2 min de lecture Gouvernement

Éducation nationale : "Jean-Michel Blanquer veut mettre du bon sens dans l'école"

ÉDITO - Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a rendu sa copie mardi 29 août lors de sa première conférence de presse de rentrée. Bilan : "Mention bien".

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Éducation nationale : "Jean-Michel Blanquer veut mettre du bon sens dans l'école" Crédit Image : AFP / PATRICK KOVARIK | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Jean-Michel Blanquer a présenté mardi 29 août toutes les nouveautés de la rentrée scolaire. Le ministre de l'Éducation nationale peut-il réussir là où tant d'autres ont échoué ? Il a tous les atouts. Il n'est pas seulement l'ancien patron de l'Essec, cette grande école de commerce. Il est aussi un très fin connaisseur du monde éducatif. Il est reconnu pour cela. Et puis surtout, il a le sens de l'école à la française.

On en voit déjà qui grimacent en pensant sélection, école à la baguette, le b.a.-ba. Et pourquoi pas ? Ce que l'on entend dans la bouche de ce ministre, c'est tout ce que disent les auditeurs de RTL : "Les enfants ne savent pas s'exprimer correctement, ils ne savent pas compter, on donne le bac à tout le monde, on n'a plus de place en fac".

Jean-Michel Blanquer dit qu'il faut revenir aux fondamentaux : écrire, lire, compter et respecter autrui. Mais aussi permettre le redoublement lorsque c'est nécessaire, faire des évaluations aux moments charnière en CP et en Sixième, avoir fait les devoirs au collège (pas à la maison). Il veut mettre du bon sens dans l'école. Il veut remettre l'église au milieu du village.

À lire aussi
Stéphane Travert dans "Le Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI" gouvernement
Loi alimentation : "Je vais utiliser les ordonnances", annonce Travert sur RTL

L'égalité absolue, un leurre

Cela signifie-t-il une école élitiste réservée à ceux qui réussissent ? Pas du tout ! Couper en deux les classes de CP dans les zones prioritaires, ce n'est élitiste. Un chiffre pour illustrer : les élèves des grandes écoles viennent de 200 maternelles. Il n'y a que 200 maternelles en France qui produisent les meilleurs élèves. Il y a 15.000 écoles maternelles en France. Est-ce satisfaisant ? Est-ce que l'on veut ?

On a toujours eu un modèle généreux en décrétant que tous les enfants étaient égaux. Mais l'égalité absolue c'est un leurre. On a cru que c'était un progrès, mais ça a été un échec. On a privilégié le secondaire, alors que c'est au primaire qu'il faut mettre le paquet, parce que c'est là que l'on apprend le langage.

L'école, c'est avant tout fait pour instruire

On a voulu apprendre aux collégiens l'histoire des Dogons, au détriment de la construction européenne. On a voulu apprendre l'Histoire par thématique, alors que l'apprendre chronologiquement paraît bien plus logique (c'est ce que le ministre a décidé de faire). On a réduit la lecture des œuvres classiques. On se réjouit de voir que Jean-Michel Blanquer va offrir aux élèves de CM2 les Fables de La Fontaine. On a vécu avec l'idée que les CAP et les bacs pro étaient des voies de garages, parce qu'il fallait 80% de bacheliers en bac général.

Alors attention, il ne s'agit pas de faire un chèque en blanc à monsieur Blanquer. Mais ce qui est intéressant dans son projet, c'est d'en finir avec l'égalitarisme. Tout le monde n'est pas fait pour avoir son bac, pour faire des études supérieures. L'école c'est peut-être fait pour former de beaux esprits, mais c'est aussi fait pour donner un "bagage" à ceux qui prendront un autre chemin. L'école c'est avant tout fait pour instruire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Éducation nationale Rentrée scolaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789886673
Éducation nationale : "Jean-Michel Blanquer veut mettre du bon sens dans l'école"
Éducation nationale : "Jean-Michel Blanquer veut mettre du bon sens dans l'école"
ÉDITO - Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a rendu sa copie mardi 29 août lors de sa première conférence de presse de rentrée. Bilan : "Mention bien".
http://www.rtl.fr/actu/politique/education-nationale-jean-michel-blanquer-veut-mettre-du-bon-sens-dans-l-ecole-constate-alba-ventura-7789886673
2017-08-30 07:37:00
http://media.rtl.fr/cache/vgtTusYxU8I26ilqqYrO7w/330v220-2/online/image/2017/0830/7789886721_le-ministre-de-l-education-nationale-jean-michel-blanquer.jpg