Pierre Moscovici : "Il y a une légitimité démocratique en Grèce qu'on ne peut pas contester"

INVITÉ RTL - Alors que la Grèce a échoué à élire son président de la République pour la 3e fois, le commissaire européen aux Affaires économique ne veut pas donner de consigne de vote.

Pierre Moscovici, invité de RTL, le 29 août 2014 (ARCHIVES) >
Pierre Moscovici : "Il y a une légitimité démocratique en Grèce qu'on ne peut pas contester" Crédit Image : Fanny Bonjean / RTL.fr | Crédits Média : Philippe Corbé | Durée : | Date :
1/

Le spectre d'une crise financière resurgit dans la zone euro avec la crise politique en Grèce. De nouvelles élections vont devoir se tenir dans un mois. Le candidat du parti au pouvoir n'a pas été élu par les députés. Ainsi, l'exécutif a perdu sa majorité et le Parlement doit être prochainement dissous. En conséquence, le Fonds monétaire international a décidé de suspendre le versement de son aide financière à Athènes.

Le Grecs sont libres de leur choix

Pour les nouvelles élections, l'extrême gauche est favorite avec le candidat Syriza et menace de ne pas rembourser ce que doit le pays à ses créanciers, dont les contribuables européens. Une situation qui pourrait inquiéter Bruxelles, mais selon Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économique, la commission n'a pas à s'en mêler.  

Je n'ai pas à peser sur une élection

Pierre Moscovici

"C'est la démocratie, ce sont les Grecs qui, librement, vont choisir leur futur dirigeant légitime", un processus qu'il faut "accepter", selon l'ancien ministre de l'Économie. "Je n'ai pas, comme commissaire européen, comme citoyen français, européen, à donner quelconque consigne de vote, à peser sur une élection, insiste-t-il. Il y a une légitimité démocratique n'a pas à être contestée".

La Grèce devra respecter ses engagements

Si le peuple grec est bien libre de son futur choix, Athènes devra tout de même respecter ses engagements, nuance Pierre Moscovici. Notamment, rendre ce qu'elle doit à ses créanciers. La commission souhaite également que le choix se dirige vers un parti pro-européen, afin que la Grèce reste dans la zone euro. Selon l'ancien ministre, "la zone euro aujourd'hui est beaucoup plus solide qu'en 2009-2010. Les différents pays de la zone se portent beaucoup mieux. Il n'y a pas à avoir peur." 

Nous souhaitons que la Grèce reste dans la zone euro

Pierre Moscovici

"Ce que souhaite la commission c'est que le processus électoral débouche sur un choix fait pour des réformes, elles seront nécessaire pour l'économie grecque, et sur un choix pro-européen", affirme-t-il avant de conclure : "Je souhaite, nous souhaitons, que la Grèce reste dans la zone euro, c'est bon pour la zone, c'est bon pour la Grèce."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776041257
Pierre Moscovici : "Il y a une légitimité démocratique en Grèce qu'on ne peut pas contester"
Pierre Moscovici : "Il y a une légitimité démocratique en Grèce qu'on ne peut pas contester"
INVITÉ RTL - Alors que la Grèce a échoué à élire son président de la République pour la 3e fois, le commissaire européen aux Affaires économique ne veut pas donner de consigne de vote.
http://www.rtl.fr/actu/politique/pierre-moscovici-il-y-a-une-legitimite-democratique-en-grece-qu-on-ne-peut-pas-contester-7776041257
2014-12-30 08:48:00
http://media.rtl.fr/cache/5iyAQznAMABuDCWhQhyhwg/330v220-2/online/image/2014/0829/7773985948_pierre-moscovici-invite-de-rtl-le-29-aout-2014.jpg