1 min de lecture Sport

Rallye de Suède : le triplé pour Ford, Loeb seulement 6ème

Le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS) a remporté le Rallye de Suède, première manche du Championnat du monde (WRC), dimanche à Hagfors, devant le Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS) et le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Fiesta RS). Hirvonen, 30 ans, déjà vainqueur l'an dernier du seul rallye sur neige du calendrier, a terminé en tête après la 22e et dernière épreuve spéciale du rallye, une "Power Stage" attribuant trois points supplémentaires à l'auteur du meilleur temps, deux au 2e et un au 3e. Le Français Sébastien Ogier (Citroën DS3) a été le premier lauréat de cette Power Stage, une spéciale classique de 4 km, télévisée en direct, organisée pour la première fois en WRC. Le septuple champion du monde le Français Sébastien Loeb (Citroën DS3) a terminé 6e au classement général. Son compatriote Sébastien Ogier a pris la 4e place.

Le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS), vainqueur du Rallye de Suède, première manche du championnat du Monde 2011
Le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS), vainqueur du Rallye de Suède, première manche du championnat du Monde 2011 Crédit : AFP/J.NACKSTRAND
Cover Générique
Le Service des Sports

Le Français Sébastien Loeb (Citroën DS3), septuple champion du monde en titre, a terminé 6e du classement général, au terme d'un week-end raté de bout en bout. Son dernier souci du rallye, une panne de démarreur, l'a obligé à pousser sa voiture pour repartir du point stop de la 22e et dernière épreuve spéciale.

Son jeune compatriote et coéquipier Sébastien Ogier a pris la 4e place, dans l'autre DS3 officielle, et a remporté les trois points de la "Power Stage"  (ES22), une spéciale classique de 4 km, télévisée en direct, qui pour la première fois en WRC donnait lieu à l'attribution de points supplémentaires. 

Cette Power Stage a été suivie en direct, dans la régie de WRC TV à Hagfors,  par le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), l'ancien copilote Jean Todt, et par la nouvelle Directrice du WRC, l'ancienne pilote Michèle Mouton.

Ogier a aussi profité, en toute fin de rallye, de la suspension du permis de conduire de Petter Solberg, dont la DS3 privée a dû être pilotée, dans la dernière spéciale, par son copilote Chris Patterson. C'était la conséquence directe d'un excès de vitesse enregistré vendredi par la police suédoise, avec un sursis de 48 heures pour Solberg. Le Norvégien termine donc 5e de ce rallye,  derrière Ogier.

La dernière spéciale terminée, il restait encore aux concurrents à parcourir une centaine de kilomètres de liaison routière jusqu'à Karlstad, où ils devaient pointer au dernier contrôle horaire avant de monter sur le podium.

Les réactions :

Mikko Hirvonen (FIN/Ford Fiesta RS), vainqueur: "C'est absolument fantastique et vraiment bien de gagner le premier rallye de la saison dans la nouvelle Fiesta. Je dois avouer que j'étais très nerveux au départ de la dernière spéciale, mais maintenant je suis vraiment heureux d'avoir pris un si bon départ pour cette saison. C'est un soulagement, parce que j'ai vécu une saison 2010 difficile, mais je savais que si tout allait bien à nouveau, on aurait de bons résultats, c'est ce qui s'est passé ici. J'ai été constant tout le week-end, je n'ai fait qu'une seule petite erreur qui m'a coûté cinq secondes. J'ai encore dû attaquer très fort ce matin et j'ai commencé à y croire au départ de la 22e spéciale, après les deux dernières longues spéciales, parce que j'avais encore cinq secondes d'avance (sur Ostberg) et il ne restait que cinq kilomètres. C'est fantastique aussi pour toute l'équipe Ford de prendre les trois places sur le podium". 

Mads Ostberg (NOR/Ford Fiesta RS), 2e: "Je ne pensais jamais pouvoir finir 2e de ce rallye, même si je savais qu'on pourrait se battre en tête. C'est un nouveau départ pour moi, après cinq années vraiment difficiles. On avait beaucoup travaillé, fait de bonnes performances, mais ça n'avait jamais vraiment payé. Là on est récompensé de tous nos efforts. Je suis vraiment très heureux, je pense à beaucoup de choses et pas encore à la suite, car je veux profiter de ce moment. On a fait un bon vendredi, on s'est battu pendant toute la journée de samedi, même si on perdait beaucoup de temps, et ce matin je voulais juste rester au contact de Mikko (Hirvonen), en laissant tous les autres derrière nous. On a beaucoup attaqué, en début de boucle, puis on s'est calmé, car je ne voulais pas gâcher ce résultat. C'est comme une victoire pour moi". 
  
Sébastien Ogier (FRA/Citroën DS3), 4e: "Finalement, du point de vue comptable, c'est un résultat plutôt bon. Il y a les manches terre qui arrivent,  on sera dans une bonne position de départ au Mexique, avec de bons points marqués ici. J'ai fait ce que j'ai pu, après un début difficile vendredi matin.  Ca s'est plutôt bien enchaîné jusqu'à ce matin, où c'était plus glissant, on a fait un passage contre un mur de neige et on a rempli la boîte à air, ce qui nous a fait perdre de la puissance, mais on a gagné la Power Stage (ndlr: et marqué 3 points de plus). On sait qu'on a quelques points à travailler pour l'année prochaine et que dans certaines conditions la DS3 marche très bien. J'aurais signé avant le départ pour repartir d'ici avec 15 points". 

Petter Solberg (NOR/Citroën DS3), 5e: "Je suis déçu de ce résultat, on a perdu quelques points, surtout à cause des problèmes d'amortisseurs ce matin. Mais je suis content pour Mads (Ostberg) parce qu'il a fait une belle course. On l'avait aidé il y a quelques années, au début de sa carrière. Ma femme Pernilla et moi, avec Subaru Norvège, on lui avait tous donné de l'argent". 

Sébastien Loeb (FRA/Citroën DS3), 6e: "C'est une grande satisfaction d'être ici et de rentrer chez moi. On ne peut pas être soulagé de finir 6e, je suis content que ça se termine et on a quand même pris quelques points, donc c'est mieux que rien, et on va fêter la fin du rallye. Je me suis fait "chier" jusqu'à la fin, je ne sais pas comment le dire autrement, c'était ennuyeux. Je me suis dit, si ça se trouve, je vais rester planté dans la dernière (spéciale), dans un mur de neige, et j'aurai fait trois jours de galère pour rien. On a franchi la ligne et j'ai dit à Daniel (Elena, son copilote): +on y est quand même arrivé+. Mais 200 mètres plus loin, on était en panne (de démarreur). La seule satisfaction, c'est que notre voiture est pas mal, on avait un bon feeling dedans, elle est équilibrée et compétitive, mais les autres aussi sont compétitifs. Heureusement, c'est le seul rallye neige de la saison". 

(Avec AFP)



Lire la suite
Sport Rallye Sébastien Loeb
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants