2 min de lecture Industrie

Quand le plan Marshall a relancé les verreries Arc

REPLAY - Juin 1947 : les États-Unis proposent une aide économique de grande ampleur à l’Europe. En France, le plan Marshall se révèle vite salutaire. La marque de verrerie Arc en profite pour prospérer.

Anais Bouissou Il était une marque Anais Bouissou
>
Quand le plan Marshall a relancé les verreries Arc Crédit Image : Sipa | Crédit Média : Anais Bouissou | Durée : | Date : La page de l'émission

Sur le territoire français, la seconde Guerre mondiale laisse l’économie en lambeaux. À ce problème économique s’ajoute un enjeu politique. Les États-Unis ont besoin d’alliés tels que la France car les relations avec le bloc communiste se tendent. "C’est un enjeu politique majeur puisqu’une Europe qui pourrait basculer dans le communisme. Pour encrer l’Europe dans la camp libéral, il faut commencer par l’aider à se reconstruire, et pour cela, lui apporter une aide financière importante", explique Gilles Ferragu, spécialiste en histoire contemporaine.

À cette époque, l’entreprise de verrerie Arc sort très fragilisée de la guerre. Son patron, Jacques Durand, lorgne justement sur les technologies américaines pour relancer sa production. Les équipes d’Arc se rendent aux États-Unis et découvrent des machines hyper productives.

Profiter du besoin d'équipement des Français

"Ils ont en tête un verre soufflé à la main toutes les 20 minutes, ils sont très impressionnés et ils imaginent tout de suite le développement avec cette machine, qu’on peut avoir en France", raconte le petit-fils du fondateur et actuel dirigeant Timothée Durand. Cette machine magique coûte l’équivalent d’un million d’euros aujourd’hui. Arc en profite donc pour réclamer sa part du plan Marshall. "Le plan Marshall c’était des prêts à taux très faible. C’est vraiment une aide au bon moment. C’est un booster et ça a permis de relancer l’économie d’Arc", détaille le dirigeant de l'entreprise. Au même moment, les bénéfices retombent en cascade sur toute l’économie française.

À lire aussi
Le logo d'Activision jeux vidéo
VIDÉO - Le fabricant du Humvee attaque "Call of Duty"

La consommation repart et Arc fabrique des verres à tour de bras. "Les Français ont besoin après-guerre de se rééquiper. Arc va devenir le leader mondial des arts de la table, va exporter partout dans le monde depuis son site français", rappelle Timothée Durand. La marque en vient même à embaucher une personne par jour dans les années 80, avec un créneau, le grand public. Et aujourd’hui, Arc produit 300 000 tonnes de verres par an et emploie 5000 personnes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Industrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784254736
Quand le plan Marshall a relancé les verreries Arc
Quand le plan Marshall a relancé les verreries Arc
REPLAY - Juin 1947 : les États-Unis proposent une aide économique de grande ampleur à l’Europe. En France, le plan Marshall se révèle vite salutaire. La marque de verrerie Arc en profite pour prospérer.
http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/quand-le-plan-marshall-a-relance-les-verreries-arc-7784254736
2016-07-28 11:22:35
http://media.rtl.fr/cache/Vh5nX5PHgPB5F6cI8zDCBw/330v220-2/online/image/2016/0728/7784256485_une-verrerie-illustration.PNG