1 min de lecture Société

Cause animale : les députés rejettent la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs

En revanche, les abattoirs volontaires pourront s'ils le souhaitent expérimenter la vidéosurveillance.

Un employé d'un abattoir à Haguenau, dans le Bas-Rhin
Un employé d'un abattoir à Haguenau, dans le Bas-Rhin Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

L'Assemblée nationale a voté dans la nuit du 27 au 28 mai le principe d'une expérimentation de la vidéosurveillance dans des abattoirs volontaires pour veiller au bien-être animal, plutôt qu'une obligation de caméras, après de vifs échanges.

Les députés ont voté à main levée un amendement de Loïc Dombreval (LREM) au projet de loi agriculture et alimentation en faveur de cette expérimentation de caméras aux postes de saignée et de mise à mort, pour deux ans et avec l'accord des représentants du personnel. Ces vidéos seront consultables en interne, à des fins d'autocontrôle, et par les services vétérinaires.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a donné un avis de "sagesse positif" à la mesure, qu'il a présentée comme un "compromis". "Je préfère que les inspecteurs vétérinaires accompagnent et (le cas échéant) sanctionnent plutôt que les installer derrière des écrans vidéos", a-t-il aussi lancé.

À lire aussi
Jacques Toubon est Défenseur des droits depuis juillet 2014 (archives). immigration
Aquarius : Jacques Toubon critique la gestion de la crise par la France

L'amendement d'Olivier Falorni (non-inscrit) qui prévoyait une obligation de la vidéosurveillance a été rejeté. Le député avait présidé en 2016 la commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs, créée après les images chocs d'abattoirs diffusées par l'association L214, montrant des bêtes mal étourdies ou accrochées vivantes notamment. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Animaux Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793558503
Cause animale : les députés rejettent la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs
Cause animale : les députés rejettent la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs
En revanche, les abattoirs volontaires pourront s'ils le souhaitent expérimenter la vidéosurveillance.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/cause-animale-les-deputes-rejettent-la-videosurveillance-obligatoire-dans-les-abattoirs-7793558503
2018-05-28 12:11:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_Z9_L4KnMEF1_cahUy2Jog/330v220-2/online/image/2018/0528/7793559295_un-employe-d-un-abattoir-a-haguenau-dans-le-bas-rhin.jpg