1 min de lecture Thomas Voeckler

Rétro sports 2011 - Cyclisme : Voeckler illumine le Tour d'Evans, Gilbert roi des classiques

Pour avoir parcouru la moitié du Tour de France habillé du maillot jaune, Thomas Voeckler, 4ème du classement général, a illuminé une Grande Boucle 2011 remportée par Cadel Evans devant Andy et Fränk Schleck. Vainqueur du World Tour (circuit cycliste mondial), le champion de Belgique Philippe Gilbert a pour sa part signé un triplé dans les classiques ardennaises (Amstel Gold Race, Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège) et gagné deux autres épreuves du ProTour, la Clasica San Sebastian et le GP de Québec. Une saison à 18 victoires, dont la première étape du Tour de France, assortie du maillot jaune.


E

"J'ai caressé le rêve de monter sur le podium. C'est resté un rêve"

L'année Voeckler ? "La plus forte que j'aie vécue depuis mes débuts", reconnaît-il en ouverture du "Grand livre du cyclisme français" (Cristel Editions), un ouvrage consacré à la saison française marquée par les succès à répétition du Vendéen, les coups d'éclat du Champion de France Sylvain Chavanel (2ème du Tour des Flandres) et les espérances laissées par Pierre Rolland et Yoann Offredo.
  
"Je me suis rendu compte, une fois le Tour de France terminé, à quel point le public a apprécié la course cette année. Une course palpitante, assurément, au-delà de mon cas personnel", analyse Voeckler. "J'ai caressé le rêve de monter sur le podium. C'est resté un rêve", précise-t-il dans le "Livre d'or du cyclisme 2011" (Editions Solar). "Quand on est compétiteur, qu'on a de l'ambition, on ne peut pas dire qu'on est super content de terminer quatrième. Toutefois, je préfère être à cette place en courant le Tour comme je ne l'avais encore jamais couru que deuxième sans m'être battu, sans qu'on ait parlé de moi..."
  
Une performance qu'aucun Français n'avait plus accomplie depuis 1989

Contre toute attente, Voeckler a réussi son meilleur parcours dans le Tour l'année où les éléments semblaient jouer contre lui. L'approche du Grand départ de Vendée a coïncidé avec la naissance de son deuxième enfant, une petite fille prénommée Lila. "Je suis allé tous les jours de la semaine à la maternité, sourit-il en se souvenant des nuits écourtées. Le Tour était devenu tellement accessoire".
  
Mais, l'ex-maillot jaune de 2004 sait provoquer la chance. Toujours offensif, il trouve l'ouverture dans le Massif central et tient bon, en jaune, jusqu'au sommet mythique du Galibier. Soit à trois jours de l'arrivée à Paris, une performance qu'aucun Français n'avait plus accomplie depuis... 1989 (Laurent Fignon).

Hélas, en l'absence des nécessaires informations, Voeckler s'épuise en vain sur la route de l'Alpe d'Huez. Une faute collective majeure éclipsée par le succès magistral de son coéquipier Pierre Rolland, le premier d'un Français dans la station de l'Oisans depuis Bernard Hinault (1986) et la promesse d'un possible futur rayonnant.

Evans touche au but, Andy Schleck battu mais héroïque

A sa septième tentative, Cadel Evans rallie enfin en vainqueur les Champs-Elysées. L'ancien spécialiste de VTT est le premier coureur des Antipodes vainqueur du Tour de France, deux ans après avoir déjà été le premier Australien champion du monde sur route.

L'éternel battu (2ème du Tour en 2007 et 2008) s'impose en conclusion d'une édition enthousiasmante après des années discréditées par les affaires de dopage.

Le Luxembourgeois Andy Schleck, qui a mis fin dans les Alpes à la formidable aventure de Thomas Voeckler, n'a gardé le maillot jaune qu'une journée mais a marqué ce Tour de son empreinte avec une victoire d'anthologie.

Entre Pinerolo et Galibier-Serre Chevalier, Andy Schleck, le coureur de la formation Leopard-Treck s’est offert une victoire de prestige au Galibier ce jeudi 21 juillet 2011. Andy Schleck, parti dans le col de l’Izoard, deuxième col classé hors catégorie de la journée, a fait un grand numéro en attaquant de loin. Evans lui reprenant le maillot jaune dans le contre-la-montre de Grenoble, à la veille de l'arrivée à Paris. 

Philippe Gilbert, l'autre "Cannibale"

En dehors du Tour, la saison 2011 restera marquée par les exploits de Philippe Gilbert. A quatre décennies d'écart, le Belge a ainsi ressuscité dans les classiques le mythe du "Cannibale", le surnom donné à Eddy Merckx qui reste l'horizon indépassable du sport cycliste. Comme son compatriote au carrefour des années 1970, Gilbert a gagné et surtout maîtrisé les grandes courses d'un jour de la saison, dès lors que le terrain s'avérait sélectif.
  
Au "triplé" d'avril dans les Ardennes (Amstel Gold Race, Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège), il a ajouté l'été venu la Clasica San Sebastian et le GP de Québec, ainsi que d'autres rendez-vous significatifs (Strade Bianche, Flèche Brabançonne, Championnat de Belgique, GP de Wallonie). En bonus, un Tour de France réussi, avec victoire d'étape et maillot jaune dans la besace.
 
Avec Evans en 2012

Jusqu'où peut-il aller ? Au contraire de Merckx, qui s'exprimait avec une réussite encore supérieure dans les grandes courses par étapes, le Wallon de 29 ans se sait limité dans les grands tours. Même s'il s'est surpris à la fin du Tour de France qu'il avait entamé tambour battant en gagnant la première étape au Mont des Alouettes. En 2012, son transfert (d'Omega Pharma à BMC) le transformera en coéquipier de Cadel Evans, l'Australien qui vise une deuxième victoire dans le Tour l'année prochaine.
 
Le Wallon, qui parle aussi le néerlandais, a touché à son rêve d'enfance en gagnant Liège-Bastogne-Liège, la course qui passe devant son domicile de jeunesse à Remouchamps. Il lui reste Milan-San Remo et surtout le Tour des Flandres, l'autre monument du cyclisme belge, la classique chérie par tous les néerlandophones du plat pays. En attendant le Championnat du Monde qui aura lieu en septembre 2012 aux Pays-Bas, à Valkenburg, là où il a entamé son triplé magistral en avril dernier. 

Cavendish Champion du Monde

Sacré champion du Monde sur route à Copenhague, en devançant au sprint l'Australien Matt Goss et l'Allemand Andre Greipel,
Mark Cavendish est devenu, à 26 ans, le deuxième Britannique à revêtir le maillot arc-en-ciel, 46 ans après Tom Simpson.

Maillot vert du dernier Tour de France, Cavendish a notamment gagné 20 étapes de la Grande Boucle, ainsi que Milan-San Remo en 2009.

Retour sur les temps forts de l'année 2011 : le diaporama de RTL.fr (Cliquez sur l'image)

Les temps forts de l'année 2011

Quizz Noel L1

Lire la suite
Thomas Voeckler Rétrospective de l'année Cyclisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7740991235
Rétro sports 2011 - Cyclisme : Voeckler illumine le Tour d'Evans, Gilbert roi des classiques
Rétro sports 2011 - Cyclisme : Voeckler illumine le Tour d'Evans, Gilbert roi des classiques
Pour avoir parcouru la moitié du Tour de France habillé du maillot jaune, Thomas Voeckler, 4ème du classement général, a illuminé une Grande Boucle 2011 remportée par Cadel Evans devant Andy et Fränk Schleck. Vainqueur du World Tour (circuit cycliste mondial), le champion de Belgique Philippe Gilbert a pour sa part signé un triplé dans les classiques ardennaises (Amstel Gold Race, Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège) et gagné deux autres épreuves du ProTour, la Clasica San Sebastian et le GP de Québec. Une saison à 18 victoires, dont la première étape du Tour de France, assortie du maillot jaune. E
https://www.rtl.fr/sport/retro-sports-2011-cyclisme-voeckler-illumine-le-tour-d-evans-gilbert-roi-des-classiques-7740991235
2011-12-18 08:00:00