"Final Fantasy XV" : "Je suis désolé d'avoir fait attendre les fans si longtemps", dit Hajime Tabata

INTERVIEW - Hajime Tabata, l'architecte de "Final Fantasy XV", nous livre ses espoirs après l'accouchement long et douloureux d'un jeu très attendu.

Les personnages principaux de "Final Fantasy XV"
Les personnages principaux de "Final Fantasy XV"

Final Fantasy XV va enfin pouvoir révéler ses secrets aux joueurs après 10 ans de production chaotique. Ce jeu vidéo, nouvel opus de la saga culte, succède à Final Fantasy XIII dont il devait être initialement la suite en miroir sous le nom Final Fantasy Versus XIII. Après moult constructions et déconstructions de cet épisode Versus, Final Fantasy Versus XIII est mort afin de donner naissance à un nouveau jeu : Final Fantasy XV. L'équipe a été changée, l'histoire modifiée, seul le héros capable de se téléporter et un concept de "fantasy inspiré par notre réalité" a subsisté. 

Nous nous sommes entretenu avec l'artisan de cette résurrection, le réalisateur japonais Hajime Tabata. Scénario, difficultés lors de la réalisation du jeu, sacrifice, inspirations... Nous avons fait le tour de la question avec celui qui a dû tout repenser pour imaginer un des jeux vidéo les plus attendus de ces dernières années.

Final Fantasy, une oeuvre d'art que l'on ne peut presser

Hajime Tabata a le sourire quand il évoque le long temps de fabrication de Final Fantasy XV. Plus qu'un sauvetage industriel (ce que le projet "FFXV" est), il préfère évoquer la métaphore de l'artisan : une belle oeuvre mérite le temps nécessaire à lui consacrer. C'est d'ailleurs le dernier retard qui est "le plus grand regret du concepteur" sur tout le projet. Prévu pour sortir en septembre 2016, Final Fantasy n'est finalement arrivé en boutique que fin novembre. Cette énième sortie a fait hurler les fans, après des années de rumeurs d'annulation du projet. "Je suis vraiment désolé d'avoir fait attendre les fans aussi longtemps. Beaucoup de gens ont été choqué par ce dernier retard mais la décision se justifiait", explique-t-il. 

Je suis vraiment désolé d'avoir fait attendre les fans aussi longtemps

Hajime Tabata, réalisateur de "Final Fantasy XV"

"Si le jeu était sorti en septembre, il serait sorti incomplet et ce n'est pas ce qu'on voulait. Quitte à ce que les joueurs nous attendent autant ne pas trahir leurs attentes. J'ai préféré faire quelque chose d'irréprochable plutôt que de livrer quelque chose de tiède. Il fallait que l'oeuvre soit complète". Et Hajime Tabata de continuer, lyrique : "Pour beaucoup de gens, Final Fantasy est une oeuvre d'art, et on ne montre pas un tableau sans avoir fini de le peindre."

Il suffit de voir les améliorations techniques en 10 ans. Ce n'est plus du tout la même chose :

>
The Evolution of Final Fantasy XV

Une "vraie" fin garantie "mémorable"

Autre souci pour la licence Final Fantasy : savoir terminer une histoire. Les épisodes cultes VI, VII, VIII ou IX racontaient des histoires marquantes, parfois dramatiques et assez complexes, avec de vrais fins donc les joueurs se souviennent. L'époque moderne avec X (qui a continué en X-2), XII ou encore XIII (suivi de XIII-2 et Lighting Returns) a été empoisonnée par ces suites bancales et confuses. Versus XIII devait être dans le prolongement de XIII avec un autre jeu sur mobile. Ce qui avait été baptisé le "Projet Fabula Nova Crystallis" a finalement donné une trilogie XIII dont personne ne pourrait expliquer le scénario clairement, un jeu sur mobile indépendant (Agito) et XV. Le cordon ombilical tortueux a été coupé. Sans doute pour le meilleur.

"L'histoire se termine vraiment à la fin, sourit Hajime Tabata. Et je pense vraiment que les gens qui ont attendu ce jeu depuis si longtemps seront vraiment rassasiés à la fin. J'invite tous les joueurs à vraiment, vraiment, aller au bout du jeu". Bien entendu, un jeu actuel ne pourrait être un vrai jeu sans ses extensions et autres add-ons qui prolongeront l'expérience et donneront d'autres regards sur le scénario principal et les personnages, mais XV ne devrait pas avoir de suite façon XV-2.


Mais alors de quoi parle Final Fantasy XV ?

Amitié virile et voyage

L'histoire en une phrase est simple : un prince va reconquérir son trône au travers d'un road-trip avec trois amis. Vous suivrez Noctis, descendant d'une lignée capable de maîtriser la magie via un cristal et ses 3 amis/conseillers/gardes du corps. Contrairement aux autres épisodes, où vous pouvez composer votre équipe avec près de 8 personnages très différents, FFXV se limite à ces quatre gaillards.

Pour Hajime Tabata, il n'y aucune misogynie dans cette composition. "L'un des thèmes de cet épisode, c'est l'amitié virile. On voulait montrer un lien qui va unir 4 garçons. On n'est pas dans le registre du sexe mais dans celui de l'émotion. Comme on parle de l’amitié virile, c'est naturel qu'il n'y ait qu'un groupe d'hommes, mais je pense que les joueuses pourront sans aucun problème ressentir des émotions et se projeter en jouant", indique-t-il.

Crédit : Square Enix - Capture du jeu
Gladio, Noctis, Prompto et Ignis, le club des quatre

"Même s'ils ont l'air de se ressembler, vous allez ressentir quelque chose que vous n'avez jamais vu jusqu'à présent dans un Final Fantasy. Vous allez voir, ils sont finalement très différents, ils évoluent dans un monde très vivant et c'est un jeu qui ne vous laissera pas indifférent. De plus, vous allez toujours jouer ces quatre personnages mais le jeu se déroule sur un grand laps de temps, vous allez donc évoluer avec eux et les voir vieillir".

"L'autre thème du jeu c'est aussi l'épanouissement par le voyage, poursuit-il. Dans l'équipe créative, on a essayé de se remémorer nos voyages, nos sensations la première fois que nous avons quitté notre pays, toutes les surprises que nous avons ressenties, ces petits doutes et ces moments d'émerveillement. C'est ce qu'on a essayé de faire pour que le voyage virtuel devienne réel. On voulait que vous ressentiez l'exotisme du voyage. Vous voyez ? Quand vous quittez un pays et que vous ne comprenez rien à la langue... Bien sûr, on n'a pas répliqué ça dans le jeu exactement sinon ce serait injouable. Mais ce coté inconnu, où vous ne savez pas où aller et quoi faire, est bien présent." De villes modernes inspirées de Tokyo à des cités lacustres façon Venise ou des déserts très Nouveau Mexique, Final Fantasy XV fait en effet voyager.

Crédit : Square Enix
Venise à la sauce Final Fantasy ? Cela donne la superbe Altissia

Hajime Tabata y avait trois buts : "faire un jeu contemporain qui suit les standards des jeux modernes en terme technique", une sortie mondiale simultanée et une traduction en de nombreuses langues (dont le français puisque le jeu est entièrement doublé pour la première fois, mais on devine une touche de communication derrière cette dernière mission)". Le jeu doit aussi plaire, se vendre et rester dans la mémoire du jeu vidéo. Le pari sera-t-il réussi ? Réponse dans notre test plein de spoilers dans les prochains jours et dans les résultats des chiffres de vente de Square Enix dans quelques mois.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786023790
"Final Fantasy XV" : "Je suis désolé d'avoir fait attendre les fans si longtemps", dit Hajime Tabata
"Final Fantasy XV" : "Je suis désolé d'avoir fait attendre les fans si longtemps", dit Hajime Tabata
INTERVIEW - Hajime Tabata, l'architecte de "Final Fantasy XV", nous livre ses espoirs après l'accouchement long et douloureux d'un jeu très attendu.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series-jeux-video/final-fantasy-xv-une-oeuvre-d-art-dont-il-faut-vraiment-decouvrir-la-fin-pour-hajime-tabata-jeux-video-square-enix-7786023790
2016-11-29 09:39:28
http://media.rtl.fr/cache/upBung9wB8w1EifFUyi7Mw/330v220-2/online/image/2016/1129/7786030042_les-personnages-principaux-de-final-fantasy-xv.jpg