1 min de lecture Thomas Voeckler

Tour de France - Thomas Voeckler : "L'une des plus belles victoires"

Déjà vainqueur de la 10ème étape sept jours plus tôt à Bellegarde-sur-Valserine, le Français Thomas Voeckler a encore réalisé un très grand numéro mercredi pour s'imposer en solitaire à Bagnères-de-Luchon, terme de l'étape reine des Pyrénées avec ses quatre grands cols, l'Aubisque, le Tourmalet, Aspin et Peyresourde. Le leader de la formation Eurocar endosse du même coup le maillot à pois de meilleur grimpeur et signe le 5ème succès d'étape français de cette 99ème édition.

Thomas Voeckler
Thomas Voeckler Crédit : AFP/J.Saget
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

L'interview de Thomas Voeckler en vidéo :



La conférence de presse de Thomas Voeckler :


Est-ce votre plus belle victoire ?

"Difficile de classer mais oui, c'est l'une des plus belles victoires. Ce matin, l'objectif était de prendre les points pour le maillot à pois (du meilleur grimpeur). J'avais quatre arrivées, au sommet de chaque col. Je connaissais chaque kilomètre de l'étape. Ce n'est peut-être pas ma plus belle victoire au niveau de l'opposition mais je suis très fier de ce que j'ai fait. Je suis bien conscient que si je n'avais pas perdu autant de temps dans la première partie du Tour, je n'aurais pas pu faire une échappée pareille. J'étais le mieux de l'échappée, pas de tout le peloton." 

Avez-vous senti que c'était un grand jour ?

"Dès le début de course. J'avais l'impression d'avoir mes jambes de Liège-Bastogne-Liège. Je n'ai pas souffert dans l'Aubisque. Dans le Tourmalet, je suis allé voir Martinez pour lui dire qu'on devait creuser davantage l'écart. Puis j'ai parlé avec Brice Feillu pour qu'on parte ensemble. Il a bien collaboré. J'avais quand même peur de lui car il a prouvé à Arcalis (2009) qu'il était capable de faire un gros numéro en montagne. Mais, quand 'Vino' et Voigt se sont rapprochés à 30 secondes dans Peyresourde, je n'ai plus calculé. En plus, on avait vent dans le dos." 

Comment abordez-vous le Tour ?

"Pour moi, le Tour est la course la plus importante de l'année. Mais il n'y a pas que ça. Quand je viens sur le Tour, je sais qu'il y a eu des courses avant et qu'il y en aura après. A l'Amstel Gold Race ou à Liège-Bastogne-Liège, je ne suis pas moins motivé qu'au Tour de France. J'aime la compétition, sur le vélo, j'essaye toujours de ne pas avoir de regrets." 

Les autres réactions :

Bradley Wiggins (GBR/Sky), maillot jaune : "Il faisait très chaud et après une journée de repos, les gens réagissent différemment. Notre équipe a encore passé le test avec succès. On a très bien roulé et réalisé le scénario idéal en prenant un peu plus de temps sur Cadel Evans et, même si on n'a pas réussi à se débarrasser de Nibali, qui est très fort, c'était une très bonne journée. Il ne faut pas sous-estimer Nibali. Je ne pense pas que les autres ont renoncé à me battre et qu'ils pensent déjà aux autres places sur le podium. Ils nous ont bien sollicité dans les montées. Demain (jeudi) sera un autre jour, un nouveau défi." 
 
Chris Froome (GBR/Sky), 2ème du général : "Ca a été une dure journée, mais je pense que certains en ont gardé un peu pour demain (jeudi). On a obtenu le résultat qu'on voulait. Nibali ne nous a pas trop inquiétés, on revenait toujours sur lui. Un jour de plus est passé, un jour qui nous rapproche de Paris. On n'a pas encore la victoire en poche, mais c'est sûr qu'on s'en rapproche." 

Vincenzo Nibali (ITA/Liquigas), 3ème du général : "Je suis content mais je ne verse pas dans l'euphorie. J'ai conforté ma place sur le podium. Ce que j'avais en tête, cependant, c'était de distancer les Sky. C'est dans ce but que Basso a durci l'allure dans Aspin. Finalement, c'est Evans qui a sauté. Maintenant, je voudrais gagner une étape, c'est mon objectif. Aujourd'hui, ce n'était pas possible à cause de l'échappée. J'aimerais bien gagner au sommet (jeudi)." 
  
Jurgen Van den Broeck (BEL/Lotto), 4ème du général : "J'ai lâché prise sur l'attaque de Nibali. J'aurais explosé si j'avais essayé de le suivre. J'ai grimpé à mon rythme et j'ai limité les dégâts. Prendre près de 4 minutes à Evans est une très bonne opération. Vanendert l'avait bien mis sous pression. Avec cette chaleur, la journée a été difficile. C'est comme si un sèche-cheveux m'avait soufflé sur le visage tout au long de la journée." 
  
Brice Feillu (FRA/Saur-Sojasun), 5ème de l'étape : "Je pensais être mieux que je ne suis. J'ai craqué, je ne suis pas à 100 % et je suis terriblement déçu. C'était ma journée. Après ma "gastro", j'ai lutté sur ce Tour pour vivre cette étape. Mais quand j'ai vu que j'allais sauter, c'est devenu très dur aussi dans ma tête... J'ai fait la choses correctement, je crois l'avoir jouée fine, je n'ai pas fait d'erreur, mais tout simplement je n'étais pas au niveau. Quand il a fallu appuyer sur les pédales, j'ai trouvé plus fort que moi. Thomas Voeckler a bien joué le coup, félicitations." 

Chris Anker Sorensen (DEN/Saxo Bank) : "Je suis très fier de mon résultat, et aussi de la manière. J'ai essayé de doser mon effort, de ne pas répondre aux attaques tout de suite, de trouver mon rythme pour ensuite pouvoir attaquer dans le final. Et j'ai réussi. J'ai réussi à lâcher des grands noms mais il n'y avait rien à faire avec Voeckler." 

Amaël Moinard (FRA/BMC), 38ème de l'étape : "C'était sûr qu'au lendemain d'un jour de repos et avec une gross chaleur sur une étape difficile, il y ait des dégâts. Malheureusement, c'est tombé sur Cadel. On doit l'accompagner dans la défaite. Il s'est accroché et j'ai essayé de prendre un rythme correct mais quand on est à fond... C'était un +jour sans+." 
  
Jérôme Coppel (FRA/Saur-Sojasun), 51ème de l'étape : "Une sale journée. Souffrant depuis trois jours, je ne me faisais pas trop d'illusion. Je suis vraiment malade et j'essaie de m'accrocher. Je ne peux rien faire, je n'ai rien dans les jambes. Je tousse toujours énormément. Et là, je ne vais pas bien. Je ne sais pas bien comment je vais faire pour rallier Paris..." 

Revivez la victoire de Thomas Voeckler en vidéo :



Les classements :



Les classements complets :

Bouton classement Tour de France

Le parcours du Tour de France 2012 en vidéo :



Cliquez sur la carte pour l'agrandir :


Tour de France 2012 : le parcours officiel

LE DOSSIER COMPLET DE LA REDACTION DE RTL.FR :

Bandeau dossier tour de France

Lire la suite
Thomas Voeckler Cyclisme Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7750902457
Tour de France - Thomas Voeckler : "L'une des plus belles victoires"
Tour de France - Thomas Voeckler : "L'une des plus belles victoires"
Déjà vainqueur de la 10ème étape sept jours plus tôt à Bellegarde-sur-Valserine, le Français Thomas Voeckler a encore réalisé un très grand numéro mercredi pour s'imposer en solitaire à Bagnères-de-Luchon, terme de l'étape reine des Pyrénées avec ses quatre grands cols, l'Aubisque, le Tourmalet, Aspin et Peyresourde. Le leader de la formation Eurocar endosse du même coup le maillot à pois de meilleur grimpeur et signe le 5ème succès d'étape français de cette 99ème édition.
https://www.rtl.fr/sport/tour-de-france-thomas-voeckler-l-une-des-plus-belles-victoires-7750902457
2012-07-18 17:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D7f4tLGTobgNPfeHmkW74Q/330v220-2/online/image/2012/0711/7750629867_thomas-voeckler.jpg