée" dans le quartier après l'arrêté municipal baptisé "anti-nuisance".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prostitution Toulouse Haute-Garonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774457415
Arrêté anti-prostitution à Toulouse : rixe en militants et riverains
Arrêté anti-prostitution à Toulouse : rixe en militants et riverains
Des riverains du boulevard de Suisse à Toulouse se sont opposés à des militants opposés à l'arrêté antiracolage. Trois personnes ont été interpellées.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/arrete-anti-prostitution-a-toulouse-rixe-en-militants-et-riverains-7774457415
2014-09-23 14:49:47
http://media.rtl.fr/cache/uIwROghQ5D8oReQ4wZax5Q/330v220-2/online/image/2014/0807/7773627656_un-policier-dans-le-val-d-oise-en-janvier-2014.jpg