Élections régionales 2015 en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : "Si on se retire, on favorise le Front national", avance Éric Woerth

REPLAY / INVITÉ RTL - Le député Les Républicains de l'Oise écarte toute possibilité de retrait des candidats LR, tout particulièrement en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.

>
Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : "Si on se retire, on favorise le Front national", avance Éric Woerth Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière Télécharger

La stratégie du "ni ni" demandée par Nicolas Sarkozy après l'annonce des résultats du premier tour des élections régionales a été validée par le bureau politique des Républicains, ce lundi 7 décembre. "Fusion égal confusion totale et on ne peut pas apporter du désordre au désordre qui règne aujourd'hui en France", explique Éric Woerth au micro de RTL. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy soutient le choix de son parti pour le second tour des élections régionales.

Dans le seul département où la question du maintien du candidat LR se pose, avec Dominique Reynié en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, le retrait du candidat de droite serait dommageable, selon Éric Woerth : "Si on se retire, c'est au contraire le Front national qu'on avantage".

Pas de fronde contre Nicolas Sarkozy

Le député de l'Oise est revenu sur les propos qu'il avait tenus un peu plus tôt dans la matinée du lundi 7 décembre. Après avoir lâché que "la droite n'était pas prête" pour les élections car "elle n'a pas aujourd'hui de leader officielle et légitime", Éric Woerth réfute toute remise en cause de l'autorité de Nicolas Sarkozy. Le maire de Chantilly avance qu'il a peut-être été un peu "sophistiqué" et que ses propos ont été mal interprétés.

Selon lui, le triomphe du Front national est avant tout symptomatique d'une "sanction de la politique du gouvernement". Il poursuit en expliquant que la droite n'apporte pas non plus "une réponse structurée" aux préoccupations de la population française.

Confiant pour le second tour

Xavier Bertrand refuse de qualifier ces élections régionales de "douche froide". Il reste persuadé que la droite va gagner des régions. "Je suis persuadé que Xavier Bertrand va l'emporter", avance Éric Woerth, tête de liste départemental LR-UDI-MoDem dans l'Oise. Le candidat Les Républicains apporte de vraies "solutions" selon lui, tandis que Marine Le Pen est "une incarnation de la colère et de la frustration".

Éric Woerth a reconnu que le sort des candidats LR-UDI-MoDem en Nord-Pas-de-Calais-Picardie mais aussi en PACA et en Alsace-Lorrain-Champagne-Ardenne, dépendait en grande partie de la mobilisation des électeurs de gauche au second tour.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780770443
Élections régionales 2015 en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : "Si on se retire, on favorise le Front national", avance Éric Woerth
Élections régionales 2015 en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : "Si on se retire, on favorise le Front national", avance Éric Woerth
REPLAY / INVITÉ RTL - Le député Les Républicains de l'Oise écarte toute possibilité de retrait des candidats LR, tout particulièrement en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.
http://www.rtl.fr/actu/politique/elections-regionales-2015-en-midi-pyrenees-languedoc-roussillon-si-on-se-retire-on-favorise-le-front-national-avance-eric-woerth-7780770443
2015-12-07 15:45:50
http://media.rtl.fr/cache/spCiXOuElNNVD-TSRkLzag/330v220-2/online/image/2015/1008/7780019501_eric-woerth-invite-de-rtl-le-8-octobre-2015.jpg