1 min de lecture Ligue 1 Conforama

Saint-Etienne-Lyon : pour Stéphane Ruffier, "Aulas est un grand menteur"

Le gardien de l'ASSE dément catégoriquement avoir frappé Jean-Michel Aulas lors des échauffourées qui ont suivi la victoire de l'OL chez les Verts dimanche.

>
Aulas accuse Ruffier de l'avoir frappé dans le dos Crédit Image : AFP |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Stéphane Ruffier ne digère pas les accusations de Jean-Michel Aulas. Au terme de la septième victoire lyonnaise consécutive en terre stéphanoise, le président de l'OL avait affirmé au micro de Canal + que le gardien de but de l'ASSE l'avait frappé dans le dos lors de l'échauffourée qui a accompagné le retour des joueurs au vestiaire.

Dans les colonnes du Parisien, l'international s'est insurgé contre ces accusations. "Je n'ai fait que le repousser. Il dit que je l'ai frappé, c'est scandaleux ! Ce n'est pas du tout ce qui s'est passé. Si je l'avais fait, il n'aurait pas pu faire une interview avec Canal + trois minutes plus tard", lance-t-il.

"Je n'attaque pas les gens dans le dos, et d'ailleurs, je n'attaque personne, ce n'est pas dans mon éducation", martèle l'ancien gardien de l'AS Monaco qui se dit "très tranquille (...) parce que les images parleront". "Jean-Michel Aulas est un grand menteur dans cette histoire", conclut-il.

Aulas maintient sa version

De son côté, le président de l'Olympique Lyonnais a maintenu ses accusations. Toujours dans Le Parisien, Jean-Michel Aulas explique qu'il a été projeté dans le mur par Ruffier et sa "puissance musculaire incroyable". Une charge qui lui a "fait mal au dos" et qu'il a donc "fait constater" mais qui ne devrait pas le pousser à réclamer des sanctions contre le club stéphanois. "Les choses en restent là", assure le dirigeant.
 
Le quotidien francilien a également recueilli la version du médecin de l'OL, à l'origine de l'échauffourée. "Ça part de moi. Ça fait onze ans que je suis dans le foot et que je gagne à Saint-Étienne. J'ai eu le tort de le faire remarquer (...) mais je n'ai pas été agressé et il n'y a pas eu d'échange de coups", glisse Emmanuel Ohrant, contredisant au passage les propos de Jean-Michel Aulas qui avait évoqué une "bagarre" et une "agression".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Lyon Olympique Lyonnais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants