1 min de lecture Mourad Boudjellal

Rugby : 130 jours de suspension pour Mourad Boudjellal !

Le président de Toulon (Top 14) Mourad Boudjellal a été suspendu 130 jours soit plus de quatre mois, jusqu'au 3 juin, par la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) pour ses récentes déclarations sur l'arbitrage. Boudjellal, qui a le droit de faire appel de cette décision, a été suspendu pour "atteinte à l'image du rugby, à l'éthique et à la déontologie sportive" pour avoir déclaré avoir "vécu une sodomie arbitrale" après la défaite de son équipe à Clermont le 8 janvier en Top 14.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

30 jour pour le mot sodomie et le reste pour le titre de 93

"Je ne m'en sors pas mal, car sans rentrer dans les détails j'ai eu pas mal de pressions ces derniers jours pour obtenir ma radiation", a déclaré M. Boudjellal jeudi à Toulon, qui a ensuite jugé "stupide" la sanction sur l'antenne de RTL jeudi soir.
  
"Je me donne le temps de la réflexion pour l'appel, mais je vais demander un aménagement de la peine car le plus dur ce n'est pas d'être en tribune, mais de ne plus parler à mes joueurs avant le match, leur taper sur l'épaule...", a déclaré M. Boudjellal

"La LNR manque totalement de culture ciné, car j'aurais pu prendre 120 jours (référence au film de Pier Paolo Pasolini "Salo ou les 120 jours de Sodome", NDLR)", a ironisé le président de Toulon.  "J'ai pris 30 jours pour le mot sodomie et le reste pour le titre de 93", a-t-il également déclaré, en référence à ses déclaration sur les conditions de l'obtention du titre par Castres en 93 à l'époque où l'actuel président de la LNR, Pierre-Yves Revol, était président du club tarnais.

"Je leur conseille de regarder Groland sur la chaîne qui diffuse le rugby"

"On sanctionne ma présence dans le rugby, pas mes propos. Il a eu une véritable volonté de me dégager du monde du rugby. J'ai voulu faire avancer l'arbuitrage avec des mots qui ne me choquait pas. Je conseille aux gens de regarder Groland sur la chaine qui diffuse le rugby et qui en achète les droits, ce ne sont pas des mots très vulgaires", a lancé Boudjellal en référence à sa "sodomie arbitrale".

"Il y a une série qui s'appelle 'Où est Charlie'. Maintenant, ça va être 'Où est Mourad'. On va s'amuser. Je vais improviser, autant rigoler un peu. Si on peut les énerver", conclut Boudjellal, qui promet une petite suprise samedi pour son premier match de suspension, au stade Mayol face à Bayonne.

"Atteinte à l'image du rugby, à l'éthique et à la déontologie sportive"

La Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a infligé jeudi une suspension de 130 jours, jusqu'au 3 juin inclus, au président de Toulon Mourad Boudjellal pour ses récentes déclarations sur l'arbitrage, a indiqué jeudi la LNR. Mourad Boudjellal, qui a le droit d'interjeter appel de cette décision, a été suspendu pour "atteinte à l'image du rugby, à l'éthique et à la déontologie sportive" pour avoir déclaré avoir "vécu une sodomie arbitrale" après la défaite (25-19) de son équipe à Clermont le 8 janvier en Top 14.

Le président de Toulon, ancien important éditeur de BD qui a repris le club en 2006, a comparu mercredi devant la Commission de discipline de la LNR. Selon les termes de la décision rendue publique par la LNR, M. Boudjellal est privé "d'accès lors des matchs officiels (y compris avant et après les matchs) à l'enceinte de jeu (terrain et zone mitoyenne entre le terrain et le public", aux vestiaires (des équipes et des arbitres) ainsi qu'au couloir d'accès à ces zones."

Boudjellal avait créé une polémique avec sa sortie sur l'arbitrage qui avait entraîné la saisine de la commission par le président de la Ligue nationale de rugby, Pierre-Yves Revol, et par son homologue de la Fédération, Pierre Camou. Le président toulonnais a par ailleurs de nouveau concentré l'attention mardi en estimant, dans un entretien accordé au quotidien La Provence, que le rugby français était "raciste." Le président de Toulon, qui a dix jours pour interjeter appel devant la Commission d'appel fédérale, doit s'exprimer à Toulon à 17h30.

"Ils parlent d'évolution quand moi, je parle de révolution"


Mourad Boudjellal, ancien important éditeur de BD et président de Toulon depuis 2006, comparaissait pour avoir déclaré avoir "vécu une sodomie arbitrale" le 8 janvier après la défaite de son équipe à Clermont (25-19) en Top 14.

Le président toulonnais n'a "pas de regrets particuliers". "C'est ma façon de parler, c'est mon éducation. J'aurais pu dire une nouvelle fois: 'ce soir, on était seize contre quinze'. Je suis issu d'une culture... si vous regardez Groland, les Nuls, le mot "sodomie" ne vous choque pas", a-t-il souri, amusé de ce débat étymologique "avec des gens très sérieux."  

"Je reconnais que je mérite une sanction"

"Je reconnais que je mérite une sanction. J'ai mis en cause l'impartialité d'un arbitre", a cependant déclaré M. Boudjellal, qui avait de nouveau concentré l'attention mardi en estimant, dans un entretien accordé au quotidien La Provence, que le rugby français était "raciste."

"J'ai passé 25 ans dans l'édition, j'étais un éditeur énervant, il n'y avait jamais de commentaires racistes. Cela fait six ans que je suis dans le rugby et il y a un certains nombre de commentaires qui sont racistes. C'est un simple constat. Mais je n'ai pas attaqué les institutions", a-t-il martelé mercredi.

Ces propos sur le racisme, qui n'étaient pas l'objet de l'audience disciplinaire de mercredi, ont été condamnés par le président de la Fédération française de rugby, Pierre Camou. M. Boudjellal a en revanche reçu mardi le soutien de la secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Jeannette Bougrab.

"Déporter le débat sur le racisme" est "complètement hors sujet", a de son côté estimé M. Revol. "Cela fait 24 ans que je suis dans le rugby, que je m'occupe de clubs de rugby. J'ai eu des joueurs de toutes nationalités, de toutes couleurs et je ne crois pas, heureusement, avoir été confronté à un problème de racisme", a-t-il déclaré à la sortie de l'audience, avant de convier M. Boudjellal dans un bar proche de la rue de Liège (9ème) à la vue des caméras.

Lire la suite
Mourad Boudjellal Rugby Toulon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants