2 min de lecture Faits divers

Fillettes retrouvées mortes dans une caserne : la mère placée en garde à vue

Deux fillettes ont été retrouvées mortes à Limonest, près de Lyon, dimanche 10 juin. Leur mère, principale suspecte, a été placée en garde à vue lundi 11 juin.

La gendarmerie de Limonest, où deux fillettes ont été retrouvées mortes dimanche 10 juin 2018
La gendarmerie de Limonest, où deux fillettes ont été retrouvées mortes dimanche 10 juin 2018 Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

La mère des deux fillettes retrouvées décédées dans leur chambre d'une caserne de gendarmerie de Limonest, près de Lyon, a été placée en garde à vue lundi 11 juin, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Les corps des deux filles de trois et cinq ans ont été retrouvés par leur mère dimanche 10 juin. Le père, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest et absent au moment des faits, a été entendu longuement avec plusieurs témoins. Il participait à une course cycliste lors de la mort de ses filles.

Les enquêteurs soupçonnent un empoisonnement des enfants, qui ne présentaient pas de traces de coups. Mais les autopsies réalisées n'ont pas encore permis de déterminer les causes de leur mort. Des analyses toxicologiques sont en cours. L'enquête, initialement ouverte pour "recherche des causes de la mort", a été requalifiée en enquête pour "homicides" à l'issue d'"auditions".

À lire aussi
Le baron Édouard-Jean Empain, ici en 2003, est décédé jeudi 21 juin 2018 décès
Édouard-Jean Empain, le baron au doigt coupé, est décédé

Une cellule de crise a été ouverte dans l'école des fillettes

Selon les premiers éléments, les deux petites filles, nées en 2012 et 2014, étaient parties se reposer dans leur chambre. Alertés à 17h20 pour deux enfants en arrêt cardiaque, les secours ont tenté en vain de les ranimer et n'ont pu que constater les décès sur place, d'après les pompiers. 

Choquée et hospitalisée après les faits, la mère n'avait pas encore pu être entendue par les gendarmes. Des sources de presse évoquent l'éventualité d'un empoisonnement des deux sœurs par leur mère, en cours de séparation avec son mari gendarme. "C'est une des hypothèses de travail", avait indiqué une source proche de l'enquête sans plus de précisions.  


En léger retrait par rapport à la gendarmerie, une douzaine d'appartements de fonction abrités dans un immeuble de deux étages tout en longueur accueillent à Limonest les familles des gendarmes. Une cellule de crise a été ouverte dès lundi dans l'école où étaient scolarisées les deux fillettes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Rhône Lyon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793713033
Fillettes retrouvées mortes dans une caserne : la mère placée en garde à vue
Fillettes retrouvées mortes dans une caserne : la mère placée en garde à vue
Deux fillettes ont été retrouvées mortes à Limonest, près de Lyon, dimanche 10 juin. Leur mère, principale suspecte, a été placée en garde à vue lundi 11 juin.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/fillettes-retrouvees-mortes-a-limonest-la-mere-placee-en-garde-a-vue-7793713033
2018-06-11 20:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/X__m2dudAuCZ3PdtqCCsgQ/330v220-2/online/image/2018/0611/7793713171_la-gendarmerie-de-limonest-ou-deux-fillettes-ont-ete-retrouvees-mortes-dimanche-10-juin-2018.jpg