1 min de lecture Mourad Boudjellal

Top 14 : pour fêter la rentrée, Mourad Boudjellal sort le bazooka

Il avait manqué à ses fans durant l'été. Mais qu'ils se rassurent, Mourad Boudjellal est de retour ce vendredi. Dans une interview à Sud-Ouest, le président du RC Toulon se paie le championnat de Ligue 1, adresse une pique acide à l'ancien international André Boniface et rhabille pour l'hiver les responsables et commentateurs politiques. Morceaux choisis.

Le président de Toulon, Mourad Boudjellal
Le président de Toulon, Mourad Boudjellal Crédit : AFP/Archives, Gérard Julien
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Vieux dans leur tête"

L'interview commence par un mea culpa... enfin presque. Le 9 juin dernier, Toulon s'inclinait en finale du Top 14 face à Toulouse (18-12). A l'issue de la rencontre, Mourad Boudjellal s'était une nouvelle fois emporté contre les responsables du rugby français, à commencer par les dirigeants de la Ligue Nationale de Rugby (LNR).  "Ils sont vieux, ils s'accrochent, ils se liquéfient presque pour certains. Ils vont rester et nous emmerder jusqu'à quand ?", lançait-il alors.

Dans l'entretien accordé à Sud-Ouest, le président du club modère un tantinet ses propos. "J'étais énervé, mais j'assume", explique-t-il. "Il n'y a qu'une chose que j'ai regretté, c'est d'avoir parlé des "vieux". Je ne parlais pas d'âge, mais d'état d'esprit. Les chanteurs du Buena Vista Social Club, Compay Segundo, Eliades Ochoa et les autres, même à 90 ans, ils n'étaient pas vieux. Dans le rugby français, il y a des gens qui sont vieux dans leur tête, qui vivent dans le rugby du passé. C'est cela que je voulais dire." Première salve, donc.

Le patron du RCT s'en prend ensuite à André Boniface. L'ex trois-quarts centre international du Stade Montois avait en effet expliqué lundi qu'il s'était "emmerdé" ce week-end lors du match Mont-de-Marsan - Toulon, en Top 14. "J'ai entendu ce qu'il a dit", réplique Mourad Boudjellal. "Alors j'ai revu un match de son époque en noir et blanc. Ça jouait tellement au ralenti que j'ai cru que mon lecteur DVD avait un problème. Moi qui me demandais pourquoi le rugby avait autant tardé à adopter l'arbitrage vidéo, j'ai compris : ce n'était pas difficile d'arbitrer à vitesse réelle."

La Ligue 1, un "championnat au niveau du Liechtenstein"


Sur les critiques proférées à l'égard du jeu dans le championnat français, il raille les mécontents et lance une pique au football, et plus précisément à la Ligue 1. "Je me dis que si le football avait payé quelques renégats pour discréditer le rugby de l'intérieur, ça ne serait pas pire", constate-t-il. "Il faut qu'on arrête de raconter partout qu'en rugby, il n'y a plus de spectacle. Ce n'est pas vrai ! Et personne dans le monde du football français ne se permet de dire ce genre de choses d'un championnat qui est pourtant au niveau de celui du Liechtenstein."

Après avoir réglé ses comptes, le trublion du rugby français joue la carte de la provocation. Interrogé sur le bon début de championnat (3 victoires en 3 matchs) de son club et sur les moyens dont il dispose, le patron toulonnais saisit la perche de la comparaison qu'on lui propose avec le PSG en football et joue à fond le rôle du nouveau riche arrogant que ses détracteurs dénoncent.

"Nous n'avons aucun problème d'argent et nous ne regardons pas à la dépense", explique-t-il. "On est d'ailleurs en train de refaire le parking du stade Mayol pour que les joueurs puissent garer leurs Cadillac. On paye également deux vigiles à l'entrée des vestiaires, parce qu'une fois que les joueurs ont posé leurs montres et leurs affaires, il y a 35 kilos d'or dans les vestiaires", ajoute-t-il, avant de conclure. "Cartier compte même ouvrir une boutique, parce que nos supporters sont riches aussi."

Interrogé sur l'arbitrage, Mourad Boudjellal botte en touche. "Ce serait présomptueux de ma part de me positionner là-dessus", explique-t-il. "Il y a beaucoup de gens qui parlent de l'emploi à longueur de journée et qui n'en ont jamais créé un seul."

Lire la suite
Mourad Boudjellal Rugby Top 14
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants