1 min de lecture Thierry Dusautoir

Top 14 : Toulon souffre, Toulouse réagit, Clermont chute, les Franciliens assurent

Toulouse, éliminé de la H-Cup de rugby le week-end dernier et pas franchement convaincant en Top 14, s'est légèrement rassuré en dominant Biarritz (19-14) lors de la 16ème journée du Top 14 de rugby, le dernier opus hexagonal avant le départ des internationaux pour le Tournoi des VI Nations. Le Stade Toulousain reprend la deuxième place. Dans les matchs de 19h, le leader Toulon, également défait en Coupe d'Europe lors de la dernière journée, a souffert pour dominer la lanterne rouge Mont-de-Marsan. Son dauphin Clermont a été battu à Perpignan (7ème) alors que Montpellier grimpe à la 4ème place après sa victoire à Agen, mal en point. Les clubs parisiens se sont relancés dans la course au Top 6, le Stade Français dominant le surprenant promu grenoblois alors que le Racing-Métro a assuré à Bordeaux-Bègles.

Jonny Wilkinson fait le bonheur de Toulon
Jonny Wilkinson fait le bonheur de Toulon Crédit : AFP/J.Demarthon
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Toulon souffre, Toulouse réagit, Clermont chute

Sans vraiment convaincre face à la lanterne rouge Mont-de-Marsan, Toulon a pris ses distances en tête du championnat, grâce à sa petite victoire (15-9) combinée à la défaite de Clermont à Perpignan (26-19) vendredi lors de la 16e journée de Top 14. Le RCT compte désormais sept points d'avance sur les Auvergnats et Toulouse, victorieux de Biarritz (19-14). Le STade Toulousain, qui a longtemps souffert, peut remercier Lionel Beauxis, bien plus adroit que lors de la faillite des Rouges et Noirs à Leicester dimanche dernier (et un zéro pointé pour les buteurs toulousains).

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Pas sûr que les Toulonnais trouveront beaucoup de réconfort dans leur victoire face à Mont-de-Marsan, six jours après leur match totalement raté face à Montpellier (23-3) en Coupe d'Europe. Face aux Montois, vaillants bon derniers à... 52 longueurs de Toulon, les Varois n'ont inscrit aucun point en seconde période.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Qu'importe, ils continuent à avancer alors que Clermont subit un contrariant coup d'arrêt. Les Auvergnats restaient sur 7 victoires toutes compétitions confondues et surtout, avaient épaté dernièrement par leur jeu léché qui leur a notamment permis de battre deux fois le Leinster en décembre en Coupe d'Europe

Invaincu depuis la 2e journée sur son terrain, où seul Toulon est venu le battre (21-15), l'USAP a une nouvelle fois fait preuve de cohésion pour résister à une équipe clermontoise où Parra est sorti à l'heure de jeu après un choc avec Leo à la réception d'une chandelle. Perpignan, qui reste sur une série de trois victoires en quatre matches en Top 14 - un seul revers (13-46) à Toulon -, mais qui peine à se rapprocher des places de barragistes, peut envisager l'avenir avec espoir.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Montpellier 4ème, les "Franciliens" assurent

Comme Toulon, Montpellier n'a pas fait d'étincelles contre un adversaire mal-classé mais a assuré l'essentiel, à Armandie face à Agen (13-9), qui enchaîne une neuvième défaite d'affilée. Le MHR, sur son nuage après sa qualification pour les quarts de finale de Coupe d'Europe, reprend ainsi la 4e place à Castres, qui s'était incliné jeudi à Bayonne (22-12).

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

L'opération est d'autant meilleure pour les Héraultais que Grenoble, un concurrent pour une place de barragiste, a été complètement éteint par le Stade Français (35-6) et rétrograde au 6e rang. Dans un match à haut risque pour le vaincu, le Racing-Métro est allé s'imposer à Bordeaux (22-15).  Les Franciliens (8e) confirment leur succès à Toulon, et gardent ainsi un oeil sur les barrages, en collant à Perpignan (7e), à six longueurs de la 5e place. A l'inverse, l'UBB est toujours englué dans les tréfonds du classement (13e) et ne doit des lueurs d'espoirs qu'aux contre-performances de son concurrent, Agen, qu'il affrontera le 2 mars pour un choc déterminant.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Toutes les réactions :

Bernard Laporte (manager de Toulon): "Je retiens deux choses positives de ce match: la victoire malgré un contenu médiocre et la réaction des supporters toulonnais qui ont applaudi les deux équipes à la fin du match. La rencontre a été rendue compliquée par des Montois accrocheurs qui se sont envoyés et ont fait honneur à leur maillot. Nous, on a été poussif. Actuellement, on est un peu émoussé. Cette période de la saison est toujours délicate à gérer. On est au milieu du gué. Les dix jours de vacances vont nous faire du bien. J'ai dit à mes joueurs: partez où vous voulez et revenez avec de l'enthousiasme !". 

Stéphane Prosper (entraîneur des trois-quarts de Mont-de-Marsan): "Prendre un point de bonus à Toulon, pour nous, ça s'apparente à une victoire. Lors des vingt dernières minutes, on les a sentis dans le doute et en fin de match, il aurait pu se passer un truc, mais ça aurait été exagéré ! On a réussi à faire douter les Toulonnais tout en maintenant notre qualité de jeu. C'est intéressant pour la suite. Ce point n'était pas prévu dans notre tableau de marche mais on ne va rien lâcher. On va essayer de mettre le bordel en bas de tableau !". 

Marc Delpoux (directeur du rugby de Perpignan): "On avait tout de suite vu qu'on était trop vite au sol et qu'aucun de nos ballons ne sortait rapidement. Il fallait que les déblayages soient plus rapides et plus puissants pour s'en sortir. On leur a dit à la mi-temps de mettre un peu plus de folie dans le jeu. En jouant à leur rythme, on n'allait pas gagner. Je suis fier: il y a trois cadors dans ce championnat, Toulouse, Toulon et Clermont, on a pris un bonus offensif contre Toulouse, un défensif contre Toulon et on a gagné contre Clermont à domicile. Il n'y aura pas beaucoup d'équipes en France qui feront les mêmes résultats. Maintenant, il faut chaque semaine gagner un point pour nous rapprocher de la Coupe d'Europe. On connaît notre objectif, ce sera dans 15 jours à Bayonne où il faudra être du bon côté, mais chaque match est différent. Laissons-nous savourer et nous ne pencherons sur la suite". 

Vern Cotter (manageur de Clermont): "Je ne vais trouver des excuses,  je regarde les choses comme elles sont. Je constate qu'on n'a pas pu contrôler la partie. On passe devant deux fois et on n'arrive pas à maîtriser le jeu. A la fin on perd notre structure et forcément avec son énergie, l'équipe de Perpignan reprend le fil de la partie avec pas mal de réalisme. Le résultat est logique même si je regrette l'essai qui n'est pas accordé en première mi-temps (à Debaty, ndlr). Vu notre prestation, le résultat est logique, il va falloir revenir sur les bases". 

Christophe Laussucq (entraîneur du Stade Français)
: "C'est notre premier bonus offensif, on est heureux de ça. Mais il fallait gagner quand on voit les résultats des autres équipes. Ca va être compliqué, c'est un championnat où il faut aller chercher beaucoup de points. Ca va être dur jusqu'au bout. J'ai vu beaucoup de choses positives aujourd'hui. On a été plus efficace lors de nos périodes de domination. On sent que l'équipe grandit, qu'il y a une maîtrise collective. Ca me rend de plus en plus optimiste pour l'avenir." 
  
Fabrice Landreau (entraîneur de Grenoble): "Félicitations aux Parisiens. Ils ont fait un match constant, régulier. Ils ont su se nourrir de nos multiples erreurs ce soir. A part nos 6 premiers points dans le premier quart d'heure, on a pris un cinglant 35-0. On vient de prendre une belle fessée. On avait pour ambition de ramener au minimum un point donc c'est une déception. Ca nous remet aussi les pieds sur terre et j'espère que cette claque va nous permettre d'avancer de nouveau." 

Marc Giraud (troisième ligne d'Agen): "C'est rageant car c'est une nouvelle défaite à domicile. Agen méritait mieux. A quatorze contre quinze, on a fait preuve de beaucoup de solidarité pour ne pas lâcher. Cette équipe a une âme et un gros coeur. Maintenant il faut gagner des matches. c'est râlant de dire toujours qu'on est pas loin, il faut engranger des points. Et le plus vite possible si on veut s'en sortir, si on veut sauver notre peau en Top 14. On en a les moyens." 

François Trinh Duc (demi d'ouverture de Montpellier): "On s'attendait à un match compliqué difficile, on a été servi. Les Agenais, même à quatorze, nous ont poussé dans nos derniers retranchements. Ils auraient pu s'imposer. De notre côté, on a les +occases+ pour tuer le match, mais on n'a pas su les saisir. Et du coup, Agen y a toujours cru. Cette équipe agenaise mérite mieux que son classement. Pour nous c'est une bonne affaire, on repart avec les quatre points de la victoire. A titre personnel le tournoi des Six Nations arrive, j'espère vivre de bons moments avec l'équipe de France." 

Raphaël Ibanez (manageur de Bordeaux-Bègles): "Nous étions trop limités dans le rapport de forces, notamment sur la ligne de front où à certains moments de la rencontre les difficultés à franchir étaient évidentes. Le Racing est réputée pour sa capacité à bien défendre et à faire preuve de force sur la ligne d'avantage, avec beaucoup de puissance, elle l'a démontrée lors de certaines séquences cruciales. Les joueurs ont eu le mérite d'aller chercher le bonus en fin de rencontre, je ne sais pas si c'est vraiment une vraie récompense mais cela salue les efforts de l'équipe. On n'a pas su profiter de notre avantage numérique, on s'est heurté à une défense efficace, très agressive sur l'homme. On a du mal parfois à déplacer le jeu. Le rugby est un sport de combat et d'affrontement et nos joueurs ont paru par moments désemparés. On sent que ce groupe est touché, atteint, meurtri, mais il ne faut qu'il soit abattu. Il est hors de question de renoncer. On sait qu'on va être désormais dans une lutte acharnée en bas de tableau" 

Top 14 - 16ème journée : résultat, programme et classement

Jeudi :
Bayonne - Castres : 22 - 12 

Vendredi :
Agen - Montpellier                     9 - 13
Bordeaux-Bègles - Racing-Métro         15 - 22
Stade Français - Grenoble              35 - 6
Perpignan - Clermont                   26 - 19
Toulon - Mont-de-Marsan                15 - 9
Stade Toulousain - Biarritz               19 - 14

Bouton Rugby - Résultats et classement

(Avec AFP)

Lire la suite
Thierry Dusautoir Bernard Laporte Rugby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7757326134
Top 14 : Toulon souffre, Toulouse réagit, Clermont chute, les Franciliens assurent
Top 14 : Toulon souffre, Toulouse réagit, Clermont chute, les Franciliens assurent
Toulouse, éliminé de la H-Cup de rugby le week-end dernier et pas franchement convaincant en Top 14, s'est légèrement rassuré en dominant Biarritz (19-14) lors de la 16ème journée du Top 14 de rugby, le dernier opus hexagonal avant le départ des internationaux pour le Tournoi des VI Nations. Le Stade Toulousain reprend la deuxième place. Dans les matchs de 19h, le leader Toulon, également défait en Coupe d'Europe lors de la dernière journée, a souffert pour dominer la lanterne rouge Mont-de-Marsan. Son dauphin Clermont a été battu à Perpignan (7ème) alors que Montpellier grimpe à la 4ème place après sa victoire à Agen, mal en point. Les clubs parisiens se sont relancés dans la course au Top 6, le Stade Français dominant le surprenant promu grenoblois alors que le Racing-Métro a assuré à Bordeaux-Bègles.
https://www.rtl.fr/sport/top-14-toulon-souffre-toulouse-reagit-clermont-chute-les-franciliens-assurent-7757326134
2013-01-25 20:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/m73dMgVa_QklXJ_vhmekvg/330v220-2/online/image/2012/1006/7753232955_jonny-wilkinson-fait-le-bonheur-de-toulon.jpg