3 min de lecture AS Saint-Etienne

AS Saint-Étienne : et si les Verts et Galtier étaient en fin de cycle ?

DÉCRYPTAGE - L'entraîneur entame sa 8e saison à la tête des Verts, après avoir clairement montré des envies de départ.

L'entraîneur de Saint-Étienne Christophe Galtier le 14 mars 2015
L'entraîneur de Saint-Étienne Christophe Galtier le 14 mars 2015 Crédit : AFP/J.C.Verhaegen
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

En apparence rien ne va mal. L'AS Saint-Étienne est tranquillement calée en 7e position du classement de Ligue 1, à 5 points du leader, à une position que les plus gros budgets marseillais et lyonnais lui envient après 7 journées de championnat. Mais il flotte comme un air d'ennui, de manque d'enthousiasme, autour de cette équipe. Les matches ne provoquent pas l'entrain et les conférences de presse de Christophe Galtier montrent un entraîneur en pilote automatique. Les Verts semblent être tombés dans une certaine routine, celle d'un couple arrivé au bout d'une histoire. 

Pourtant en, en juillet 2016, Bernard Caïazzo affirmait que Galtier "n'est pas en fin de cycle" dans les colonnes du Progrès. "Il faut que Christophe Galtier trouve son Guy Stephan ou Jean-Louis Gasset. C’est une question d’organisation. Nous devons également améliorer le niveau des cadres du club", appuyait le président du Conseil de surveillance de l'ASSE. Méthode Coué ou conviction, toujours est-il que le besoin d'un certain changement était ressenti

Je suis prêt pour un défi dans un grand championnat

Christophe Galtier
Partager la citation

Alors que les supporters voyaient filer Jocelyn Gourvennec à Bordeaux, eux qui espéraient peut-être l'arrivée d'un coach plus "joueur", les Verts gardaient leur technicien pour une septième saison de suite. Attention, il ne s'agit de remettre en cause le travail de l'ancien assistant d'Alain Perrin, qui a ramené la fierté dans le cœur des fans et un titre dans l'armoire à trophées de Geoffroy Guichard (Coupe de la ligue 2013). Mais l'entraîneur lui-même a admis le besoin d'un renouveau. "C'est un nouveau cycle dans la mesure où des joueurs en fin de contrat nous ont quittés", avait-il déclaré à La Gazette de la Haute-Loire. Le choix a donc été fait de plutôt changer quelques joueurs afin que le discours et la méthode Galtier passent toujours

À lire aussi
Cavani et Sakai en octobre 2017, Depay et Pierre-Gabriel en novembre 2017 médias
Ligue 1 : pourquoi PSG-OM et Lyon-ASSE ont lieu le même jour

La stratégie n'est certes pas incongrue. Alex Ferguson, Guy Roux ou encore Arsène Wenger l'ont adopté en restant longtemps à la tête de Manchester United, Auxerre et Arsenal, privilégiant des cycles à la fin desquels des joueurs étaient changés afin de démarrer une nouvelle histoire. Mais il y a un risque dans ce genre de cas, et ces entraîneurs à la longévité exceptionnelle restent une rareté. Car un entraîneur a aussi besoin d'un nouvel environnement pour se renouveler. Guardiola, Klopp, Ancelotti ont eux-aussi changé d'air pour se challenger. À ce jour, Christophe Galtier n'a connu que l'AS Saint-Étienne en tant qu'entraîneur principal, est-ce à dire qu'il n'est pas non plus convoité ? 

Galtier a montré des envies de départ

Depuis deux étés, soit après sa 6e saison au club (ce qui est déjà plus qu’honorable), Christophe Galtier lorgnerait sur des propositions extérieures, notamment à l'étranger. En mai 2016, l'entraîneur stéphanois donnait une interview à La Gazetta dello Sport dans laquelle il faisait un appel du pied à un pays qu'il semble apprécier. "Je suis prêt pour un défi dans un grand championnat", avait-il affirmé. "À presque 50 ans, je me dis que j’ai aussi choisi de faire ce métier pour connaître de nouveaux pays et vivre de nouvelles expériences", indiquait alors Christophe Galtier. 

Entraîneur plutôt défensif, voire frileux lorsqu'il aligne systématiquement une défense à 5 face aux grosses écuries du championnat, il plafonne avec un club qui ne peut pas donner plus en terme de recrutement. De plus, il finit par lasser un peu les supporters qui voudraient plus de spectacle, moins de calcul. Un soir de match nul triste il avait déclaré : "On voulait garder le point qui nous était accordé au coup d'envoi". Une sortie en conférence de presse devenue mythique, symptomatique de la vision du football du Marseillais. 

Peut-être que je ne serais pas en mesure de faire monter l’équipe plus haut

Christophe Galtier
Partager la citation

Les Verts n'ont pas pris un autre entraîneur. Et leur technicien n'a pas reçu d'offre à la hauteur de ses envies. Pourtant il exprimait lui-même une certaine évidence. "Il faut être très lucide. Je me demande si après sept ans, je n’ai pas déjà tout donné et je me dis que dans ces conditions, peut-être que je ne serais pas en mesure de faire monter l’équipe plus haut", avouait-il à La Gazetta dello Sport il y a à peine quelques mois. Le couple a malgré tout rempilé pour une saison de plus, sans gros risque de dévisser sportivement. Mais avec des espoirs limités en terme de spectacle et d'émotion. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
AS Saint-Etienne Ligue 1 Conforama Christophe Galtier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785051488
AS Saint-Étienne : et si les Verts et Galtier étaient en fin de cycle ?
AS Saint-Étienne : et si les Verts et Galtier étaient en fin de cycle ?
DÉCRYPTAGE - L'entraîneur entame sa 8e saison à la tête des Verts, après avoir clairement montré des envies de départ.
http://www.rtl.fr/sport/football/as-saint-etienne-et-si-les-verts-et-galtier-etaient-en-fin-de-cycle-7785051488
2016-09-30 11:00:00
http://media.rtl.fr/cache/9jZXrpcCaeP3n8rWeYy7sw/330v220-2/online/image/2015/0409/7777322360_l-entraineur-de-saint-etienne-christophe-galtier-le-14-mars-2015.jpg