1 min de lecture Philippe Saint-André

XV de France - VI Nations : Papé reste capitaine, Dusautaoir et Bastareaud de retour

Philippe Saint-André a tranché. Le capitaine du XV de France pour le premier match du Tournoi des VI Nations (en Italie le 3 février) sera bien Pascal Papé, en fonction lors de la tournée de juin puis cet automne, lors des trois tests victorieux. Malgré le retour dans le groupe de Thierry Dusautoir, l'ancien capitaine, le Parisien conserve la confiance de PSA. Le sélectionneur, qui est resté fidèle au groupe de novembre, a également rappelé le centre de Toulon, Mathieu Bastareaud, absent chez les Bleus depuis le Tournoi 2010. Le 2ème ligne perpignanais Romain Taofifenua (22 ans) est le seul novice de la liste. Le groupe doit se réunir le samedi 26 janvier puis être réduit à 23 le lundi 28 janvier au soir, en vue de la première rencontre face à l'Italie à Rome le dimanche 3 février.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Rugby : la sélection pour le Tournoi des VI Nations 2013
Le capitaine, c'est Papé

Comme l'annonçait l'Equipe jeudi, Philippe Saint-André a décidé de maintenir le deuxième-ligne parisien Pascal Papé comme capitaine du XV de France, malgré le rappel dans le groupe de Thierry Dusautoir, capitaine des Bleus à 31 reprises entre 2009 et 2012 et leader du XV de France finaliste du Mondial 2011 face à la Nouvelle-Zélande. Touché au genou en début de saison, Thierry Dusautoir, et son profil de taiseux, avait raté les tests de l'automne (trois succès face à l'Australie, l'Argentine et les Samoa) et laissé Pascal Papé, capitaine plus volubile, prendre les rênes du groupe. Si le Toulousain revient, il laisse le "brassard" au Parisien. Un choix fort de Saint-André.

"Que Thierry prenne tout le temps pour bien revenir de sa blessure et pense d'abord à lui après avoir tant pensé au groupe", a lâché PSA  à propos de Dusautoir, plus leader par l'exemple que par les mots.  "Un capitaine doit être un titulaire indiscutable. Thierry, on veut vraiment lui donner le temps de se préparer, de revenir à son meilleur niveau et ne pas lui mettre de pression supplémentaire extra-sportive. On l'a pris (dans le groupe) parce qu'on sait qu'à 100%, c'est un des meilleurs joueurs au monde". Thierry Dusautoir devra cravacher pour retrouver sa place en troisième ligne où Nyanga, Ouedraogo, Chouly, Picamoles et encore Lauret.

"PSA" a toutefois souligné qu'il ne signait pas un chèque en blanc à Papé, (32 ans, 45 sélections) qui avait assuré l'intérim au capitanat lors des tournées de juin et de novembre derniers, en l'absence de Dusautoir (31 ans, 54 sél.). "Ce qui compte d'abord ce sont les performances. Après, tout peut arriver...", a-t-il souri. 

Bastareaud, première depuis 2010


Pour le reste de son groupe de 33 (qui sera réduit à 23 le 28 janvier), PSA a très peu innové, faisant confiance aux joueurs victorieux des trois tests automnaux. Deux nouveautés toutefois : le retour de Mathieu Bastareaud et le premier appel du jeune deuxième ligne perpignanais Romain Taofifenua. Le premier cité, absent des Bleus depuis le Grand Chelem 2010, fait son retour après plusieurs prestations abouties avec Toulon, leader du Top 14.

"Il fait des efforts énormes. Il a gagné de l'explosivité, de la vitesse. Il fait partie des joueurs dont on sait qu'il a le potentiel à très très haut niveau", a souligné "PSA", son coach à Toulon avant son arrivée chez les Bleus.  Le puissant centre, qui avait cumulé déboires sportifs et extra-sportifs depuis sa dernière sélection le 20 mars 2010, a cependant une rude concurrence à son poste et il paraît peu probable, sauf blessure, qu'il ait vraiment sa chance face aux Florian Fritz, Maxime Mermoz et Wesley Fofana.

Dans le reste du groupe, pas de surprises. En première ligne, Philippe Saint-André a juste "ajouter" deux éléments en première ligne, les piliers David Attoub et Luc Ducalcon. En revanche, pas de William Servat, qui, malgré des piges réussies avec Toulouse, ne reviendra pas filer un coup de main, lui le retraité normalement censé s'occuper des avants du Stade Toulousain.  "Servat, on sait ce qu'il a donné et ce qu'il a fait, mais on pense aussi à l'avenir", a lâché PSA, qui fait donc confiance au trio Kayser-Szarzewski-Guirado.

Chez les arrières, hormis le retour de Bastareaud, c'est du classique avec le quatuor Machenaud-Parra-Michalak-Trinh Duc pour la charnière, les ailiers Clerc, Fall, et Fofana et les arrières Dulin et Huget). Après un Tournoi 2012 en demi-teinte (3 victoires puis 2 défaites face à l'Angleterre et le pays de Galles), le XV de France sera très attendu cette année. La nouvelle génération aussi.

" A niveau égal entre un joueur de 33-34 ans et un de 25-26 ans..."

Mais Saint-André ne ferme pas la porte à certains trentenaires. Interrogé sur les situations d'Aurélien Rougerie (32 ans, 76 sélections depuis 2001), Dimitri Yachvili (32 ans, 61 sélections depuis 2002) et Imanol Harinorodoquy (32 ans, 82 sél. depuis 2002), non retenus, "PSA" a affirmé que "l'équipe de France appartient à tout le monde". 

"Tout dépend de leurs performances. Il y a de la concurrence, des jeunes qui arrivent, qui commencent à goûter et qui n'ont pas envie de lâcher le morceau ! C'est le très haut niveau: plus il y a de compétition, plus il y a de concurrence, plus le niveau d'exigence et d'excellence va être demandé. Mais la porte reste ouverte à tout le monde. Regardez, Mathieu Bastareaud est de retour", a-t-il ajouté. "Après, à niveau égal entre un joueur de 33-34 ans et un de 25-26 ans, on ira automatiquement vers celui de 25-26 ans parce qu'il sera là maintenant et normalement il arrivera à maturité pour la prochaine Coupe du monde (en 2015)", a-t-il conclu.


Pascal Papé capitaine du XV de France : son palmarès et ses statistiques

Lire la suite
Philippe Saint-André Frédéric Michalak Rugby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants