3 min de lecture Chris Froome

Tour de France : bilan 2013 équipe par équipe

Qui a atteint ses objectifs ? Qui n'a pas gagné d'étape ? Qui a brillé ? Qui a déçu ? Équipe par équipe, voici le bilan du Tour de France 2013, qui s'est achevé dimanche sur les Champs-Élysées.

L'équipe Sky a rempli ses objectifs
L'équipe Sky a rempli ses objectifs Crédit : AFP/J.Pachoud
micro générique
La rédaction numérique de RTL
La rédaction vous recommande

Sky

Objectif atteint pour la formation britannique, sensiblement moins compacte que l'année passée. Froome au sommet du Tour, Porte (19e) en simple lieutenant. 

Richie Porte devant Christophe Froome sur le Tour de France 2013
Richie Porte devant Christophe Froome sur le Tour de France 2013 Crédit : AFP/J.Saget

Movistar

Débuts en fanfare pour Quintana. Les pois de la montagne, le blanc de meilleur jeune, une étape et la 2ème place du général. Deux autres étapes pour Costa. Un succès quasi-total. 

Le coureur colombien de la Movistar Nairo Quintana, porteur du maillot blanc et du maillot à pois
Le coureur colombien de la Movistar Nairo Quintana, porteur du maillot blanc et du maillot à pois Crédit : AFP/J.Saget

Saxo

Contador a plafonné (4e) mais a pesé en permanence, par son tempérament d'attaquant, sur la course. Kreuziger (5e) a confirmé la densité du groupe, vainqueur du classement par équipes.

Alberto Contado
Alberto Contado Crédit : AFP / Vincent Jannink

Katusha

Rodriguez, fringant en fin de Tour, s'est hissé tardivement sur le podium (3e) après la dernière étape de montagne. Sans bruit, à l'image de Kristoff, dominé dans les sprints. 

Joaquim Rodriguez
Joaquim Rodriguez Crédit : AFP/J.Pachoud

Omega Pharma

À lire aussi
Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme le 16 janvier 2018 à Bruxelles cyclisme
Tour de France : "On rêve d'attaques, on rêve d'offensives", confie Christian Prudhomme

Cavendish n'est plus seul au royaume du sprint, mais il a accroché deux étapes. L'équipe belge, très en vue, a ajouté deux autres succès d'étape (T. Martin et Trentin).

Mark Cavendish
Mark Cavendish Crédit : AFP/P.Guyot

AG2R La Mondiale

Une fin de Tour canon, après l'abandon de Péraud. Avec Riblon (Alpe d'Huez et super-combatif), Bardet, révélation française, et un collectif performant. 

Christophe Riblon vainqueur à l'Alpe d'Huez, est le 1er Français à s'imposer sur cette 100ème édition du Tour de France
Christophe Riblon vainqueur à l'Alpe d'Huez, est le 1er Français à s'imposer sur cette 100ème édition du Tour de France Crédit : AFP/J.Pachoud

Cannondale

Sagan, qui a chuté d'emblée, s'est fixé avec bonheur sur le maillot vert. Un Tour plus difficile qu'en 2012, a reconnu le Slovaque, vainqueur d'une seule étape. 

Le Slovaque Peter Sagan sur le podium du Tour de France
Le Slovaque Peter Sagan sur le podium du Tour de France Crédit : AFP/P.Guyot

RadioShack

Sans vrai chef de file pour le classement général (Schleck 20e), le groupe a réussi son Tour, à l'image de Bakelants (une étape et deux jours en jaune). 

Le Belge Jan Bakelants, vainqueur de la deuxième étape du Tour de France
Le Belge Jan Bakelants, vainqueur de la deuxième étape du Tour de France Crédit : AFP/J.Pachoud

Argos

Kittel s'est affirmé le meilleur sprinteur de ce Tour. Un jour en jaune et surtout quatre étapes, dont la dernière sur les Champs-Élysées. Un carton plein. 

L'Allemand Marcel Kittel sur le Tour de France 2013
L'Allemand Marcel Kittel sur le Tour de France 2013 Crédit : AFP/J.Pachoud

Belkin

Mollema (6e), à un très bon niveau, et Ten Dam (13e) ont fini par reculer dans la dernière semaine. Mais l'équipe néerlandaise a suscité l'engouement dans son pays

Bauke Mollema
Bauke Mollema Crédit : AFP/J.Saget

Vacansoleil

Souvent placée, jamais gagnante, la formation a tenté sa chance à maintes reprises (De Gendt, Westra, Flecha, Hoogerland). Examen d'entrée réussi pour le benjamin D. Van Poppel.

Le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil)
Le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil) Crédit : AFP/J.Saget

Garmin

Un état d'esprit offensif et de jolies promesses (Talansky 10e). Sans elle, le Tour aurait été moins beau à l'exemple de la victoire de D. Martin dans les Pyrénées. 

Dan Martin
Dan Martin Crédit : PASCAL GUYOT / AFP

Orica

Deux étapes (Calvi et le chrono par équipes) et quatre jours en jaune (Gerrans et Impey) pendant une première semaine flamboyante et mouvementée. Les Australiens ont fait le "buzz".

L'équipe australienne Orica-Greenedge
L'équipe australienne Orica-Greenedge Crédit : AFP/J.Pachoud

Lotto

L'abandon de Van den Broeck a rejeté toutes les responsabilités sur Greipel. L'Allemand, vainqueur une seule fois à Montpellier, a sauvé l'essentiel malgré un bilan personnel en retrait. 

Europcar

Souvent remarquée à l'avant de la course, l'équipe française repart bredouille. Rolland, à contre-temps par rapport à ses intentions de départ, et Voeckler, en retrait. 

Pierre Rolland sur le Tour de France 2013
Pierre Rolland sur le Tour de France 2013 Crédit : AFP/J.Pachoud

Astana

Fuglsang accroche une place d'honneur (7e), son meilleur résultat dans un grand tour. Brajkovic a abandonné dès la première semaine et ses coéquipiers sont restés très discrets. 

Jakob Fuglsang
Jakob Fuglsang Crédit : AFP/J.Saget

Euskaltel

À défaut de connaître la réussite, l'équipe basque est restée fidèle à sa philosophie de course, l'offensive (Anton, Nieve, Sicard et J. Izagirre). 

BMC

Échec sur toute la ligne. Evans a fait son âge (39e), Van Garderen a tardé à se réveiller (2e à l'Alpe d'Huez) et Gilbert s'est surtout interrogé sur la bonne tactique. 

Cadel Evans
Cadel Evans Crédit : AFP/J.Saget

Sojasun

Le "petit poucet" du peloton a justifié son invitation. Simon a frôlé le succès d'étape, le débutant Vuillermoz a dévoilé un potentiel intéressant. 

Cofidis

Après une entame catastrophique (chutes en Corse), l'équipe française a redressé la barre dans les Alpes. Pour symbole, la 9e place de Navarro, inespérée.

La formation Cofidis
La formation Cofidis Crédit : AFP/J.Pachoud

FDJ.fr

Les malheurs de Bouhanni et surtout de Pinot, positionné en leader, ont plombé le groupe. La dynamique n'a pu être inversée malgré plusieurs tentatives (Jeannesson, Geniez). 

Thibaut Pinot, leader de la formation FDJ.fr sur le Tour de France 2013
Thibaut Pinot, leader de la formation FDJ.fr sur le Tour de France 2013 Crédit : AFP/P.Guyot

Lampre

L'équipe italienne, venue sans grandes ambitions, s'est montrée par intermittence (Mori surtout). Elle a surtout fait de la figuration (Cunego, Niemiec, Serpa).

Damiano Cunego
Damiano Cunego Crédit : AFP/P.Guyot
Le parcours du Tour de France 2013
Le parcours du Tour de France 2013 Crédit : IDE
Lire la suite
Chris Froome Tour de France Alberto Contador
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants