3 min de lecture Tour de France

Tour de France : le hold-up de Bakelants au finish

Au terme d'une étape animée et superbe, le maillot jaune a explosé et c'est le Belge Jan Bakelants qui rafle la mise en faisant coup double. Demain, le coureur de la RadioShak sera paré de jaune.

Le Belge Jan Bakelants, vainqueur de la deuxième étape du Tour de France
Le Belge Jan Bakelants, vainqueur de la deuxième étape du Tour de France Crédit : AFP/J.Pachoud

On attendait une grosse bagarre, on l'a eu du début à la fin. Avec un parcours vallonné, trois cols dont une dernière montée courte (1 km) mais extrêmement raide (plus de 8.5% de pente), cette deuxième étape du Tour de France laissait espérer un final de folie. Les espoirs n'ont pas été déçus, avec en prime une sortie autoritaire de Christopher Froome pour montrer les muscles et impressionner le peloton.

Dès les premiers hectomètres, sous l'impulsion de Lars Boom, le gros coup de la journée part, avec David Veilleux, le Québécois d'Europcar. Les attaquants ont vite pris 3 minutes d'avance en maintenant une moyenne de 45 km/h. Derrière, plusieurs hommes essayent de sortir pour créer un groupe de poursuivants, mais se cassent les dents sur un peloton qui ne laisse pas l'écart dépasser une certaine limite.

Petit à petit, la route se durcit et le peloton grignote son retard. Au 70ème kilomètre, Lars Boom passe en tête au col de Bellagranjo. Mais le plus dur reste à venir...

La rédaction vous recommande

Les sprinteurs explosent en pleine ascension

À lire aussi
Les Belges Jules Lowie et Sylvère Maes et l'Italien Ambrogio Morelli dans le Tourmalet le 1er juillet 1935 cyclisme
Tour de France : "Le Tourmalet est le domicile de la poisse", tonne Christian Laborde

L'avance des échappés fond et Blel Kadri, d'AG2R-La Mondiale, remet une couche et se détache en emmenant David Veilleux avec lui dans le Col de la Serra. Le plus important se passe à l'arrière. Kittel, le maillot jaune, et Cavendish, l'empereur du sprint, explosent et sont lâchés. La course devient folle quand Voeckler tente une sortie. Le col de Vizzanova  le plus haut et long du jour, se profile ; ça sent l'écrémage. 
Rolland, sorti du peloton, dépose Kadri et arrive seul en tête de la montée. Kittel perd un temps fou et pointe à 8 minutes au kilomètre 133. La côte de Salario et ses passages à 15% arrivent pour finir de sélectionner les plus méritants. 

Chris Froome montre les crocs

Les Sky mènent alors le groupe principal avec un Richie Porte qui met un gros tempo, et à quelques mètres du col, Chris Froome, le super-favori, gicle du peloton et dépose tout le monde. Contador, Evans et les autres gros bras restent scotchés au bitume. 
Les 10 derniers kilomètres sont très agités. Cyril Gauthier, sorti in extremis avant l'attaque de Froome, fait la descente en tête. Le leader de la Sky ralenti, après sa démonstration de force, et est repris par le peloton. 
Gauthier aura-t-il une chance de gagner? Non. Il est repris et c'est Sylvain Chavanel qui part en contre
Six coureurs accompagnent le Français de la Quick-Step à 6 kilomètres de l'arrivée. Mais les poursuivants ne l'entendent pas de cette oreille. L'échappée est reprise.

L'histoire du Belge qui coiffe le peloton

Un sprint se profile donc à la flamme rouge, quand soudain...Jan Bakelants, des RadioShak, met une accélération terrible et laisse tout le monde incrédule.
Le Belge gagne l'arrivée en tête et remporte l'étape et le maillot jaune. Kittel termine à 17 minutes. Opportuniste et intelligent dans le final, il fait un sublime vainqueur pour une vraie belle étape. Vivement lundi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Tour de France Cyclisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762768841
Tour de France : le hold-up de Bakelants au finish
Tour de France : le hold-up de Bakelants au finish
Au terme d'une étape animée et superbe, le maillot jaune a explosé et c'est le Belge Jan Bakelants qui rafle la mise en faisant coup double. Demain, le coureur de la RadioShak sera paré de jaune.
https://www.rtl.fr/sport/tour-de-france-le-hold-up-de-bekelans-au-finish-7762768841
2013-06-30 18:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KXMsoQrMkPKcC1KR9_wmhA/330v220-2/online/image/2013/0630/7762768503_le-belge-jan-bakelants-vainqueur-de-la-deuxieme-etape-du-tour-de-france.jpg