3 min de lecture Turquie

Attentat à Istanbul : ce que l'on sait du triple attentat suicide à l'aéroport Atatürk

ÉCLAIRAGE - Plusieurs assaillants ont ouvert le feu avant de se faire exploser dans un terminal de l'aéroport international Ataturk d'Istanbul, la plus grande ville de Turquie.

L'aéroport d'Istanbul a été frappé par un attentat meurtrier mardi 28 juin 2016
L'aéroport d'Istanbul a été frappé par un attentat meurtrier mardi 28 juin 2016 Crédit : Sipa
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

La Turquie est une nouvelle fois frappée par le terrorisme. Plusieurs explosions suivies de coups de feu ont retenti mardi 28 juin aux alentours de 22 heures à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul. Au moins 36 personnes ont été tuées et plus de 150 autres ont été blessées mardi soir dans ce triple attentat-suicide, le plus meurtrier dans la métropole turque déjà visée trois fois cette année.

Si le trafic aérien a un temps été paralysé dans les heures qui ont suivi l'attaque, les vols ont repris vers 3 heures du matin mercredi 29 juin alors que la sécurité de l'aéroport n'est pas remise en cause. Le Premier ministre turc a rejeté toute défaillance en matière de sécurité dans le plus grand aéroport du pays et le 11e plus grand au monde. Mais les interrogations demeurent nombreuses quelques mois après l'attentat à l'aéroport de Bruxelles qui avait fait 32 morts le 22 mars dernier. 

Trois kamikazes arrivés en taxi

Comment s'est déroulé cette attaque ? Selon le premier ministre Binali Yildirim, les trois kamikazes, et non deux comme annoncé initialement, sont arrivés à bord d'un taxi à l'aéroport. Les trois assaillants ont tout d'abord mitraillé des passagers et des policiers en faction avant qu'ils ne se fassent exploser tuant pas moins de 36 personnes, selon un dernier bilan provisoire. L'identité et la nationalité des terroristes n'ont toujours pas été communiquées. 
Un grand mouvement de panique s'est emparé du terminal des vols internationaux lorsque deux violentes explosions, suivies de coups de feu, ont été entendues. Des photos et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une énorme boule de feu à l'entrée du terminal et des membres de la sécurité en train de faire évacuer des passagers qui hurlaient dans des couloirs, pris de panique.  

À lire aussi
La région de la Ghouta, dans les faubourgs de Damas, prise pour cible par des frappes aériennes, le 7 février 2018 Syrie
Syrie : "On entre dans une phase très complexe du conflit", prévient Wassim Nasr

Daesh, responsable de cet attentat ?

Cet attentat va-t-il être revendiqué ? Quelques heures après l'attaque, aucune revendication n'a été diffusée même si le nom de l'État islamique revient régulièrement sur le devant de la scène. Le Premier ministre turc ayant par ailleurs évoqué des "indices qui pointent Daesh". La thèse d'un attentat jihadiste semble donc largement privilégiée au lendemain de cet attentat. 


Depuis près d’un an, les attentats se sont multipliés en Turquie. Ces derniers sont liés à deux menaces distinctes : celle qui découle de la reprise du conflit avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), autonomiste et en guerre contre Ankara depuis 1984, et celle représentée par l’Etat islamique, qui dispose d’une implantation clandestine importante sur un territoire turc longtemps utilisé comme voie de transit vers l’espace syro-irakien et comme base arrière.

François Hollande dénonce un "acte abominable"

Le président français François Hollande a "condamné fermement" un "acte abominable" après l'attentat suicide perpétré à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, lors d'une conférence de presse, à l'issue du premier jour du sommet européen à Bruxelles. "Je veux condamner fermement cette attaque", a déclaré le chef de l'État français, qui redoute que "ces actes terroristes qui viennent après d'autres n'aient comme conséquence que de rendre la situation encore plus difficile en Turquie".

Il s'agit désormais de "faire en sorte que nous puissions connaître exactement les auteurs pour, qu'ensemble, nous puissions faire tout ce qu'il est possible d'engager contre le terrorisme, notamment dans cette région", a souligné François Hollande. De son côté, Manuel Valls s'est dit "horrifié" sur Twitter. 

Les principaux attentats perpétrés en Turquie depuis un an
Les principaux attentats perpétrés en Turquie depuis un an Crédit : VINCENT LEFAI SOPHIE RAMIS GAL ROMA / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Istanbul Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783894160
Attentat à Istanbul : ce que l'on sait du triple attentat suicide à l'aéroport Atatürk
Attentat à Istanbul : ce que l'on sait du triple attentat suicide à l'aéroport Atatürk
ÉCLAIRAGE - Plusieurs assaillants ont ouvert le feu avant de se faire exploser dans un terminal de l'aéroport international Ataturk d'Istanbul, la plus grande ville de Turquie.
http://www.rtl.fr/actu/international/attentat-a-istanbul-ce-que-l-on-sait-du-triple-attentat-suicide-a-l-aeroport-ataturk-7783894160
2016-06-29 07:19:00
http://media.rtl.fr/cache/Cg4xNZCtZM0qInyoqsMQVA/330v220-2/online/image/2016/0629/7783894480_l-aeroport-d-istanbul-a-ete-frappe-par-un-attentat-meurtrier-mardi-28-juin-2016.jpg