La rénovation du Panthéon devrait coûter 100 millions d'euros

Depuis 100 ans, la France finance les travaux de restauration des monuments nationaux, propriété de l’État. Le plus grand chantier d'Europe, commencera à Paris sur le dôme du Panthéon qui se refait une beauté.

Le dôme du Panthéon se refait une beauté
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Le dôme du Panthéon se refait une beauté

Le plus grand chantier de restauration en Europe a lieu à Paris, au Panthéon.

>
La rénovation du Panthéon sera achevée en 2023 Crédit : Monique Younes

La Nation se devait d'entretenir le mausolée de ses grands hommes et de la seule et unique grande femme, Marie Curie. C'est la première fois depuis son édification en 1790 que le Panthéon va être entièrement restauré.

Les travaux commenceront par la partie haute. Le dôme et le tambour seront les premiers à subir un rajeunissement qui se terminera par les sols de l'enclos extérieur, en 2023. L'installation de l'échafaudage qui pèse 315 tonnes a duré à elle toute seule une année. Il a donc fallu creuser 17 mètres dans le sol.

Une invention juste pour le Panthéon

Ensuite, des micro pieux pour consolider le tabouret de l'échafaudage ont été installés. Il a aussi fallu étudier la vitesse du vent sur le bâtiment, notamment sur le dôme qui culmine à 83 mètres du sol pour une stabilité parfaite de ces tonnes de ferrailles.

Pour réaliser cette rénovation, une nouvelle invention a été mise en place. Nos ingénieurs ont fabriqué des amortisseurs spéciaux, des sortes de gros ressorts de 37 cm pour empêcher que l'échafaudage ne s'affaisse sur le Panthéon et ne le détruise. Cela rend la structure auto-portante de l'échafaudage la plus sûre qui soit. 

Pas de publicité pendant la rénovation

Combien coutera le chantier ? Les travaux ont été évalué en 2007 à 100 millions d'euros. dont 25 millions pour l'échafaudage. Les monuments nationaux qui gèrent le Panthéon payeront 19 millions d'euros. Les mécènes se chargeront du reste. La plupart des grands chantiers de restaurations qu'on peut voir à Paris, comme ceux de l'Opéra de Paris ou du Musée d'Orsay sont recouvert de bâches qui sont en fait de gigantesques publicités.

Le directeur général des monuments nationaux, Philippe Bélaval, a tenu à ce que la bâche qui protège les travaux du panthéon ne serve pas de support publicitaire à telle marque de parfum ou de chaussures. On a eu peur que Jean Moulin et Victor Hugo se retournent dans leur tombe. On demandera à un artiste contemporain de décorer cette bâche. Le nom de l'artiste sera connu fin février.

La rédaction vous recommande
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous