2 min de lecture Social

"Emmanuel Macron n'est pas anti-fonctionnaires", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Le chef de l'État pense en revanche que le privé ne doit pas passer après la Fonction publique.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Emmanuel Macron n'est pas anti-fonctionnaires", décrypte Alba Ventura Crédit Image : STEPHANE MAHE / POOL / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Les fonctionnaires défilent ce mardi 10 octobre un peu partout en France. Le gouvernement doit-il craindre une manifestation d'ampleur ? C'est une manifestation catégorielle : c'est la Fonction publique qui défile. Ce n'est pas de nature à enflammer le pays. Du point de vue des revendications, il n'est pas évident qu'il y ait une contagion sur des sujets tels que le gel du point d'indice ou le rétablissement du jour du carence. Maintenant, il faut toujours être prudent. Car au-delà de ces sujets de conflit qui les concernent directement, il y a la réduction des emplois aidés, la hausse de la CSG et la réforme des retraites. Tout une série de revendications qui pourraient potentiellement s'agglomérer à d'autres manifestations. Mais pas tout de suite.

Surtout que, même si les syndicats sont unis pour la première fois depuis dix ans, en réalité ils ne le sont pas. Ils seront ensemble dans la rue, mais pas côte à côte. On n'en est pas là. En vérité c'est un faux-semblant d'unité, parce que les leaders syndicaux seront très éparpillés : Philippe Martinez pour la CGT à Paris, Jean-Claude Mailly pour FO à Lyon, et Laurent Berger pour la CFDT à la Roche-sur-Yon. Ces syndicats restent toujours très divisés sur la méthode d'action et de négociation concernant les réformes. Même s'ils donnent le sentiment de dire "quand il le faut, on est capable de s'unir", cela n'aura pas beaucoup de conséquences.

On ne pense pas qu'Emmanuel Macron soit objectivement anti-fonctionnaires, même s'il pense que le privé ne doit pas passer après la Fonction publique. Mais il est persuadé que la Fonction publique est dépassée, qu'elle s'est "encroûtée". Il le disait d'ailleurs en 2015, lorsqu'il était  ministre. Il disait que la Fonction publique ne pouvait pas être un sanctuaire. Il disait qu'il fallait mieux payer les fonctionnaires, mais qu'ils devaient être moins nombreux et plus mobiles.

À lire aussi
L'usine PSA Peugeot Citroën de Sochaux, le 14 avril 2017. auto
PSA : un plan de départ "favorable aux salariés", estime un syndicaliste

Pour Emmanuel Macron, la Fonction publique s'est 'encroûtée'

Alba Ventura
Partager la citation

On se souvient d'un petit-déjeuner débat où il avait expliqué que le statut des fonctionnaires n'était plus adapté. Il pestait même contre l'emploi garanti à vie des agents de la Fonction publique, contrairement aux salariés du privé. Ce jour-là François Hollande, en déplacement en Corrèze pour décorer justement un fonctionnaire, avait lâché, furieux : "Je salue un fonctionnaire attaché à son département et à son statut, comme je le suis moi-aussi".

Les fonctionnaires ont de la mémoire. Tout cela, ils ne l'ont pas oublié. D'autant plus qu'ils considèrent que le Président manque totalement de capteurs pour ces catégories de Français, contrairement aux catégories supérieures. Mais Emmanuel Macron n'a pas l'intention de céder ni de reculer. Même si un fonctionnaire sur quatre a voté pour lui à la présidentielle, ce qui n'est pas négligeable mais pas non plus exceptionnel. Surtout, un fonctionnaire sur deux a voté soit pour Marine Le Pen, soit pour Jean-Luc Mélenchon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Fonctionnaires Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790451953
"Emmanuel Macron n'est pas anti-fonctionnaires", décrypte Alba Ventura
"Emmanuel Macron n'est pas anti-fonctionnaires", décrypte Alba Ventura
ÉDITO - Le chef de l'État pense en revanche que le privé ne doit pas passer après la Fonction publique.
http://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-n-est-pas-anti-fonctionnaires-decrypte-alba-ventura-7790451953
2017-10-10 08:00:00
http://media.rtl.fr/cache/aJLGFiuJ-zQfqJeovUDrGg/330v220-2/online/image/2017/0815/7789727862_le-traitement-d-emmanuel-macron-reserves-a-la-presse-pose-question.jpg