1 min de lecture Chroniques

Salim Sdiri : "La Fédération Internationale n'a pris aucune mesure après l'incident à Rome"

Vincent Parizot remplaçait Yves Calvi vendredi matin. Le présentateur de la Matinale de RTL recevait Salim Sdiri, recordman de France de saut en longueur, 7 fois champion de France de la discipline. Salim Sdiri ne sera jamais plus un athlète comme les autres. C'est un miraculé. Il a été transpercé par un javelot lors d'un meeting de la Golden League à Rome, en juillet 2007. Il va assigner dans les prochains jours la Fédération Italienne d'Athlétisme et la Fédération Internationale d'Athlétisme. Pour qu'enfin, un responsable soit désigné et que ce type d’accident ne se reproduise plus. Ce matin sur RTL, il vient nous raconter son histoire. Pourquoi porte-t-il plainte maintenant ? Il nous racontera aussi sa rencontre, plutôt cocasse avec le Finlandais, le propriétaire du javelot.

Salim Sdiri
Salim Sdiri Crédit : AFP / P.Verdy
Yves Calvi
Yves Calvi Journaliste RTL

Salim Sdiri va assigner dans les prochains jours la Fédération Italienne d'Athlétisme et la Fédération Internationale d'Athlétisme. Pour qu'enfin, un responsable soit désigné et que ce type d’accident ne se reproduise plus. Ce matin sur RTL, il vient nous raconter son histoire. Pourquoi porte-t-il plainte maintenant ? Il nous racontera aussi sa rencontre, plutôt cocasse avec le Finlandais, le propriétaire du javelot. 

L'INTERVIEW

On apprend maintenant que vous auriez l'intention de porter plainte, pourquoi maintenant, peut-être parce qu'il veut de l'argent ?

"Non pas du tout, c'est juste que ça commence à me peser. On est quand même dans la cinquième année, ça fera 5 ans le 13 juillet. C'est difficile parce que moi j'ai dû faire avec pendant toutes ces années. Quelque part, même si j'ai fait des grosses performances, je ne suis pas tout à fait guéri. Et le fait que l'affaire soit là, pas encore réglée, ça reste toujours présent dans un coin de ma tête, c'est difficile, ça se manifeste par des cauchemars. J'étais asthmatique étant petit, c'est revenu avec le stress de mon accident."
 
Vous revivez dans votre tête ce drame ?
"C'est une angoisse permanente (…) j'ai plus de chance d'avoir un accident de voiture ou de me faire renverser dans la rue que sur un stade d'athlétisme. J'ai failli mourir quand même sur un stade d'athlétisme."
 
Le retour à la compétition a été très dur et c'est finalement aussi pour ça que vous vous décidez à porter plainte.
"Aussi pour ça, parce que je vois qu'en face j'ai des gens qui ne sont pas de bonne foi et je trouve ça vraiment regrettable. Je n'ai commis aucun tort. Je trouve qu'ils devraient plutôt se faire petit en face et vraiment accepter, aller dans mon sens pour qu'on se débarrasse de ça. Et puis en fait non, on s'est fait balader pendant deux, trois ans et là ça traine. Il y a un moment où il faut sortir les crocs."
 
Pour vous ce serait une revanche sur ce mauvais sort ?
"Pour moi, c'est surtout le deuil de cet accident. J'ai envie de vraiment mettre un point final à tout ça."
 
Aujourd'hui c'est plutôt à la Fédération Internationale d'Athlétisme et à la Fédération Italienne que vous demandez des comptes.
"Nous allons les assigner cette semaine, je trouve ça regrettable que ça se passe de cette façon. Je faisais partie des meilleurs mondiaux, j'ai plus de trente sélections en équipe de France, j'ai fait plein de championnats du monde, deux fois les JO, ce n'est pas normal qu'on soit traité de la sorte. Il y a aussi le côté organisation, je vois que la Fédération Internationale n'a réellement pris aucune mesure face à ça."
 
Aujourd'hui, il y a des meetings où vous avez les mêmes conditions que lors de cette fameuse compétition ?
"Oui, carrément. Il y a des meetings où vous voyez des marteaux qui arrivent sur la piste de tartan, sur l'anneau. C'est super dangereux. Ce n'est pas normal. Il y a eu apparemment une petite recommandation, mais recommandation n'est pas interdiction. Donc réellement il n'y a rien eu de fait. Je ne sais pas, ils attendent peut être qu'il y ait un mort et que ce soit médiatisé pour faire quelque chose. C'est hallucinant."

La vidéo où Tero Pitkämäki envoie accidentellement son javelot dans le dos du Français :



"J’ai compris tout de suite que le javelot allait sortir du secteur et se diriger vers le sautoir. Mais je ne pouvais pas crier, j’étais à 85 mètres des athlètes. J’ai été très choqué quand j’ai vu qu’il avait frappé Salim. La seule chose à laquelle j’ai pensé, c’est qu’il allait mourir. Je croyais que mon javelot l’avait transpercé. Puis, assez rapidement, j’ai vu qu’il était vivant et qu’il bougeait", avait déclaré le sportif finlandais.

Chaque jour de la semaine à 8h15, du lundi au vendredi, Yves Calvi propose un entretien avec la personnalité qui fait l'actualité du jour.

Lire la suite
Chroniques Le choix de Yves Calvi Exclu RTL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748580680
Salim Sdiri : "La Fédération Internationale n'a pris aucune mesure après l'incident à Rome"
Salim Sdiri : "La Fédération Internationale n'a pris aucune mesure après l'incident à Rome"
Vincent Parizot remplaçait Yves Calvi vendredi matin. Le présentateur de la Matinale de RTL recevait Salim Sdiri, recordman de France de saut en longueur, 7 fois champion de France de la discipline. Salim Sdiri ne sera jamais plus un athlète comme les autres. C'est un miraculé. Il a été transpercé par un javelot lors d'un meeting de la Golden League à Rome, en juillet 2007. Il va assigner dans les prochains jours la Fédération Italienne d'Athlétisme et la Fédération Internationale d'Athlétisme. Pour qu'enfin, un responsable soit désigné et que ce type d’accident ne se reproduise plus. Ce matin sur RTL, il vient nous raconter son histoire. Pourquoi porte-t-il plainte maintenant ? Il nous racontera aussi sa rencontre, plutôt cocasse avec le Finlandais, le propriétaire du javelot.
https://www.rtl.fr/sport/salim-sdiri-la-federation-internationale-n-a-pris-aucune-mesure-apres-l-incident-a-rome-7748580680
2012-05-25 08:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BjqSci0u8Xbe9AuHBSkBTA/330v220-2/online/image/2012/0525/7748580644_salim-sdiri.jpg