2 min de lecture Justice

Amina l'ex-Femen condamnée pour dénonciation mensongère

L'ex-Femen Amina a écopé d'une amende de 1.500 euros avec sursis pour avoir dénoncé une agression imaginaire par des islamistes à Paris.

Amina Sboui, le 8 octobre 2014, à Paris. (archives)
Amina Sboui, le 8 octobre 2014, à Paris. (archives) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ex-Femen tunisienne Amina Seboui a été condamnée mercredi 8 octobre à 1.500 euros d'amende avec sursis pour avoir dénoncé à la police une agression imaginaire par des islamistes à Paris.

Cette peine "extrêmement légère par rapport à la gravité des faits" a été prononcée en tenant compte tenu du "contexte" et de la "situation personnelle" de la jeune femme, a expliqué la présidente du tribunal correctionnel de Paris. "Si je fais une action et que je suis arrêtée?", a demandé Amina Seboui. "Si une action constitue une infraction pénale, bien entendu ça peut avoir des conséquences", lui a répondu la présidente.

La jeune femme a dit à la presse qu'elle ne renoncerait pas à son militantisme et s'est réjouie que le tribunal se soit montré "compréhensif". "Je ne crois pas que ce soit une incitation du tribunal à renoncer à son combat", a réagi son avocat Martin Pradel, selon lequel désormais "quand elle dira quelque chose, elle sera scrupuleuse pour que ce soit la stricte vérité."

À lire aussi
Dieudonné à son arrivée au tribunal, le 12 mars 2015 à Paris (archives). justice
Dieudonné renvoyé devant le tribunal pour dissimulation de patrimoine

D'abord sur Facebook

Le parquet avait requis un mois de prison avec sursis, laissant le tribunal apprécier s'il devait s'accompagner ou non d'une mise à l'épreuve avec des mesures telles qu'une obligation de résidence, de travail ou de formation, et d'un suivi psychologique.


La militante de 19 ans avait porté plainte début juillet, déclarant que cinq islamistes avaient entrepris de lui raser cheveux et sourcils. Grâce à la vidéosurveillance, les policiers ont retracé son parcours dans le métro, sans constater aucune agression. Surtout, ses sourcils et ses cheveux sont alors intacts.

Fin septembre, elle a finalement reconnu avoir menti. "Je suis désolée", a répété à la barre Amina Seboui, "je me suis sentie seule, je voulais attirer un peu l'attention de mes amis".

"Je ne pensais pas que ça irait jusque-là", a-t-elle répondu à la présidente qui lui demandait si "avec le recul", la lycéenne pensait qu'il s'agissait d'une "bonne méthode". Elle avait d'abord raconté cette agression imaginaire sur Facebook, puis les coups de fils ont afflué, et ses amis sur le réseau social lui ont conseillé d'aller au commissariat. Aujourd'hui, "j'essaie de créer des liens, de ne pas m'enfermer", a-t-elle dit au tribunal.

Amina Seboui s'était fait connaître en Tunisie, où elle avait fait deux mois et demi de détention provisoire en 2013 pour avoir peint le mot "Femen" sur le muret d'un cimetière de Kairouan (sud de Tunis) afin de dénoncer la tenue d'un rassemblement salafiste.

Après avoir reçu des marques de soutien des autres Femen, elle avait décidé de quitter ce mouvement féministe en l'accusant d'"islamophobie". Elle devra par ailleurs comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel de Paris pour violences en état d'ébriété après une bagarre en août dans la capitale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Femen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774728893
Amina l'ex-Femen condamnée pour dénonciation mensongère
Amina l'ex-Femen condamnée pour dénonciation mensongère
L'ex-Femen Amina a écopé d'une amende de 1.500 euros avec sursis pour avoir dénoncé une agression imaginaire par des islamistes à Paris.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/amina-l-ex-femen-condamnee-pour-denonciation-mensongere-7774728893
2014-10-08 14:31:00
http://media.rtl.fr/cache/l6G1l49wSbqNLOo2DUF6_Q/330v220-2/online/image/2014/1008/7774729336_amina-sboui-le-8-octobre-2014-a-paris-archives.jpg