"Il faut se protéger encore différemment par rapport à ce risque d'attentat", reconnaît le colonel Fournier

INVITÉ RTL - Le directeur départemental adjoint du SDIS37 fait le point sur les évolutions auxquelles sont confrontés les sapeurs-pompiers.

>
"Il faut se protéger encore différemment par rapport à ce risque d'attentat", reconnaît le colonel Fournier Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP Crédit Média : Stéphane Carpentier Télécharger

Le congrès des sapeurs-pompiers de France s'ouvre à Tours. Près de 30.000 personnes sont attendues pour ce rendez-vous à la fois informatif et festifs. Mais avec le décès d'un des leurs, des suites de blessures infligées par les flammes lors d'un incendie à Béziers cet été, l'esprit risque d'être un peu moins à la fête. D'autant que la profession, très appréciée des Français, est confrontée à de nouveaux défis.


Comme l'explique le colonel Patrick Fournier, directeur départemental adjoint du SDIS37, les sapeurs-pompiers sont confrontés à une baisse des moyens qui leurs sont alloués : "Actuellement nos principaux bailleurs de fonds sont les collectivités et quand on connaît les financements des collectivités, on se doute bien que forcément i y a des répercussions pour les finances des sapeurs pompiers, donc il faut arriver à être concrètement aussi efficace, voire plus avec un budget qui tend à diminuer." Pour ce faire, les différents Services départementaux d'incendie et de secours de France doivent apprendre à mutualiser. 

Les pompiers face au risque terroriste

Autre évolution du métier, les sapeurs-pompiers doivent désormais intégrer le risque terroriste pour intervenir et secourir tout en se protégeant.  "C'est vrai que là il faut travailler différemment", reconnaît le colonel Fournier. "Il faut être plus près et travailler en harmonie avec les forces de police pour savoir quand on peut intervenir et ça, c'est effectivement quelque chose de nouveau."

Heureusement, face aux défis auxquels est confrontée la profession, les sapeurs-pompiers peuvent compter sur l'aide des volontaires, toujours aussi précieuse : "Le volontariat, ce n'est pas une variable d'ajustement, ça constitue une force de frappe, un maillage territorial qui a toujours existé et qui fait notre sécurité civile, notre différence au niveau international et qui nous est envié."

La rédaction vous recommande
par Stéphane CarpentierJournaliste RTL
Suivez Stéphane Carpentier sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7784949547
"Il faut se protéger encore différemment par rapport à ce risque d'attentat", reconnaît le colonel Fournier
"Il faut se protéger encore différemment par rapport à ce risque d'attentat", reconnaît le colonel Fournier
INVITÉ RTL - Le directeur départemental adjoint du SDIS37 fait le point sur les évolutions auxquelles sont confrontés les sapeurs-pompiers.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/il-faut-se-proteger-encore-differemment-par-rapport-a-ce-risque-d-attentat-reconnait-le-colonel-fournier-7784949547
2016-09-22 06:58:00
http://media.rtl.fr/cache/dzxJf4zb3qdM4qBEKurGUQ/330v220-2/online/image/2016/0616/7783712284_un-pompier-illustration.jpg