2 min de lecture Frédéric Antonetti

Rennes-Troyes : bronca au coup de sifflet final

VIDEO - Ca va mal à Rennes : à l'issue de la défaite du club breton contre Troyes (1-2) mercredi en Ligue 1, les Rouge et Noir ont été copieusement sifflés au coup de sifflet final.

>
Rennes-Troyes : bronca au coup de sifllet final Crédit Image : AFP/T.Bregardis |
Micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Philippe Audouin

Grève des encouragements et appel au départ de Pierre Dréossi


Le Stade Rennais (10ème), battu samedi en finale de la Coupe de la Ligue par Saint-Etienne (0-1), a concédé contre Troyes (20ème) sa 6ème défaite de rang, au lendemain de l'annonce par l'entraîneur Frédéric Antonetti de son départ en fin de saison au terme des quatre ans de son contrat.

Le Roazhon Celtic Kop 91, le principal groupe de supporteurs du Stade Rennais, a décidé d'observer une grève des encouragements mercredi et a appelé dans un communiqué au départ du manageur général Pierre Dréossi. "Nous vous invitons à vous unir dans notre démarche pour demander le départ de Pierre Dréossi après celui (de l'entraîneur Frédéric) Antonetti", écrit le RCK 91 dans un communiqué.
  
Le manageur général, au club depuis 11 ans, "concentre un pouvoir monocéphale à la tête du sportif" et "paraît désormais plus occupé à écarter les personnes qui n'auraient pas la même vision que lui que de tirer le club vers le haut", poursuit le texte. Le RCK 91 poursuivra sa grève "jusqu'à ce qu'il y ait eu une réelle remise en question et des changements dans ce club (...)".

>
Rennes-Troyes : le résumé


Réactions :

Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes) : "Je m'y attendais. On a de gros problèmes d'effectif, beaucoup de blessés. On a été atteint moralement par la finale (de la Coupe de la Ligue perdue contre Saint-Etienne samedi). Les conditions étaient trop difficiles car il y a insuffisamment de caractère dans cette équipe. Ce n'est pas de la résignation, c'est de la faiblesse mentale. On me dit que j'ai une équipe pour jouer les cinq premiers, qu'il faut faire jouer des jeunes. Si on me demande de reprendre un club qui fait de la formation et de la post-formation pour jouer les cinq premiers, j'y ai passé ma vie (à faire de la formation) mais je crois que je ne le reprendrai pas. Parce que je m'y suis vraiment brûlé. Celui qui s'est le plus brûlé, c'est moi (il a annoncé mardi son départ à la fin de la saison). J'étais sur le bûcher, maintenant, on appelle Pierre (Dréossi, le manageur général) sur le bûcher alors qu'il a stabilisé le club entre la 4e et la 10e place... Il y a des moments où il n'y a pas que des remarques intelligentes qui sortent. Cela met un climat difficile."

>
Frédéric Antonetti, entraîneur de Rennes : "Il y a une insuffisance de caracatère dans cette équipe" Crédit Média : Philippe Audouin | Durée : | Date :
À lire aussi
Frédéric Antonetti le 27 avril 201 Ligue 1 Uber Eats
Losc : "Se séparer d'Antonetti a été un crève-cœur", confie Michel Seydoux


Fiche technique :

A Rennes (Stade de la Route de Lorient): Troyes bat Rennes 2 à 1 (2-1) 
Spectateurs: 19.000 environ
Temps: beau
Pelouse: en bon état
Arbitre: L. Duhamel 
Buts:
Rennes: Féret (30 s.p.)
Troyes: Bahebeck (5), Bréchet (27) 
Avertissement:
Rennes: Montaño (48) 
Les équipes:
Rennes: Costil - Foulquier, Onyekachi (John Mensah 60), Boye, Mavinga - Pitroipa, Pajot, S. Diallo, A. Diarra (Konradsen 59), Féret (cap) (Diarra 59) - Montaño
Entraîneur: Frédéric Antonetti 
Troyes: Thuram-Ulien - Faussurier, Rincon, Bréchet, N'Sakala (Othon 78) - Darbion (Marcos 67), Thiago , Enza Yamissi (cap) - Nivet (Colin 79), Bahebeck, Camus
Entraîneur: Jean-Marc Furlan 


Laissez vos commentaires sur le blog de "On refait le match" :

Bouton blog on refait le match

Lire la suite
Frédéric Antonetti Ligue 1 Uber Eats Rennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants