1 min de lecture Alain Bernard

Natation - Mondiaux : malgré les tensions, le relais 4X100 rêve d'or

La France rêve toujours de décrocher un grand titre sur le plus prisé des relais, le 4x100 m libre, pour lequel elle compte dans ses rangs plusieurs des meilleurs sprinteurs au monde, qui espèrent enfin réussir lors des Mondiaux-2011, dimanche à Shanghai. Les Bleus devront gérer les égos au sein du relais depuis les polémiques entre Alain Bernard et Yannick Agnel.

Le relais des Bleus a déjà franchi un pas l'an dernier en devenant champion du monde en petit bassin. Il est porteur d'espoirs sur la distance reine depuis trois ans et les jeux Olympiques de Pékin en 2008 où il avait livré un duel mythique avec les Américains. Les Etats-Unis avaient coiffé les "Frenchies" à l'arrivée.

Dans l'aventure, Alain Bernard, champion olympique du 100 m libre, Frédérick Bousquet, Fabien Gilot et Amaury Leveaux. L'année suivante, lors des Mondiaux-2009 à Rome, les Tricolores terminent troisièmes, derrière les Etats-Unis et la Russie.

Le relais bleu s'embrase. Un an après, les sprinteurs parlent à coeur ouvert avant les Championnats d'Europe à Budapest. Tous regrettent d'avoir mis trop en avant leur individualité au détriment de l'esprit collectif. Le mea culpa n'aura pas suffi. Ils terminent deuxièmes derrière la Russie.

Et puis enfin il y a ce rendez-vous qu'ils n'ont pas manqué lors des Mondiaux en petit bassin à Dubaï en décembre dernier, où ils ont gagné. A bord du navire, toujours Bernard, Gilot et Bousquet et une nouvelle recrue, le jeune grand espoir Yannick Agnel, 19 ans, à la conclusion du relais dans une course époustouflante.  
 
Agnel absent du relais

"On a su répondre au mois de décembre, alors pourquoi pas en grand bassin", lance Alain Bernard. "C'est toujours possible de faire un gros coup. Avec ce qu'on a fait à Dubaï, on a plus de courage qu'auparavant".

Mais voilà qu'à deux mois de Shanghai, Agnel met le feu au relais en annonçant qu'il pourrait renoncer à l'épreuve pour se consacrer au 400 m libre, son épreuve, qu'il nage le même jour. Des porpos qui avaient entrainé une réplique immédiate d'Alain Bernard, lui même critiqué ensuite par Camille Lacourt.

"On s'est réunis depuis. Il y a eu pas mal de communication entre nous. Les choses sont claires", a expliqué Agnel à Shanghai. A priori, Agnel ne participera pas au relais. Lui assure qu'il ne nagera pas en séries et que pour la finale il ne peut rien dire. Son entraîneur Fabrice Pellerin est plus catégorique: "Yannick ne nagera pas le relais. C'est une décision qui fait l'unanimité. Elle a été prise par les entraîneurs et encouragée par le directeur technique national".

Le DTN Christian Donzé s'est contenté de rappeler que 6 nageurs étaient disponibles pour le relais et qu'une compétition était faite d'imprévus. La seule certitude est la composition du relais en séries le matin. Bernard lancera la course, suivi de Jérémy Stravius, William Meynard et Gilot. Outre Agnel, Frédérick Bousquet est également susceptible d'intégrer l'équipe.

"Je fais partie des plus anciens du 4x100 m. J'apporterai ma sagesse et mon expérience. J'aime le relais, je vais donner tout ce que j'ai", a promis Gilot. Meynard, lui, n'a "pas peur d'affronter les autres".

Quels favoris ?

Le relais 4x100 m sera le clou du spectacle de la journée d'ouverture des épreuves de course. Un vrai booster pour les nageurs pour le reste de la compétition. Ce sont les Etats-Unis qui défendront leur bien, entre leurs mains depuis 3 éditions, des campagnes auxquelles la super star Michael Phelps a pris part. A Shanghai, il n'est pas certain que l'homme aux 14 médailles d'or olympiques soit de la partie. Ses priorités sont ailleurs.

Cette année sur le papier, les meilleurs sprinteurs sont les Français, qui ont dans leurs rangs quatre des dix meilleurs performeurs mondiaux 2011: Fabien Gilot, William Meynard, Yannick Agnel et Alain Bernard, champion olympique 2008 du 100 m libre.
  
Les Australiens aimeraient bien redorer leur blason, terni lors des Mondiaux-2009 avec des résultats généraux très en deçà des objectifs. Le relais serait une bonne mise en bouche pour l'une des meilleures nations au monde d'autant qu'ils ont un nouveau petit phénomène, James Magnussen, 19 ans, et 3e performeur mondial de l'année. Les "Aussies", n'ont plus gagné le relais depuis 10 ans.

La Russie est un autre sérieux concurrent à la couronne, qu'elle n'a coiffée qu'une fois en 2003 à Barcelone. Les Russes sont revenus sur le devant de la scène grâce à Yevgeni Lagunov, Andrey Grechin et Danila Izotov, qui ont décroché l'argent en 2009.

La bataille s'annonce somptueuse ! 




(Avec AFP)

Lire la suite
Alain Bernard Natation Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7704734827
Natation - Mondiaux : malgré les tensions, le relais 4X100 rêve d'or
Natation - Mondiaux : malgré les tensions, le relais 4X100 rêve d'or
La France rêve toujours de décrocher un grand titre sur le plus prisé des relais, le 4x100 m libre, pour lequel elle compte dans ses rangs plusieurs des meilleurs sprinteurs au monde, qui espèrent enfin réussir lors des Mondiaux-2011, dimanche à Shanghai. Les Bleus devront gérer les égos au sein du relais depuis les polémiques entre Alain Bernard et Yannick Agnel.
https://www.rtl.fr/sport/natation-mondiaux-malgre-les-tensions-le-relais-4x100-reve-d-or-7704734827
2011-07-22 15:50:00