1 min de lecture Cyclisme

Tour des Flandres : Sagan et Cancellara en favoris, Boonen et Chavanel à l'affût

Dimanche, le Tour des Flandres fêtera ses 100 ans. L'occasion pour "la Ronde" d'offrir un plateau de premier choix, avec une bataille qui s'annonce terrible entre deux épouvantails (Sagan et Cancellara), un triple vainqueur en petite forme (Boonen) et un Français ambitieux (Chavanel).

Qui succédera à Tom Boonen sur le Tour des Flandres ? Lui-même ? Peter Sagan ? Fabian Cancellera ? Symvain Chavanel ?
Qui succédera à Tom Boonen sur le Tour des Flandres ? Lui-même ? Peter Sagan ? Fabian Cancellera ? Symvain Chavanel ? Crédit : AFP/Y.Yansens

Sagan et Cancellara, deux favoris qui se détestent

"L'erreur serait de se focaliser sur ces deux coureurs. Et il n'y a pas que deux prétendants à la victoire, mais beaucoup d'autres. Peut-être que le marquage entre Cancellara et Sagan va profiter à d'autres coureurs. Je l'espère." Sylvain Chavanel a posé vendredi la problématique majeur des "autres". Comment faire pour battre Peter Sagan, euphorique ces dernières semaines, et Fabian Cancellera, qui, malgré son abandon lors de Gand-Wevelgem le 24 mars, a marqué les esprits le 22 en remportant la semaine le GP E3, premier "préparatoire" pour la Ronde, après s'être échappé en solitaire à 35 kilomètres de l'arrivée, comme lors de ses démonstrations en 2010 sur les Flandres et Paris-Roubaix. Et la fameuse histoire du vélo à moteur.

Sagan et Cancellara, qui ne s'apprécient pas ("Sagan ne me plaît pas, avec sa façon d'exhiber sa force aux arrivées, sans respect pour les autres. Il m'irrite", a confié le Suisse dans L'Équipe, "La problématique pour Cancellara, c'est qu'il ne puisse pas gagner au sprint une classique", lui avait répondu Sagan ), se rendent coup pour coup après le premier acte de leur duel, lors d'un Milan-San Remo remporté par l'Allemand Ciolek devant Sagan et Cancellara, ce dernier déclarant presque à l'arrivée avoir tout fait pour empêcher Sagan de gagner, quitte à ne pas l’emporter lui-même.

Cancellara attend Quaremont, Sagan devra être malin
Lors de Gand-Wevelgem, Peter Sagan, victorieux, avait repris l'ascendant sur "Spartacus", contrait à l'abandon, surement en prévision de la Ronde, que Cancellara avait abandonné l'an dernier, victime d'une fracture de la clavicule sur une chute. Le coureur Radioschack a montré qu'il avait retrouvé ses jambes de feu et devrait, sur les pavés et les longs monts, faire parler sa puissance, comme lors du GP3cette année dans Vieux Quaremont. C'est là qu'il doit faire craquer ses adversaires car, sur le Paterberg et le Taaienberg, les Boonen et Sagan, plus explosifs, pourraient le piéger. 

Peter Sagan, lui, continue sa fracassante carrière. Phénomène à 23 ans, le coureur de Cannondale a été sur le podium de Milan-Sanremo et du GP E3 avant de remporter sa première grande classique dimanche dernier, Gand-Wevelgem. Si ça arrive groupé, à deux ou dix, personne ne semble pouvoir le battre. "Il peut tout gagner, toutes les classiques, de Milan-Sanremo jusqu'au Tour de Lombardie. Il a une aisance et une classe sans pareille", explique Jacky Durand, ancien vainqueur du Tour des Flandres devenu consultant pour Eurosport.  Deux hics : il sera surveillé de (trop) près et ne pourra compter sur une équipe de premier plan, comme RadioShack-Leopard ou Omega Pharma-Quick Step. A lui d'être malin. Comme d'habitude.

Chavanel leader ou gregari ?

Derrière les deux épouvantails du jour, Sylvain Chavanel, victorieux jeudi des Trois jours de la Panne, peut prétendre également à la victoire. Deuxième en 2011, le Français de 33 ans, souvent sacrifié au profit de Boonen (il l'avait attendu en 2011 avant d'être battu par Nyens et en 2009,  son coéquipier Devolder avait attaqué derrière lui pour s'imposer), a montré qu'il avait les cannes pour enfin s'imposer et devenir le premier français à s'imposer depuis Jacky Durand en 1992. Alors Chavanel, 9 top 10 cette saison, se présente t-il en favori ?

"Je le lis... Mais ce qui est dit et écrit aujourd'hui est peut-être très différent de ce qu'il se passera dimanche, a avoué Chavanel vendredi lors d'un point presse. Je ne veux pas dire que je fais partie des favoris. C'est sur le vélo qu'il faudra le montrer. Cela dit, d'année en année, je me rapproche de la victoire sur cette course. Je suis tout près des meilleurs. Et, si vous le dites, je fais effectivement partie des têtes d'affiche. Si l'occasion se présente de gagner dimanche, je la saisirai. Mais je sais que je n'aurai pas le choix: pour m'imposer, je devrai arriver seul".

Anticiper donc, mais également compter sur ces deux coéquipiers le plus en vue, Tom Boonen, triple vainqueur de l'épreuve et auteur d'un quadruplé l'année dernière (GP3, Gand-Wevelgem, Flandres et Roubaix).  "La tactique dépendra des circonstances de course, explique "Mimosa" Le plus important sera de ne pas se tromper et de prendre la bonne décision au bon moment. Face à Sagan et Cancellara, notre équipe (Omega Pharma) pourra opposer son collectif. Nous serons très forts. Avec Tom (Boonen), Niki (Terpstra) et moi, nous avons les moyens de faire mal à n'importe qui".

Boonen pour un 4ème sacre historique
Justement, le cas Boonen pourrait enterrer les ambitions de Chavanel sur la Ronde 2013. En lice pour un quatrième titre historique (ils sont 5 à trois succès Achille Buysse (BEL),  Fiorenzo Magni (ITA), Eric Leman (BEL), Johan Museeuw (BEL) et donc Tom Boonen), le Flamand, chouchou du public et véritable icône en Belgique, est loin de son niveau de 2012. La faute à une vilaine blessure au coude qui a perturbé sa préparation. Malgré des promesses entrevues à l'E3 dans le Taaienberg puis dans le Paterberg, Boonen ne semble pas à 100% cette année.

La question qui se pose est la suivante ? Tom Boonen peut-il accepter de se sacrifier pour Sylvain Chavanel ? "Tornado Tom", qui reste malgré tout un client sur ce genre de parcours. "Nous avons de très bons coureurs et nous courrons pour la gagne, explique Wilfried Peters, directeur spotif chez Quick-Step. Comment va Tom Boonen ? c'est encore un point d'interrogation. Avec déjà trois victoires pour lui, il a l'expérience et ce n'est certainement pas à sous-estimer dans une course comme le Tour des Flandres".

Quelle tactique pour Boonen et Chavanel ?
Mais à en croire l'historique manager de la formation belge Patrick Lefevere, Boonen pourrait bien partager les responsabilités dimanche. "Avant, la décision était facile à prendre parce qu’il y avait Tom et les autres. Mais peut-être que sur le Tour des Flandres nous allons jouer plusieurs cartes avec Boonen, Chavanel et Terpstra." La tactique des Omega-Pharma-QuickStep , loin d'être logique ces dernières semaines, devra rapidement s'avérer limpide. Sinon, Sagan "tellement fort qu’il donne l’impression de s’amuser avec les autres coureurs" selon Lefevere et Cancellara, se disputeront seuls la victoire.  "Ne faites pas une croix non plus sur lui", a rappelé Sagan à propos de Boonen.

Si les favoris se marquent trop, qui peut prétendre à une victoire surprise ? En l'absence du champion du monde wallon Philippe Gilbert,  Heinrich Haussler (IAM Cycling), Lars Boom (Blanco), Filippo Pozzato (Lampre-Merida) ou Juan-Antonio Flecha (Vacansoleil-DCM), peuvent jouer un vilain tour aux favoris. Surtout, si, comme l'an passé, les cadors se regardent trop longtemps, par peur de se griller sur un parcours très exigeant puisque, cette année la liste des monts passe 16 à 17.

Les 19 derniers kilomètres de la course 2012 :



Les 17 monts :

• Tiegemberg (km 91) : 750 mètres asphaltés à 5,6 %
• Taaienberg (km 113) : 530 mètres pavés à 6,6 %
• Eikenberg (km 119) : 1300 mètres pavés à 6,2 %
• Molenberg (km 134) : 463 mètres pavés à 7 %
• Rekelberg (km 149) : 800 mètres asphaltés à 4 %
• Berendries (km 154) : 940 mètres asphaltés à 7 %
• Valkenberg (km 160) : 540 mètres asphaltés à 8,1 %
• Vieux-Quarémont (km 182) : 2200 mètres pavés à 4 %
• Paterberg (km 186) : 360 mètres pavés à 12,5 %
• Koppenberg (km 192) : 600 mètres pavés à 11,6 %
• Steenbeekdries (km 198) : 700 mètres pavés à 5,3 %
• Kruisberg/Hotond (km 209) : 2500 mètres asphaltés à 5 %
• Vieux-Quarémont (km 219) : 2200 mètres pavés à 4 %
• Paterberg (km 223) : 360 mètres pavés à 12,5 %
• Hoogberg/Hotond (km 230) : 3000 mètres asphaltés à 3,5 %
• Vieux-Quarémont (km 239) : 2200 mètres pavés à 4 %
• Paterberg (km 243) : 360 mètres pavés à 12,5 % à 13 kilomètres de l'arrivée

Les 10 derniers vainqueurs :

2012 : Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step)
2011 : Nick Nuyens (BEL, Saxo Bank-SunGard)
2010 : Fabian Cancellara (SUI, Team Saxo Bank)
2009 : Stijn Devolder (BEL, Quick Step)
2008 : Stijn Devolder (BEL, Quick Step)
2007 : Alessandro Ballan (ITA, Lampre)
2006 : Tom Boonen (BEL, Quick Step-Innergetic)
2005 : Tom Boonen (BEL, Quick Step)
2004 : Steffen Wesemann (ALL, T-Mobile)
2003 : Peter Van Petegem (BEL, Lotto-Domo)

Lire la suite
Cyclisme Sport Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7759961247
Tour des Flandres : Sagan et Cancellara en favoris, Boonen et Chavanel à l'affût
Tour des Flandres : Sagan et Cancellara en favoris, Boonen et Chavanel à l'affût
Dimanche, le Tour des Flandres fêtera ses 100 ans. L'occasion pour "la Ronde" d'offrir un plateau de premier choix, avec une bataille qui s'annonce terrible entre deux épouvantails (Sagan et Cancellara), un triple vainqueur en petite forme (Boonen) et un Français ambitieux (Chavanel).
https://www.rtl.fr/sport/tour-des-flandres-sagan-et-cancellara-en-favoris-boonen-et-chavanel-a-l-affut-7759961247
2013-03-29 18:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZL9ImK4ytyBLXXKUhz4xFw/330v220-2/online/image/2013/0329/7759961279_qui-succedera-a-tom-boonen-sur-le-tour-des-flandres-lui-meme-peter-sagan-fabian-cancellera-symvain-chavanel.jpg