Nouveau Roland-Garros : les travaux n'ont toujours pas débuté

REPORTAGE - L'équipe de France de Coupe Davis défie la République tchèque en demi-finale à partir de vendredi 12 septembre. Ce sera à Roland-Garros, où les travaux de rénovation n'ont toujours pas commencé.

Vue générale du stade de Roland-Garros
Crédit : AFP/E.Della Torre
Vue générale du stade de Roland-Garros

La France a pris un risque pour cette demi-finale en plein mois de septembre à Roland-Garros, où le court central n'est pas équipé de toit, comme à Wimbledon par exemple. Heureusement, la météo s'annonce clémente du 12 au 14 septembre sur Paris. Mais le nouveau stade, annoncé depuis quelques années, tarde à venir. Isabelle Langé a mené l'enquête pour RTL

On savait au départ de toute façon que les obstacles seraient nombreux

Gilbert Ysern, directeur de Roland-Garros

Porte d'Auteuil, il n'y a toujours pas de grue ni de de tractopelle autour des courts en terre battue. Et pour cause, c'est un parcours du combattant auquel est confronté la direction du tournoi, même si Gilbert Ysern relativise. "Je dirais plutôt qu'on nous propose une nouvelle épreuve en athlétisme : ce n'est plus un 3.000 steeple, c'est un 10.000 steeple. On savait au départ de toute façon que les obstacles seraient nombreux, que la route serait longue. C'est vrai que c'est quand même un petit peu plus long que ce l'on aurait aimé. Mais on avance".

Le toit sur le central en 2019 ?

Le permis de construire a été déposé il y a un an et le dossier est toujours en phase d'instruction. Mais le patron de Roland-Garros est confiant. "On vient de terminer l'enquête publique. On attend pour mi-octobre environ le rapport". Bref, si tout va bien les travaux débuteront après le tournoi l'an prochain. La première phase, avec notamment le nouveau court dans les serres d'Auteuil devrait être inauguré en 2017. Et le toit sur le central en 2019. Soit trois ans plus tard que prévu initialement

Roland-Garros : le projet d'extension conçu en... février 2011

Notre atout majeur, c'est effectivement l'histoire et l'âme de ce stade

Gilbert Ysern, directeur de Roland-Garros

Pour autant, Gilbert Ysern ne regrette pas de ne pas avoir déménagé. "Oh non, surtout pas et moins que jamais, assure-t-il. Surtout quand je vois ce qui se passe dans le monde du tennis aujourd'hui, avec des projets faramineux à droite, à gauche, surtout dans tous ces nouveaux pays. On est plus que jamais convaincu que notre atout majeur, c'est effectivement l'histoire et l'âme de ce stade. Il a une personnalité absolument unique que le monde entier nous envie et que personne ne pourra jamais copier". Ce stade fut construit à l'origine pour les fameux "Mousquetaires", les Lacoste, Cochet, Brugnon et Borotra, pour disputer la Coupe Davis en 1928...

Jacques Brugnon, Henri Cochet, René Lacoste et Jean Borotra en 1930
La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7774231152
Nouveau Roland-Garros : les travaux n'ont toujours pas débuté
Nouveau Roland-Garros : les travaux n'ont toujours pas débuté
REPORTAGE - L'équipe de France de Coupe Davis défie la République tchèque en demi-finale à partir de vendredi 12 septembre. Ce sera à Roland-Garros, où les travaux de rénovation n'ont toujours pas commencé.
http://www.rtl.fr/sport/tennis/nouveau-roland-garros-les-travaux-n-ont-toujours-pas-debute-7774231152
2014-09-10 15:17:00
http://media.rtl.fr/cache/a3bTYu9ZcnLceJPKI9TIdA/330v220-2/online/image/2014/0910/7774231780_vue-generale-du-stade-de-roland-garros.jpg