1 min de lecture Tony Estanguet

Schumi, Phelps, Flessel : ces champions qui ont dit "stop" en 2012

Quelques personnalités emblématiques du sport, comme Michael Schumacher, Filippo Inzaghi ou Andreï Shevchenko, ont profité de 2012 pour tirer leur révérence. Certains en fin de carrière (Flessel, Arron, Bernard), d'autres au sommet de leur gloire (Estanguet), Français ou étrangers, ils ont rythmé le début de siècle (et même la fin du 19ème siècle pour certains) de leurs exploits. Petite chronologie des retraites qui ont marqué l'année 2012. Petra Kronberger

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Mars : Paerson et Cuche range les skis

Galanterie oblige, on commence par une grande dame du ski mondial, la Suèdoise Anja Paerson. A 30 ans, elle quitte les pistes avec un palmarès long comme le bras malgré des dernières années plus délicates. Celle qui s’est imposée dans les cinq disciplines alpines (seule  Petra Kronberger l'avait fait avant elle) aura remporté à deux reprises la Coupe du Monde générale (2004 et 2005) plus cinq petits globes de spécialités, pour un total de 42 victoires. Également dans sa besace, six médailles olympiques, dont l'or du slalom en 2006 à Turin, et onze médailles mondiales, dont sept en or.

Une sortie à l'ancienne pour Didier Cuche. Le bucheron helvète déchausse (ses skis en bois) après 21 victoires en Coupe du monde, lavec, à la clé, quatre globes de cristal en descente, un en géant et un en Super-G, mais aussi une médaille d'argent olympique et aussi quatre médailles mondiales, dont l'or en super-G (2009). Avec son style très engagé et son physique râblé, il laisse un trace indélébile : cinq succès dans la Mecque de la descente, à Kitzbühel.

Mai : une championne du monde dit stop, Dubosq quitte les bassins, McEwen ne sprintera plus

A 37 ans, Valérie Nicolas, dernier rempart de l'équipe de France de handball de 1995 à 2008 (245 sélections), arrête sa carrière. Championne du monde et meilleure joueuse du monde en 2003, elle aura participé à la montée en puissance du hand féminin tricolore, dans le sillage des garçons. Vice-championne du monde en 1999, elle a aussi remporté deux médailles de bronze européennes (2002 et 2006) et participé à trois3 JO (de 2000 à 2008). Elle a gagné trois Championnats de France (1998, 2001, 2003) avec Besançon et la Ligue des champions (2006) avec le club danois de Viborg.

Hugues Dubosq, lui, met un terme à sa carrière de nageur pour se consacrer à la gendarmerie, où il envisage de devenir plongeur. Le Normand laisse derrière lui un palmarès coquet.  Triple médaillé de bronze aux JO (100 m brasse en 2004, 100 et 200 m brasse en 2008), Dubosq, 30 ans avait aussi conquis le bronze du 100 brasse aux Mondiaux-2005 et l'argent sur la même distance aux Mondiaux-2009.  Il a terminé sur une dernière participation aux JO, où il n'a pourtant pas concouru. Dans l'ombre des Manaudou, Bernard, Agnel ou Muffat, Dubosq se retire dans la discrétion.

Robbie McEwen, 39 ans, s'en va avec 12 étapes du Tour de France et 12 du Tour d'Italie à son palmarès. Le sprinteur fut trois fois maillot vert du Tour (2002, 2004, 2006) dans un style bien à lui, tout en agressivité et en explosivité.

Un petit coucou également àdeux grands buteurs de l'histoire du foot. Ruud Van Nistelrooy,  qui, à 35 ans, s'en va après 20 saisons qui l'ont vu jouer notamment à Manchester United et au Real Madrid. Sacré meilleur buteur dans trois championnats différents (Pays-Bas, Angleterre et Espagne), il aura marqué son époque, avec son style besogneux mais réaliste, inscrivant  notamment 60 buts en Ligue des Champions (2ème buteur de la Ligue des champions derrière l'Espagnol Raul (71)).  Seul regret, en 70 sélections, il n'a jamais rien gagné avec les Pays-Bas.

La fin d'une époque en Italie. Deux monstres sacrés du football transalpin ont fait leurs adieux ce dimanche pour la dernière journée de la Serie A. Si Alessandro Del Piero poursuit sa carrière en Australie, Filippo Inzaghi, a lui raccroché. L'Italien, "né hors-jeu" mais toujours là pour pousser la gonfle au fond, termine avec 288 buts au compteur en Serie A. Et un palmarès long comme le bras.

Juin : Wiltord arrête, Clément du fond du court à la chaise

Sa retraite a ravivé de doux souvenirs. A 38ans, après une dernière saison à Nantes en ligue 2, Sylvain Wiltord, l'homme qui avait envoyé la France en prolongations en finale de l'Euro 2000 face à l'Italie se retire après une carrière bien remplie de Rennes à Lyon en passant par Bordeaux et bien évidemment Arsenal. Celui qui a inscrit 26 buts en 92 sélections a été quatre fois champion de France gagnant en outre deux Championnats d'Angleterre avec Arsenal.

A 34 ans, Arnaud Clément, ancien N.10 mondial et finaliste de l'Open d'Australie, stoppe sa carrière en simple. Dans la foulée, le compagnon de Nolwenn Leroy prend la succession de Guy Forget à la tête de l'équipe de France de Coupe DavisFutur capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis. En carrière, "La Clé" aura remporté gagné quatre tournois ATP en simple et 12 en double, dont Wimbledon en 2007, aux cotés, la plupart de temps, de Michael Llodra.

Juillet : la Guêpe arrête, Sheva termine à la maison, Alain Bernard ne replongera plus

L'attaquant ukrainien Andreï Shevchenko, 35 ans, Ballon d'Or 2004, se retire pour se consacrer à la politique. Vainqueur de la C1 2003 avec l'AC Milan, il a aussi gagné une Coupe d'Italie (2003), une Supercoupe d'Europe et un titre de champion d'Italie (2004) et une Coupe d'Angleterre et une Coupe de la Ligue anglaise avec Chelsea (2007), où il avait été transféré pour 45 millions d'euros. Incapable de confirmer ses talents de buteur en Premier League, il a fini sa carrière au Dynamo Kiev, où il avait remporté cinq5 Championnats d'Ukraine (1995-1999). International à 11 reprises, "Sheva", malgré ses soucis physiques (dos) a terminé son chemin à la maison, lors de l'Euro 2012, inscrivant notamment un doublé face à la Suède de Ibrahimovic.  En 111 sélections, "Sheva" aura inscrit 48 buts.

Quatre ans après son sacre sur 100 m libre aux JO de Pékin, Alain Bernard, 29 ans, achève sa carrière sur une deuxième médaille d'or olympique à Londres, sur 4x100 m (il n'a pas couru la finale mais avait nagé en séries). Premier double champion olympique de la natation française, il a aussi à son palmarès, en individuel, une médaille de bronze (50 m libre) et une d'argent (relais 4x100 m) aux JO-2008, une médaille d'argent (100 m libre en 2009) et une de bronze (50 m libre 2011) aux Mondiaux.  Homme fort de la période combinaison, l'Antibois quitte les bassins avec la sensation du devoir accompli; lui qui n'avait pas, au départ, les qualités naturelles d'un Popov ou d'un Phelps.

Quintuple médaillée olympique (deux or, un argent, deux bronze), sextuple championne du monde (individuel et par équipes), la Guadeloupéenne Laura Flessel a tout connu, entrant dans l'histoire en même temps que son arme qui faisait ses premiers pas aux jeux Olympiques en 1996. Porte-drapeau de la délégation française vendredi lors de la cérémonie d'ouverture Flessel aura marqué les Français par sa ténacité et sa joie de vivre. Elle termine sur une élimination précoce aux JO de Londres.


Aout : un final en apothéose pour Phelps et Vinokourov

Le Kid de Baltimore, Michael Phelps, quitte les bassins sur une 18ème et dernière médaille d'or olympique, grâce à la victoire des Etats-Unis sur 4x100 m 4 nages. L'Américain de 27 ans, porte à 22 le record du nombre de médailles olympiques. A Londres, il a empoché six médailles (4 en or, 2 en argent) en 7 courses, qui viennent s'ajouter aux 8 (6 or, 2 bronze) des JO 2004 et aux 8 en or des JO 2008. Pékin, son chef-d'oeuvre.

Le Kazhak Alexandre Vinokourov, à la carrière controversée (suspendu un an après un contrôle antidopage positif au Tour de France 2007 pour transfusion sanguine), termine en beauté avec un titre olympique à Londres, à 38 ans. Il avait conquis une première médaille olympique, d'argent, aux JO 2000. Troisième du Tour de France 2003, il a gagné la Vuelta en 2006, Liège-Bastogne-Liège (2005 et 2010) et l'Amstel Gold Race (2003). Désormais, il va s'occuper d'Astana, la formation kazakhe, dont il a longtemps été le porte drapeau.
 
Septembre : Clijsters et Roddick au repos

Kim Clijsters raccroche à 29 ans. L'ancienne N.1 mondiale compte à son palmarès 41 victoires en simple, dont 4 tournois du Grand Chelem: 3 US Open (2005, 2009, 2010) et 1 Open d'Australie (2011). Mère d'une petite fille de 4 ans, la Belge va se consacrer à sa vie de famille. La Belge avaity déjà "arrêté' en 2007, avant de reprendre deux ans plus tard. Après la retraite de Justine Hénin, le tennis belge fait grise mine.

Autre acteur majeur de la dernière décennie tennis, Andy Roddick, tire sa révérence, à 30 ans, sur une défaite à domicile face à Del Potro. L'Américain, ancien N.1 mondial (fin 2003) a remporté 32 tournois en 12 ans de carrière, dont l'US Open 2003, son seul Grand Chelem. Il a aussi gagné la Coupe Davis 2007. Roddick, un des rares joueurs à avoir un bilan positif face à un certain Pete Sampras (2V-1D), a marqué son époque avec son service tonique et surpuissant. Pendant sept ans, il a d'ailleurs détenu le plus rapide du tennis professionnel, avec une mise en jeu à 249 km/h.

Adrien Hardy, champion olympique 2004 du deux de couple avec Sébastien Vieilledent, fait lui ses adieux à 34 ans. Il a été deux fois champion du monde du Deux de couple, en 2003 avec Vieilledent, et en 2006 avec Jean-Baptiste Macquet. 
  
Septembre : never mind the Ballack

Michael Ballack, ancien capitaine de l'Allemagne (42 buts en 98 sélections), arrête sa carrière, à 36 ans. Le meilleur joueur allemand des années 2000 a gravi les échelons, à Kaiserslautern, à Leverkusen, au Bayern Munich et à Chelsea, avant de retourner à Leverkusen (2010-2012). Son bilan: quatre Championnats d'Allemagne (1998, 2003, 2005, 2006), 1 Championnat d'Angleterre (2010), 2 finales de Ligue des champions (2002, 2008), 1 finale de Coupe du monde en 2002 et une 3e place en 2006.

Le cycliste espagnol Oscar Freire, triple champion du monde (1999, 2001, 2004), remise son vélo, à 36 ans. Le sprinteur le plus rusé du péloton, capable de gagner sans équipier, a aussi gagné 3 Milan-Sanremo (2004, 2007, 2010), Gand-Wevelgem (2008), Paris-Tours (2010), 4 étapes du Tour de France et 7 de la Vuelta. Chapeau l'artiste.

Le légendaire gardien tchèque Dominik Hasek, double vainqueur de la Coupe Stanley avec Detroit (2002, 2008) et champion olympique 1998, raccroche définitivement les patins à 47 ans. "Dominator" avait déjà annoncé la fin de sa carrière en 2002 puis en 2008... En 15 saisons en LNH, sous le maillot de Chicago, Buffalo, Ottawa et Detroit, il a été désigné deux fois meilleur joueur (1997, 1998) et six fois meilleur gardien (1994, 1995, 1997, 1998, 1999, 2001). Hasek compte aussi une médaille de bronze aux JO-2006 et une d'argent (1983) et trois de bronze (1987, 1989, 1990) aux Championnats du monde.

La carrière de Juan Carlos Ferrero, vainqueur de Roland-Garros en 2003 et ancien N.1 mondial, s'achève également, mais à 32 ans au tournoi de Valence. L'Espagnol a remporté 16 titres ATP et 2 Coupes Davis (2000 et 2004). 

Octobre : Biaggi, Stoner et Schumi quittent les paddock
s, Estanguet et la retraite dorée

Deux retraites qui marquent en deux roues. Max Biaggi, 4 fois champion du monde en 250 cc (1994, 1995, 1996, 1997) et 2 fois en Superbike (2010, 2012), annonce sa retraite, à 41 ans. Il a remporté 63 victoires au cours de sa carrière (21 en Superbike, 13 en MotoGP ou 500 cc, 29 en 250 cc).  A 27 ans, l'Australien Casey Stoner, champion du monde de MotoGP 2007 et 2011, arrête lui aussi, pour se consacrer à sa vie de famille, loin de l'univers stressant des circuits. Il se retire sur un bilan de 45 victoires (38 en MotoGP, 5 en 250 cc et 2 en 125). Et avec l'étiquette de celui "qui battu le grand Valentino Rossi".

 Dernier tour de piste également pour Michael Schumacher, au volant de sa Mercedes. Le septuple champion du monde de Formule 1 (1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004) rentre définitivement au stand, à 43 ans. En 307 Grands Prix, l'Allemand a signé 91 victoires. Sa deuxième carrière, pas franchement convaincante, ,n'altérera pas son CV, le plusd fourni de l'histoire du sport automobile. Désormais, place au rodéo ?

Tony Estanguet, triple champion olympique de C1 en slalom, à Sydney (2000), Athènes (2004) et Londres (2012), met un terme à sa carrière, sur un dernier récital olympique. A 34 ans, le Palois, également triple champion du monde (2006, 2009, 2010), vise maintenant un siège au sein de la commission des athlètes du CIO. 

Décembre : la "Reine Christine" range ses pointes

Le Français Vincent Jay, champion olympique du sprint aux JO de Vancouver, en 2010, et médaillé de bronze de la poursuite, met un terme à sa carrière, à seulement 27 ans. Le Savoyard, qui n'avait jamais confirmé son titre olympique, se retire après une ultime course - et une 2e place - avec le relais français, à Hochfilzen (Autriche).

 A 39 ans, Christian Arron, quatrième athlète la plus rapide de l'histoire sur 100m de tous les temps(recordwoman d'Europe du 100m depuis 1998 en 10.73), a décidé de mettre un terme à sa longue carrière, qui l'aura vu glaner plusieurs médailles continentales et mondiales même si les blessures ne l'ont jamais vraiment épargné.

Brice Guyart remet le fleuret au fourreau, à 31 ans. Champion olympique par équipes en 2000 et individuel en 2004, il a aussi décroché 7 médailles mondiales (dont 3 en or par équipes) et 4 européennes (dont 1 titre par équipes). Aux JO de Londres (ses 4es) où l'escrime française a réalisé un vilain zéro pointé, il n'était que remplaçant.
 

Lire la suite
Tony Estanguet Jeux Olympiques Londres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants