4 min de lecture Cinéma

"Valérian" : comment Rihanna aurait pu être mieux exploitée

ÉCLAIRAGE - Elle est l'autre grand nom qui accompagne Cara Delevingne et Dane DeHaan dans l'adaptation de Luc Besson de la BD "Valérian et Lauréline".

Rihanna joue Bubble dans "Valérian"
Rihanna joue Bubble dans "Valérian"
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud

Valérian est d'abord l'histoire de Valérian et Laureline, deux agents du Service Spatio-Temporel qui enquêtent notamment dans Alpha, un agglomérat de toutes les civilisations de la galaxie qui forme la fameuse "Cité des 100 planètes". Et n'en déplaise au titre choisi pour le film, Valérian et la Cité des 1000 planètes, Laureline incarnée par Cara Delevingne est bel et bien la star de la superproduction de Luc Besson. Du duo, elle est celle qui récolte la lumière malgré les efforts de Dane DeHaan.

L'autre grand nom sur les affiches, censé auréoler le long-métrage d'une gloire toute internationale, c'est celui de Rihanna. La chanteuse n'en est pas à son premier rôle. On l'a par exemple vue dans un autre film d'action où elle affrontait des extraterrestres, Battleship (2012). Un film qui a été nommé sept fois aux Razzie Awards, les Oscars des plus mauvais films. La Barbadienne a d’ailleurs remporté pour cette prestation le prix de la Pire actrice dans un second rôle.

Mais 2012 est loin. Luc Besson l'a choisie pour jouer Bubble dans Valérian, une extraterrestre gélatineuse bleutée capable de changer d'apparence à volonté. Un rôle qui ressemble à une construction artificielle pour mettre en avant un casting 5 étoiles sans servir véritablement l'intrigue. Attention, spoilers droit devant !

À lire aussi
L'acteur britannique Gary Oldman, qui campe un stupéfiant Winston Churchill dans "Les heures sombres". Bafta
BAFTA 2018 : "Three Billboards", Gary Oldman... Découvrez le palmarès complet

Une chanteuse qui... ne chante pas

Bubble est une créature exploitée dans un bar à hôtesses des plus glauques. Elle se présente comme une artiste de cabaret complète qui ne vit que pour son art. Durant la totalité de son spectacle, Rihanna livre une prestation rythmée de transformiste du futur. 

Bubble est biologiquement capable de changer de visage et de costume à l'infini et c'est sous les traits de la séduisante Rihanna qu'elle montre ses talents devant Dane DeHann. Les effets spéciaux complètent le tableau et les métamorphose sont aussi réussies que celles de Jennifer Lawrence incarnant Mystique (une autre métamorphe bleue) dans X-Men.

Si la bande-annonce pouvait vous faire espérer un show rihannesque, vous serez sans doute un peu déçus puisque l'interprète de Diamonds ne chante pas une note dans Valérian. Peut-être qu'utiliser sa voix d'or aurait pu ajouter un élément spectaculaire supplémentaire, voire une touche d'émotion.

Une émotion artificielle

Valérian recherche un moyen d'entrer dans une zone où seule une race extraterrestre spécifique est autorisée. Il vient donc récupérer Bubble des griffes de son "propriétaire" pour user de ses capacités de transformation. Le portrait sensible décrit par Rihanna après son show est simple : elle est exploitée depuis des années, personne ne la respecte pour sa véritable apparence, elle est là pour plaire physiquement à son public. Montrer l’étendue de "son art".

via GIPHY

Bubble exécute son spectacle face à un Valérian séduit et médusé. Bubble aime que les hommes apprécient ses danses et ne se satisfait que lorsqu'elle lit le désir à travers les yeux de son public. Elle a intégré son statut de créature-objet et, en l’occurrence, de femme-objet. La narration dénonce cette vision tout en la validant à travers les yeux de Valérian et du public, condamné à regarder Rihanna faire du pole dance et enchaîner les poses lascives pendant de longues minutes. Plaisant pour qui aime le cabaret. Mais contradictoire avec le message.

Valérian la libère de ce destin pour finalement... l'utiliser encore une fois pour ses pouvoirs. En ce sens, il ne se différencie pas de son ancien "patron". Il la place même dans un danger mortel pour servir son objectif, certes noble mais égoïste : sauver Lauréline.


Bubble est introduit tardivement dans le film et ne vit que le temps d'une séquence. Rihanna n’apparaît que pour danser et mourir. Le reste du temps elle est gélatineuse et bleue ou a l'apparence d'autres personnages. Après une scène d'action intense et le sauvetage de Lauréline qui allait se faire dévorer le cerveau (avec un filet de citron tout de même), Bubble meurt. 

Dans leur fuite, les héros glissent dans un tuyau d'évacuation des déchets. Blessée pour sauver celui qui la libérée 20 minutes auparavant, Bubble reprend l'apparence de Rihanna pour faire des adieux émouvants à Valérian. Seul problème, l'émotion ne passe pas. Le public reste aussi stoïque que Cara Delevingne lors de cette mort. 

via GIPHY

Présentée pour être aussitôt tuée dans une scène rocambolesque et presque comique, la sauce ne prend pas. L'émotion voulue est balayée définitivement par une Lauréline impatiente (car en danger) qui presse Valérian de partir, laissant le corps de Bubble dans les décombres. Sans doute aurait-il fallu introduire Bubble dès le départ pour laisser un lien se tisser avec le duo et le public.

Une Maïwenn bis ?

Les deux films de Luc Besson, Valérian et Le Cinquième élément seront toujours comparés. L'univers immense, la pâte artistique, la science-fiction. Tout y est. Le personnage de Bubble trouve d'ailleurs un écho assez direct dans celui de la diva du Cinquième élément interprétée par Maïwenn. 

Deux extraterrestres. Deux extraterrestres bleues. Deux extraterrestre bleues qui sont aussi des artistes dans la vie. Maïwenn et Rihanna ont des similitudes. Elles incarnent une chanteuse et une danseuse et elles interviennent à un moment central de l'histoire pour peu de temps.

>
Diva

Mais Bubble et sa mort si soudainement oubliée n'atteint pas la cheville de l'émotion transmise par la diva du Cinquième élément. Elle chante une chanson techniquement très difficile et souvent reprise depuis, Bruce Willis est subjugué à un niveau nettement supérieur et son personnage, si dur, est au bord des larmes pendant la prestation. 

Assassinée à la fin de son concert, la diva n'échange que quelques mots pour signaler au héros qui tente de la secourir que les pierres qu'il recherche pour sauver l'univers sont dans son ventre. La force dramatique est là et elle s'impose dans un film plutôt comique jusqu'alors. Subitement par ce simple élément, le rythme et le sens dramatique des acteurs, la diva est devenue un personnage culte et mystérieux. Bubble n'aura probablement pas le même destin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Luc Besson Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789488026
"Valérian" : comment Rihanna aurait pu être mieux exploitée
"Valérian" : comment Rihanna aurait pu être mieux exploitée
ÉCLAIRAGE - Elle est l'autre grand nom qui accompagne Cara Delevingne et Dane DeHaan dans l'adaptation de Luc Besson de la BD "Valérian et Lauréline".
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/valerian-comment-rihanna-aurait-pu-etre-mieux-exploitee-7789488026
2017-07-26 09:45:00
http://media.rtl.fr/cache/0Y7MH8C-0RZzdsOk84awQg/330v220-2/online/image/2017/0725/7789488121_rihanna-joue-bubble-dans-valerian.JPG