1 min de lecture Fabian Cancellara

Paris-Roubaix : Cancellara grand favori

Malgré deux chutes à l'entraînement, le coureur suisse a de grandes chances de remporter "la reine des classiques", qui démarre ce dimanche.

Fabian Cancellara a porté le maillot jaune à 27 reprises. Un record.
Fabian Cancellara a porté le maillot jaune à 27 reprises. Un record. Crédit : AFP, Lionel Bonaventure

Un peloton entier s'attaque dimanche à la plus jolie folie du sport cycliste, Paris-Roubaix, la "reine des classiques" qui a pour premier prétendant le Suisse Fabian Cancellara au départ des 254 kilomètres, dont une partie en pavés plus ou moins archaïques (52,6 km).  
   
Pour Cancellara, le ciel serein du début de semaine s'est assombri durant la semaine. Deux chutes, mercredi et jeudi, ont posé un point d'interrogation sur la course dans laquelle le Bernois vise une troisième victoire après 2006 et 2010. 
   
"Il s'en est bien tiré", se félicite son directeur sportif Dirk DeMol, qui avait créé l'une des plus grandes surprises de l'histoire voici 25 ans en menant à bien une échappée de 222 kilomètres. Mais le doute point sur la possibilité de "Spartacus", grand triomphateur dimanche dernier au Tour des Flandres, de dominer pareillement son sujet. 
   
"Il a toujours très faim", assure son coéquipier belge Stij Devolder, qui pourrait bénéficier, tout comme le Suisse Grégory Rast, du marquage de son chef de file. "Ce sera tous contre Cancellara", prévoit DeMol, en droit d'être satisfait des prévisions météo annonçant un temps sec: "On ne va pas nier que les choses se présentent plutôt bien."  

Les adversaires

Les équipes les mieux armées disposent de l'avantage du nombre dans une course sujette à d'innombrables aléas. Sky (Boasson Hagen, Stannard, Thomas), Omega Pharma, qui doit s'en remettre surtout à Sylvain Chavanel en l'absence du vainqueur sortant, le Belge Tom Boonen, BMC (Hushovd, Phinney, Van Avermaet) ou encore les deux équipes françaises, FDJ (Ladagnous, Offredo) et Europcar (Turgot, Gaudin), entrent dans ce cas. 
   
Les coureurs de Garmin (Vansummeren), Katusha (Kristoff) et Argos (Degenkolb) sont lGibus, le secteur réintroduit sur l'itinéraire après rénovation. Au carrefour de l'Arbre, la zone la plus redoutable, au seuil des 15 derniers kilomètres. Son ancien directeur Jacques Goddet l'avait écrit, "Paris-Roubaix présente la particularité unique de livrer la justice au bout de l'injustice". Verdict attendu sur la piste du vélodrome où, depuis 2009, la victoire est revenue à un homme seul, réchappé de l'enfer.  Le parcours de Paris-Roubaix 2013

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fabian Cancellara Paris-Roubaix Cyclisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants