1 min de lecture Jeux Olympiques

Beckham, Nadal, Noah, Tamgho, Longo : les grands absents des JO 2012

Certains n'ont pas pu, par la faute d'une blessure ou d'une forme trop incertaine. D'autres n'ont pas voulu ou, du moins, n'ont pas fait tous les efforts pour. Comme à chaque olympiade, il y aura des absents de marque lors des Jeux Olympiques de Londres qui débute le 27 juillet dans la capitale anglaise. Petit tour d'horizon des vedettes française, et internationales, qu'on ne verra pas à la télé pendant les Jeux.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Daniel Caron

Les Français qui ne verront pas Londres

Jeannie Longo

Depuis 1984, elle n'avait pas raté ça. A 53 ans, empêtrée dans les affaires (défaut de localisation et arrestation de son mari pour achat d'EPO), la doyenne des cyclistes françaises, six olympiades et 4 médailles olympiques au compteur (dont l'or en 1996), ne verra pas Londres. Battue par les plus jeunes au championnat de France, Longo regardera les JO à la télé. Ceci est une révolution.

Joakim Noah

Il aurait du être l'une des attractions de la délégation tricolore. Mais sa cheville gauche, touchée le 5 mai lors des play-offs NBA avec les Bulls de Chicago, n'a pas dit oui aux JO. Ou plutôt, le service médical de sa franchise n'a semble t-il pas souhaité prendre de risques au sujet de son pivot, alors que les Bulls doivent déjà faire sans Derrick Rose pendant un an. Parce que visiblement, pendant ses vacances Hawaï, tout allait visiblement très bien.  Pour les Bleus, c'est un gros coup dur. Trop gros ?

Thomas Voeckler

Pour l'instant, il n'est que remplaçant. Au début du Tour, perturbé par une douleur au genou, le coureur de la formation Europcar ne pouvait assurer au sélectionneur Laurent Jalabert qu'il disposerait de l'intégralité de ses moyens physiques pour Londres. Finalement, Jaja a choisi Démarre, Chavanel et Gallopin. Le 4ème larron ? Le pistard Bourgain... Impressionnant sur les routes de la Grande Boucle 2012, avec deux victoires d'étapes et un maillot à pois, Voeckler a déclaré jeudi être à disposition du sélectionneur. Gallopin et Chavanel, qui ont abandonné le Tour, souffrants, n'ont qu'à bien se tenir. En cas de pépin, Voeckler est prêt.

Teddy Tamgho


Au moins, il pourra perfectionner son flow... Le triple sauteur et "rappeur" tricolore, deuxième meilleur performeur de l'histoire (17,98 m en 2010), ne sera pas sur le sautoir du stade olympique de Londres. Grand favori pour ramener la médaille d'or, Tamgho doit renoncer en raison d'une cheville meurtrie depuis une blessure survenue aux Mondiaux espoirs de 2011. Une grave blessure, une affaire de violence sur une femme, un rap de très mauvais goût : Teddy Tamgho ne sera pas à Londres. Enfin, pas sur la piste puisque le Francilien s'occupe de la préparation physique et mentale du hurdler Garfield Darien. Pas de breloque pour TT mais une formidable occasion de grandir.

Frédérick Bousquet

Ses tatouages et sa gueule de surfeur ne verront pas les "petites" vagues du bassin olympique. Battu par Amaury Leveaux et Florent Manaudou sur 50m lors des championnats de France, le compagnon de Laure Manaudou, 31 ans, ne gagnera jamais une breloque olympique en individuel. Dommage car, derrière César Cielo, tenant du titre et patron du sprint mondial, il y avait de la place. Espérons que son absence ne pèse pas trop sur Laure Manaudou, qui, à plusieurs reprises, a regretté l'absence de son chéri. Qui lui, trouve fatiguant de n'être que Mr Manaudou. Mr Bousquet n'ira pas aux JO.

Marion Bartoli

Le tennis féminin français est tellement performant actuellement qu'il se permet de se passer de son atout numéro 1 pour les JO. Marion Bartoli, 10ème du classement WTA, qui n'a plus joué en Fed Cup avec les Bleues depuis 2004, ne disputera pas le tournoi olympique. La raison ? Le règlement impose d'avoir participé à plusieurs rencontres avec la sélection. Ce que Bartoli, qui refuse de venir si son père, qui est son entraineur, ne peut pas l'accompagner, n'a évidemment pas fait. La Française a pourtant tenté de faire pression sur la FFT, en vain. L'arrivée de Mauresmo à la tête de l'équipe de Fed Cup pourrait changer la donne pour Rio de Janeiro. Dans 4 ans. En attendant, la France a envoyé Pauline Parmentier, 92ème mondiale, et Alizée Cornet, 57ème, défendre le drapeau. Mouais. A titre de rappel, pour la première fois de son histoire, la France est actuellement en deuxième division mondiale après avoir été rétrogradée pour la première fois de son histoire en 2011. Une bonne joueuse avec des petits caprices, c'est toujours mieux que des bons soldats aux moyens limités.

Gaël Monfils

Insuffisamment remis d'une blessure au genou droit, la Monf' a déclaré forfait pour les JO vendredi. Le 17e joueur mondial n'a plus joué depuis le tournoi de Nice, fin mai, manquant ainsi Roland-Garros et Wimbledon. Un forfait loin  d'être surprenant pour Monfils, dont le corps casse de partout et qui, en plus, n'a jamais vraiment aimé l'herbe...
   
Mehdi Baala

Triste fin de carrière pour Mehdi Baala. Le médaillé de bronze sur 1500m à Pékin (après disqualification du vainqueur Ramzi pour dopage),  mal remis d'une lésion de l'aponévrose plantaire du pied gauche, a du renoncer au voyage.  Ce forfait pourrait être synonyme de fin de carrière pour Baala, 34 ans en août, pas franchement tranchant depuis plusieurs saisons en raison de pépins physiques. Le vice-champion du monde 2003 pourra en revanche venir supporter son meilleur ennemi, Mahiedine Mekhissi, avec qui Baala avait échangé quelques douceurs lors du meeting de Monaco en 2011. Le dernier coup d'éclat de l'Alsacien. Triste.

Christine Arron


La "Reine Christine" ne prendra pas l'Eurostar. La toujours recordwoman d'Europe du 100m (10"73), 38 ans, a échoué dans sa quête d'une 4ème participation aux JO. Trop juste en inviduel, la Guadeloupéenne n'a pas non plus été retenu pour le relais 4X100 mètres. Deuxième performeuse française de la saison, Arron n'était pas la bienvenue dans le relais. Question de vie de groupe à ce qu'il parait. Dommage pour les yeux puisque à 38 ans, Arron reste une femme splendide. Et une athlète qui pouvait encore apporter. Autre absente en athlétisme, celle de la double championne olympique du triple saut sous les couleurs du Cameroun, Françoise Mbango. Devenue française, elle n'a pas réussi les minimas, malgré le coaching de... Teddy Tamgho. Encore lui !

Frédérique Jossinet

Après Athènes et Pékin, Frédérique Jossinet ne verra pas Londres. Pas dans la peau d'une titulaire en tout cas. Vice-championne olympique chez les moins de 48 kilos, la Française n'a pas été sélectionnée par sa Fédération pour représenter son pays dans sa catégorie. C'est Laetitia Payet, médaillée de bronze aux "Europe" 2012, qui lui a été préférée. Un coup dur pour l'Orléanaise de 36 ans, tout de même nommée remplaçante mais qui devra bénéficier de la blessure de sa compatriote pour s'avancer sur les tatamis londoniens. Une décision que Jossinet n'avait pas du tout apprécié, critiquant vertement Payet. Jossinet pourra toujours se concentrer sur la prochaine édition de Koh-Lanta...

Thomas Bouhail


Rater les JO, c'est pas si grave que ça en fait. C'est ce que doit se dire le Le gymnaste Thomas Bouhail, qui a dû renoncer aux jeux Olympiques de Londres, dont il devait être l'une des principales chances françaises de médailles en gymnastique artistique. Victime d'une grave blessure à la jambe gauche, Bouhail est passé tout près, selon lui, de l'amputation. La faute à des opérations mal gérées. Le médaillée d'argent au saut de cheval ne réeditera pas l'exploit. Mais franchement, c'est secondaire.

L'équipe de France de sabre messieurs


L'équipe de France de sabre messieurs, double championne olympique en titre, n'a pas réussi à se qualifier pour les JO de Londres. Cette non-qualification est un coup dur pour l'escrime française. En individuel, Boladé Apithy, qualifié sur le quota de la zone Europe, sera donc le seul sabreur français présent en Angleterre.

Les vedettes qui n'y seront pas

David Beckham

Et pourtant, il avait mis la main à la patte. Ambassadeur mondial et VIP de luxe pour la candidature londonienne, le plus célèbre des sportifs anglais n'a pourtant pas été retenu dans l'équipe britannique olymppique par le sélectionneur Stuart Pearce, qui lui a préféré Ryan Giggs, Craig Bellamy et Micah Richards comme joueurs de plus de 23 ans.  Une absence qui fait beaucoup parler, en Angleterre comme partout dans le monde. Privé de son ambassadeur le plus prestigieux, les JO londoniens n'auront pas la même saveur. Sans le Spice Boy, pourtant en forme, c'est presque logique.

Rafael Nadal


Les genoux, toujours les genoux. Rafael Nadal, médaillé d'or à Pékin, ne défendra pas son titre, forfait en raison de genoux douloureux. Une rengaine désormais habituelle pour le Taureau de Manacor. Après sa ballade sur la terre ocre, Nadal avait chuté dès le 2ème tour de Wimbledon. La faute à ses genoux, surement. Histoire de se requinquer, Nadal a, la mort dans l'âme, renoncé à (re)venir sur le gazon londonien. Roger Federer, Novak Djokovic, Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga respirent un peu mieux.

Wade, Howard, Griffin, Bosh, Rose Nowitzki, Rubio

Si le Team US débarque avec un effectif stratosphérique, elle aurait pu se présenter aux JO avec quelques superstars en plus. Mais la malchance en a décidé autrement. Et c'est dommage pour le spectacle. Car les fans de basket piaffaient d'impatience à l'idée d'assister aux envolées de Blake Griffin, aux actions défensives de Dwight Howard, aux finitions acrobatiques et dunks ravageurs de Derrick Rose et Dwayne Wade. Mais la saison NBA, raccourcie en raison du lock-out, a fait des victimes. Heureusement que LeBron James possède un physique de cyborg...Des Américains absents mais aussi un Allemand et un Espagnol. La superstar de Dallas, Drik Nowitzki, ne sera pas à Londres, la sélection allemande n'ayant pas réussi à se qualifier pour les Jeux. Ricky Rubio, le génial meneur de jeu de l'Espagne, révélé lors des JO 2008 à tout juste 17 ans, a lui aussi du renoncer, victime d'une grave blessure aux genoux et qui laisse la Roja un peu orpheline.

Andy Schleck


Le grimpeur luxembourgeois, sur le très plat circuit londonien, n'avait de toute façon aucune chance de glaner une médaille. Touché au bassin et aux vertèbres lors du Dauphiné, le vainqueur du Tour de France 2010 (sur tapis vert), forfait pour la Grande Boucle 2012, ne défendra pas les couleurs du Grand Duché. Et son frère, Frank, non plus. Pas de blessure mais un diurétique pour le grand frère.

Ian Thorpe

Come-back raté pour le nageur australien. Le quintuple champion olympique (Sydney et Ahtènes), retraité en 2006, avait décidé, en 2011, de replonger, à 29 ans. Une tentative vaine, notamment sur 200m (12e aux trials australiens). C'était bien essayé. Thorpe, qui n'ira pas à Londres, pourrait en revanche poursuivre, un peu, sa deuxième carrière. Qui s'avère bien difficile sans les combinaisons...

Blanka Vlasic

La longilinge sauteuse en hauteur croate, médaillée d'argent à Pékin, n'avait pas les moyens de venir jouer la médaille. Elle a donc décider de rester à la maison. Après des complications suite à une opération au talon d'achille, la deuxième meilleure performeuse mondiale de l'histoire (2,08 mètres)

Nelson Evora

Le concours du triple saut risque d'être bien terne à Londres. Pas de Teddy Tamgho et pas de Nelson Evora non plus. Le Portugais, champion olympique en titre de la discipline, s'est fracturé le tibia en avril pour la deuxième fois en deux ans et ne sera pas en mesure de défendre son titre à Londres. L'Américain Taylor et l'Anglais Idowu ont presque apprécié. On dit bien presque !

Michelle Jenneke

Elle ne devait de tout façon pas faire les Jeux mais bon, beaucoup aurait aimé la voir au départ des séries du 100m ou du 100m haies. Car la sprinteuse australienne de 19 ans a une manière bien à elle de s'échauffer et de se motiver avant une course. Déhanchés, petits mouvements du bassin, sourire en coin : Michelle Jenneke va beaucoup nous manquer.

TOUTE L'ACTUALITE DES JO AVEC LE DOSSIER SPECIAL DE RTL.FR :

JO Londres 2012

Lire la suite
Jeux Olympiques Londres Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants