1 min de lecture Javier Pastore

PSG : Javier Pastore accepterait d'être taxé à 75%

En voilà un qui ne veut pas créer d'émule. L'Argentin Javier Pastore, acquis cette saison par le Paris Saint-Germain pour la somme record de 42 millions d'euros, accepterait d'être taxé sur ses revenus à 75%, comme le prévoit François Hollande en cas de victoire à l'élection présidentielle.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Je crois que c'est une folie"

Le candidat socialiste a annoncé qu'il créerait s'il était élu une tranche d'imposition à 75% pour les revenus annuels dépassant un million d'euros. "75% ! Je crois que c'est une folie. Mais si je dois payer, je paierai", déclare dans une interview au journal Le Monde le joueur parisien, dont le salaire mensuel est estimé à environ 350.000 euros, ce qui en fait le footballeur le mieux payé de France.

"Ce n'est pas l'argent qui me fait passer d'un club à un autre. Quand j'ai commencé ma carrière professionnelle en Argentine, j'ai touché deux mois de salaire en deux ans. Et cela ne m'a pas posé de problème, j'étais heureux comme ça", ajoute le milieu de terrain de 22 ans, qui dit comprendre la polémique autour du salaire des joueurs professionnels.

"Nous devons nous montrer solidaires"

"Il y a beaucoup de pauvreté dans le monde, il y a des gens qui meurent de faim. Il y a la crise, et pas seulement en Europe, mais aussi dans mon pays", dit-il. "Les joueurs ne peuvent pourtant pas être tenus pour responsables de tous les problèmes. Nous devons nous montrer solidaires envers ceux qui souffrent et assumer notre statut", ajoute Javier Pastore.

"L'équipe est solide"

Sur le plan sportif, l'international argentin se dit persuadé que son club, deuxième de Ligue 1 à égalité de points avec Montpellier mais avec un match en plus, remportera le titre en fin de saison. "Je pense que le titre ne peut pas nous échapper. A l'exception du dernier match à Nancy (perdu 2-1), nous avons réussi à renverser des situations qui nous étaient défavorables, à revenir au score ou à nous imposer sur le fil. Cela montre que l'équipe est solide et qu'il y a une grande confiance dans le groupe", juge-t-il.

"Ce qui manque au PSG, c'est la conviction. Tous ceux qui sont arrivés au PSG cette saison sont convaincus qu'ils pourront disputer la prochaine Ligue des Champions et faire quelque chose dans cette compétition. Mais il faut encore que tous les joueurs, que tous les gens qui travaillent au club s'en convainquent pour y arriver". Mais la prochaine étape sera le clasico, dimanche au Parc des Princes, entre l'OM et le PSG.

Lire la suite
Javier Pastore François Hollande Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants