1 min de lecture Nouvelle-Calédonie

Nouvelle-Calédonie : le parti indépendantiste dénonce des listes électorales "scélérates"

L'Union calédonienne (UC) a qualifié de "scélérates" les listes électorales en vue du scrutin provincial du 11 mai en Nouvelle-Calédonie.

AntoineDaccord
Antoine Daccord
et AFP

Le parti indépendantiste, Union calédonienne (UC), a qualifié lundi 14 avril de "scélérates" les listes électorales en vue du scrutin provincial du 11 mai en Nouvelle-Calédonie, suite au rejet par la justice de ses demandes de radiations. "Le résultat négatif des recours judiciaires intentés par le FLNKS (dont l'UC est une composante, NDLR) sont un déni de justice, que nous ne cautionnons pas", a déclaré Gérard Reignier, secrétaire général de l'UC.

Réunie ce week-end en comité directeur, l'UC a qualifié de "scélérates" les listes électorales spéciales pour les élections provinciales et a invité ses délégués dans les Commissions administratives spéciales à ne pas les signer. En vertu de l'accord de Nouméa (1998), qui a mis sur les rails un processus de décolonisation, des restrictions ont été apportées au droit de vote, le limitant aux personnes arrivées avant novembre 1998.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, le chef du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale, le 26 juillet 2017 assemblée nationale
Mélenchon démissionne de la mission Nouvelle-Calédonie et met "l'ignoble" Valls en cause

S'appuyant sur un arrêt de la cour de cassation de 2011, le FLNKS considère cependant que l'inscription sur la liste électorale générale de 1998 est impérative, tandis que l'Etat et les loyalistes estiment que l'installation sur le Caillou à cette date suffit. Le FLNKS a déposé au tribunal 5.675 demandes de radiations examinées la semaine dernière par le tribunal de première instance.

A Nouméa, elles ont pratiquement toutes été rejetées tandis que le tribunal de Koné, dans la province nord, en a accordé 179 sur les 201 demandées. Les autres partis de la coalition indépendantiste, qui n'avaient pas unanimement soutenu la démarche de l'UC, n'ont pas encore réagi aux décisions de la justice. Les élections provinciales du 11 mai sont cruciales car elles ouvrent le dernier mandat de l'accord de Nouméa, au cours duquel un référendum d'autodétermination doit être organisé en Nouvelle-Calédonie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nouvelle-Calédonie Politique Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771142708
Nouvelle-Calédonie : le parti indépendantiste dénonce des listes électorales "scélérates"
Nouvelle-Calédonie : le parti indépendantiste dénonce des listes électorales "scélérates"
L'Union calédonienne (UC) a qualifié de "scélérates" les listes électorales en vue du scrutin provincial du 11 mai en Nouvelle-Calédonie.
http://www.rtl.fr/actu/politique/nouvelle-caledonie-le-parti-independantiste-denonce-des-listes-electorales-scelerates-7771142708
2014-04-14 07:58:00