2 min de lecture Football

Sagnol met en garde les binationaux

Willy Sagnol, sélectionneur de l'équipe de France espoirs, s'est exprimé sur la situation des joueurs binationaux. "On a besoin de joueurs qui ont envie de porter le maillot bleu", a t-il expliqué lundi soir.

Willy Sagnol, sélectionneur de l'équipe de France espoirs
Willy Sagnol, sélectionneur de l'équipe de France espoirs Crédit : AFP/C.Triballeau
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Le sujet des footballeurs à la double nationalité est très sensible dans les couloirs de la Fédération française de football, accusée en 2011 de vouloir mettre en place des "quotas" au sein des centres de formation. Mais lundi 14 octobre, Willy Sagnol, aujourd'hui sélectionneur des espoirs français, a mis les pieds dans le plat en donnant son avis, pour le moins tranché.

On a besoin de joueurs qui ont envie de porter le maillot bleu, qui rêvent de porter le maillot bleu

Willy Sagnol, sélectionneur des espoirs
Partager la citation

"Moi, je pars du principe qu'un joueur qui, à un moment donné, choisit une autre sélection que la France, c’est un joueur sur qui on n’aurait jamais pu compter dans les moments difficiles. Il nous aurait lâché. A la rigueur, bon débarras !", a lâché l'ancien latéral droit des Bleus, finaliste de la Coupe du monde 2006.

"Parce qu’on a besoin de joueurs qui ont envie de porter le maillot bleu, qui rêvent de porter le maillot bleu et qui sont excités de porter le maillot bleu. C’est ça qui fait à la fin de grandes équipes et ce sont ces grandes équipes qui peuvent faire rêver les gens", a développé Willy Sagnol.

45% des joueurs français seraient binationaux

En 2011, le directeur technique national de l'époque, François Blaquart, expliquait que la trop grande présence de binationaux était un réel problème au sein des sélections de jeunes en France. Il avançait alors le chiffre de 45% de binationaux évoluant dans les différentes sélections.

À lire aussi
Neymar à Villeneuve-d'Ascq le 26 janvier 2020 Ligue des champions
Les infos de 12h30 - Dortmund-PSG : Neymar attendu au tournant

Sur la dernière liste de Didier Deschamps, des joueurs comme Patrice Evra (né au Sénégal) ou Steve Mandanda (né au Congo) aurait pu, à un moment donné, décider de lâcher la France pour intégrer une autre sélection. A ce sujet, les règlements de la FIFA sont clairs. Tant qu'un joueur n'a pas disputé de match international A en compétition officielle (qualifications, Mondial, CAN etc.), il peut demander à la FIFA le droit de jouer pour un autre pays, s'il en possède la nationalité.

Imbula, exemple concret

Actuellement, l'attaquant de l'Atletico Madrid Diego Costa, qui n'a disputé que deux bouts de match amicaux - donc pas en compétition officielle - avec le Brésil, a demandé à pouvoir être sélectionnable avec l'Espagne. Autre exemple, Gianelli Imbula, acheté par l'OM cet été, est né en Belgique mais a fait ses classes en U20 et espoirs français. Tant qu'il n'a disputé aucune rencontre officielle, il pourrait, à n'importe quel moment, préférer les "Diables rouges". Pas sûr que cela plaise à Willy Sagnol.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Sport Équipe de France Espoirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants