4 min de lecture Littérature

Jean d'Ormesson : "Pour un écrivain, La Pléiade, c'est le paradis"

Jean d'Ormesson fait son entrée dans la prestigieuse bibliothèque de La Pléiade avec le recueil "Œuvres" qui rassemble 4 de ses plus grands romans dont "Au revoir et merci" et "La gloire de l'empire".

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Laissez-vous tenter du 16 avril 2015 avec Jean D'Ormesson (partie 1) Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi avec Bernard Lehut et Martin Cadoret

Jean d'Ormesson entre de son vivant, un honneur rarissime, dans la plus prestigieuse des collections littéraires, La Pléiade chez Gallimard. Pour l'académicien, "c'est une grande joie et d'abord un étonnement" d'entrer dans ce Panthéon sur papier qu'est La Pléiade. "Me retrouver dans une collection où il y a Malraux, Montherlant, Gide, Ionesco et Yourcenar, c'est un peu impressionnant et c'est mauvais pour le caractère sûrement", sourit-il.

"Je suis très heureux d'être à l'Académie, j'ai passé des années merveilleuses là bas, mais pour un écrivain La Pléiade c'est évidemment le paradis. L'Académie, c'est une institution, c'est un club, c'est presque une famille. Mais du point de vue littéraire, La Pléiade c'est incomparable", s'extasie Jean d'Ormesson. Entrer dans cette collection de son vivant est un honneur exceptionnel pour un écrivain. Ils n'ont été que 15 auteurs français avant lui, à être adoubés par La Pléiade depuis sa création en 1931, comme Marguerite Yourcenar que Jean d'Ormesson a fait élire à l'Académie.

Je suis très heureux d'être à l'Académie [...] mais du point de vue littéraire, La Pléiade, c'est incomparable

Jean d'Ormesson
Partager la citation

Contrairement à l'Académie, on n'est pas candidat à La Pléiade. "Il y a un an, le téléphone sonne, c'était Antoine Gallimard qui voulait me voir. Je lui dis : voulez vous la semaine prochaine, il me répond "c'est un peu pressé, j'aimerais bien vous voir tout de suite". Je suis venu et il m'a dit "Jean, j'ai pensé à vous faire rentrer dans la Pléiade". J'ai été tellement saisi que j'ai dit "merci beaucoup" et je suis parti", sourit l'académicien.

À lire aussi
Bernard Poirette littérature
C'est à lire : "Une assemblée de chacals", de Craig Zahler

Parmi Proust, Maupassant, Verlaine et Homère

Dans le volume qui vient d'être publié, on retrouve quatre des romans les plus célèbres de Jean d'OrmessonAu revoir et merci, le plus ancien publié en 1966. Après des débuts littéraires plutôt discrets, il y tirait sa révérence avant de faire 6 ans plus tard un retour tonitruant avec La gloire de l'empire puis Au plaisir de Dieu et Histoire du juif errant. Il écrira de nombreux ouvrages après mais ce sont ces quatre livres qu'il a choisis pour entrer dans La Pléiade. "Au revoir et merci était un adieu à la littérature. L'entrée dans la littérature, vraiment, c'est La gloire de l'empire, qui m'a fait élire à l'académie, au Figaro et au comité de lecture de Gallimard", explique Jean d'Ormesson.

Je suis assez content d'être dans la même collection que Homère

Jean d'Ormesson
Partager la citation

Dans la mythique collection de La Pléiade, on trouve les plus grands : des romanciers comme Proust, Maupassant, Camus, Saint-Exupéry, mais également des poètes, comme Rimbaud ou Verlaine. Jean d'Ormesson, lui, est "assez content d'être dans la même collection que Homère". Le prestige de La Pléiade tient au catalogue mais aussi à la qualité de ses livres, de véritables œuvres d'art, imprimées sur papier Bible, à la finesse légendaire, et reliées en cuir souple avec de la peau de moutons de Nouvelle-Zélande, la meilleure au monde paraît-il. Les ouvrages sont également gravés d'une dorure en or. Cette excellence a un prix, une soixantaine d'euros en moyenne le volume de Pléiade.

"Je ne suis pas bibliophile mais il y a deux catégories de livres qui m'ont toujours fait rêver : la "Blanche" de Gallimard, et puis la Pléiade évidemment. Ce volume justifie surtout son prix pour moi par la préface de quelqu'un pour qui j'ai beaucoup d'admiration : Marc Fumaroli", explique Jean d'Ormesson, citant son confrère à l'Académie française. "L'appareil critique (ndlr : les commentaires qui accompagnent la lecture) me faisait affreusement peur, et le directeur de la Maison de Chateaubriand qui s'en est chargé a fait un travail merveilleux, qui m'a appris beaucoup de choses sur moi", avoue l'écrivain.

90 ans en juin

Alors, l'entrée à La Pléiade ne signifie-t-elle pas l'heure de la retraite ? "C'est quand même un peu un pied dans la tombe", sourit Jean d'Ormesson. "Mais je me console en me disant que Briand disait "j'ai un pied dans la tombe mais l'autre est toujours dans le derrière de Poincaré"" L'écrivain avoue avoir hésité à entrer dans La Pléiade. "Même à mon âge, je m'intéresse plus à l'avenir qu'au passé."

François Hollande voulait savoir comment je faisais pour être si populaire

Jean d'Ormesson
Partager la citation

Il est l'un des écrivains les plus aimés, les plus respectés par les Français. Pourtant son entrée dans La Pléiade ne fait pas l'unanimité. Un pamphlet vient même de paraître, intitulé Suffirait-il d'aller gifler Jean d'Ormesson pour arranger un peu la gueule de la littérature française ?. "Enfin ! On me dit toujours que je n'ai que des amis. François Hollande voulait savoir comment je faisais pour être si populaire", s'amuse l'académicien.

Le 16 juin 2015, il fêtera ses 90 ans et se dit très heureux. "La plupart des hommes politiques se présentent toujours comme non privilégiés. Moi je me présente comme un privilégié, pas tellement par la fortune mais j'ai eu des parents qui s'aimaient, ce qui fait que les deux mots que je dis le plus souvent c'est "merci" mais aussi "pardon" car dans ce monde si difficile, j'ai eu une vie extraordinairement facile. Si je n'en avais rien fait, je me serais senti affreusement coupable", explique modestement Jean d'Ormesson.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Jean d'Ormesson Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777382580
Jean d'Ormesson : "Pour un écrivain, La Pléiade, c'est le paradis"
Jean d'Ormesson : "Pour un écrivain, La Pléiade, c'est le paradis"
Jean d'Ormesson fait son entrée dans la prestigieuse bibliothèque de La Pléiade avec le recueil "Œuvres" qui rassemble 4 de ses plus grands romans dont "Au revoir et merci" et "La gloire de l'empire".
http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/jean-d-ormesson-pour-un-ecrivain-la-pleiade-c-est-le-paradis-7777382580
2015-04-16 09:33:00
http://media.rtl.fr/cache/6azYQ1qzjLGUL_sbtWmRJg/330v220-2/online/image/2015/0416/7777383162_j-en-d-ormesson.jpg