Syrie : Laurent Fabius n'envisage plus un départ de Bachar al-Assad avant une transition politique

Le ministre des Affaires étrangères rappelle la nécessité de l'union de l'ensemble des forces syriennes et régionales.

Laurent Fabius, le 27 juin 2015
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Laurent Fabius, le 27 juin 2015

C'est un signe d'un léger rapprochement des positions de la France et de la Russie sur le cas sensible du conflit syrien. Laurent Fabius a déclaré qu'il n'envisageait plus un départ du président syrien Bachar al-Assad avant une transition politique dans le pays, ravagé par plus de quatre ans de guerre civile.

Dans un entretien accordé au Progrès, le ministre des Affaires étrangères rappelle d'abord la position ferme de l'exécutif, encore exprimée récemment par Manuel Valls. "La lutte contre Daesh est décisive, mais ne sera totalement efficace que si l'ensemble des forces syriennes et régionales s'unissent" explique ainsi le chef de la diplomatie française.

Une Syrie unie implique une transition politique. Cela ne veut pas dire que Bachar al-Assad doit partir avant même la transition

Laurent Fabius

"Comment est-ce possible tant que Bachar al-Assad préside, lui qui a commis tant d'atrocités, et qui a contre lui une grande partie de sa population?" s'interroge t-il également, avant d'apporter quelques nuances. "Une Syrie unie implique une transition politique. Cela ne veut pas dire que Bachar al-Assad doit partir avant même la transition, mais il faut des assurances pour le futur", précise t-il.

Quelle "armée syrienne" ?

Après les attentats du 13 novembre, la France a fait de la lutte contre l'organisation jihadiste sa priorité, abandonnant sa position, maintes fois réitérée, du "ni, ni" (Ni Bachar, ni Daech). La déclaration de Laurent Fabius constitue un nouveau pas dans l'évolution de la position française. Jeudi dernier, en marge de la conférence internationale sur le climat, le ministre avait déjà considéré l'hypothèse d'une possible collaboration avec l'armée syrienne, dont le président Assad ne serait plus le chef.

"Il n’est pas possible de travailler avec l’armée syrienne tant que M. Bachar al-Assad est à sa tête. Mais à partir du moment où il y aura eu une transition politique et où Bachar al-Assad ne sera pas le chef des armées, on peut très bien s’associer à ce qui sera l’armée syrienne. Mais dans une transition politique opérée", avait-il déclaré.  L'écart s'est ainsi réduit entre la position de Paris et celle de la Russie, qui soutient militairement le président syrien.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780749703
Syrie : Laurent Fabius n'envisage plus un départ de Bachar al-Assad avant une transition politique
Syrie : Laurent Fabius n'envisage plus un départ de Bachar al-Assad avant une transition politique
Le ministre des Affaires étrangères rappelle la nécessité de l'union de l'ensemble des forces syriennes et régionales.
http://www.rtl.fr/actu/international/syrie-laurent-fabius-n-envisage-plus-un-depart-de-bachar-al-assad-avant-une-transition-politique-7780749703
2015-12-05 18:07:00
http://media.rtl.fr/cache/YrWK3V9vZGdNGNcuNi5bbA/330v220-2/online/image/2015/1127/7780653763_laurent-fabius-le-27-juin-2015.jpg