2 min de lecture Emploi

STMIcroelectronics va supprimer 430 emplois en France, dont 150 dès cette année

Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs a annoncé mercredi 27 janvier qu'il allait cesser le développement de nouveaux décodeurs numériques et supprimer 150 emplois dans l'Hexagone dès cette année.

Le site de STMicroelectronics à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône
Le site de STMicroelectronics à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
et AFP

La mesure était dans les tuyaux depuis la fin du mois de septembre et une note adressée par le syndicat CFE-CGC au ministère de l'Économie. Le fabricant de semi-conducteurs (puces électroniques) STMicrolelectronics a finalement tranché quant au sort de sa division Digital Product Group. Le groupe dont les États français et italien détiennent chacun 13,77% du capital a annoncé mercredi 27 janvier la fin prochaine du développement de nouveaux produits dans son activité de fabrication de décodeurs numériques. 

Plombé par les difficultés du marché des boxes pour la télévision, STMicroelectronics a perdu l'an dernier près de 250 millions de dollars dans ce secteur, qui représente environ 15% de son chiffre d'affaires global. "Après un examen exhaustif des options externes et internes pour l'activité produits pour set-top-box (décodeurs numériques, ndlr) de la Société, ST va cesser le développement de nouvelles plateformes et de produits standard pour les set-top-box et les gateways (boîtiers réseaux, ndlr) domestiques", a indiqué l'entreprise.

150 postes supprimés dès cette année en France

En conséquence, 1.400 emplois seront supprimés à travers la planète, dont 430 en France, par l'intermédiaire d'un plan de départs volontaires. Parmi les quelque 2.000 salariés de la division, principalement localisés en France, dans la région de Grenoble, et en Inde, 600 seront conservés et réaffectés à d'autres activités. Près de 1.100 postes seront supprimés dès cette année, dont 150 en France, a précisé l'entreprise, notant que le plan social lui coûtera 170 millions de dollars, et que les mesures lui permettront d'économiser environ 170 millions par an. 

À lire aussi
Le logo d'Engie au siège de la société à La Défense le journal
Le journal de 6h30 : les salariés du service clients d'Engie sont en grève

Le groupe franco-italien, qui avait précédemment signalé un ralentissement de la demande, a publié mercredi un résultat net en baisse de 20% en 2015, à 104 millions de dollars, contre 128 millions sur l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires est en recul de 7%, à 6,90 milliards de dollars, contre 7,40 milliards un an plus tôt, la baisse étant selon la direction limitée à 3,3% pro forma (à périmètre et taux de change comparables). Le groupe STM avait déjà procédé à d'importantes coupes dans ses effectifs en 2004, 2006 et 2014.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Entreprises Licenciements
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781571616
STMIcroelectronics va supprimer 430 emplois en France, dont 150 dès cette année
STMIcroelectronics va supprimer 430 emplois en France, dont 150 dès cette année
Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs a annoncé mercredi 27 janvier qu'il allait cesser le développement de nouveaux décodeurs numériques et supprimer 150 emplois dans l'Hexagone dès cette année.
http://www.rtl.fr/actu/conso/stmicroelectronics-va-supprimer-430-emplois-en-france-dont-150-des-cette-annee-7781571616
2016-01-27 11:35:05
http://media.rtl.fr/cache/EtkjtDMB2HEUbyLOR0e3sg/330v220-2/online/image/2016/0127/7781572071_le-site-de-stmicroelectronics-a-rousset-dans-les-bouches-du-rhone.jpg