1 min de lecture Louis Nicollin

Nicollin "s'emmerde" devant l'équipe de France

Fidèle à sa réputation, le président de Montpellier, Louis Nicollin, n'a pas mâché ses mots en évoquant l'équipe de France, mardi, lors de la traditionnelle photo d'équipe au Mas Saint-Gabriel.

Louis Nicollin, président de Montpellier
Louis Nicollin, président de Montpellier Crédit : AFP/P.Guyot
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Dimitri Moulins

Il le dit sans détour. Louis Nicollin "s'emmerde" devant l'équipe de France de football, tenue en échec en Géorgie (0-0) le 6 septembre, avant de s'imposer dans la douleur en Biélorussie (4-2) cinq jours plus tard, lors des qualifications pour le Mondial 2014 au Brésil.

Quand tu vois jouer ces types, tu te demandes s'ils défendent vraiment le maillot tricolore

Louis Nicollin, président de Montpellier
Partager la citation

"Pourtant j'adore Deschamps, parce que un très très bon sélectionneur, souligne le président de Montpellier. Mais quand tu vois jouer ces types, tu te demandes s'ils défendent vraiment le maillot tricolore. Je me pose des questions. Pas tous heureusement, mais enfin, les trois-quarts, on dirait qu'ils sont là par obligation".

A ses yeux, il n'y a quasiment que Ribéry "qui se transcende. Ça c'est vrai qu'il est très très bon, parce qu'il a été assez taillé pour le reconnaître. Après, le reste... (soupir) Dis-donc, c'est dur".

Je préfère regarder un bon western

Louis Nicollin, président de Montpellier
Partager la citation

Posture ou réalité, "Loulou" affirme que ses propos n'engagent que lui... avant d'en remettre une couche. "C'est moi qui dit ça. Je n'ai peut-être pas raison, je n'ai certainement pas raison. Mais enfin, ça m'emmerde. Et c'est pour ça que je préfère regarder un bon western".

À lire aussi
Louis Nicollin le 30 avril 2016 au stade Auguste-Delaune de Reims Ligue 1 Conforama
Mort de Louis Nicollin : "Merci Loulou, nous vous avons tant aimé"

Il avoue aussi qu'il n'a plus "de maillot de l'équipe de France. On ne m'en envoie plus, peut-être à cause de ça. Je les achèterai aux enchères, il n'y a pas de problème", enchaîne-t-il.

C'est vrai que j'aimais l'équipe de France, mais pas celle-là. Non, pas possible

Louis Nicollin, président de Montpellier
Partager la citation

Celui qui déclare n'aimer "que son club, que La Paillade", se montre enfin nostalgique. "C'est vrai que j'aimais l'équipe de France, mais pas celle-là. Non, pas possible. Moi j'ai suivi toute la Coupe du Monde 1998 avec Michel (Platini, ndlr). On allait partout. Tu allais dans ces vestiaires, tu voyais ces mecs avant le match : ce coq, c'était vachement important. Là, on dirait des gars... Bon, ils sont là, point barre". Les intéressés apprécieront.

>
Louis Nicollin "s'emmerde" devant l'équipe de France Crédit Média : Dimitri Moulins | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Louis Nicollin Mondial 2014 au Brésil Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants