1 min de lecture Laure Manaudou

Natation : Agnel régale, Bernard dit adieu, Manaudou est "fatiguée"

Yannick Agnel a montré qu'il était en passe de devenir le patron du sprint français en remportant vendredi les 400m et 100m nage libre à l'Open EDF, où Alain Bernard a disputé le dernier 100m individuel de sa carrière. Laure Manaudou, également présente, a déçu.

Yannick Agnel en forme
Yannick Agnel en forme Crédit : AFP/P.Huguen
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Agnel : "De bon augure pour les JO"

Agnel, 20 ans seulement et qui fera le doublé 100-200 aux Jeux olympiques de Londres, s'est d'abord imposé sur 400m, en une minute 48"00, avant de remporter le 100m en 49"08. "Sur 400, le plus dur a été la deuxième partie. Je suis resté un peu sur ma faim, je visais un meilleur temps. Sur le 100m, je me suis lâché et je suis content", a dit le nageur de Nice. "C'est de bon augure pour les Jeux et encourageant qu'on ait été sept en finale".

Car le 100m, qui a clos cette première journée de compétition, ressemblait à un mini-championnat de France, seul l'Australien Matthew Targett étant parvenu à jouer les trouble-fête pour finir troisième, derrière Jérémy Stravius. Alain Bernard à, lui, fini en cinquième position.

Bernard, 5ème de sa dernière en individuel

"Ben voilà, c'était serré, j'ai essayé", a lâché le champion olympique du 100 m nage libre à Pékin, en sortant du bassin.  J'ai pris énormément de plaisir dans cette finale. On me rappelle sans arrêt que c'était la dernière course en individuel de ma carrière, c'est le cas, et j'aurais voulu gagner", a ajouté celui qui - faute d'avoir pu se qualifier - ne défendra pas son titre olympique à Londres où il ne nagera que le relais.

Le champion de 29 ans a échoué à se qualifier en individuel pour les JO où il ne nagera que le relais 4x100 m libre, la dernière course de sa carrière. A Paris, il nageait sans regret son dernier 100 m en solo, qu'il aurait tout de même bien aimé gagner, devant quelque 1500 spectateurs ayant bravé l'orage et la pluie et criant son soutien à son champion.

"Aujourd'hui il assume vraiment son statut de leader du sprint. Je n'ai qu'un mot à lui dire: qu'il reste concentré jusqu'au bout. Nager 49.0 ici, ça peut laisser présager de bonnes choses pour la suite".

Agnel n'a pas tari de compliments sur son aîné. "Alain était l'une des premières personnes à me tendre les bras et à faire que tous les petits jeunes qui arrivent soient désinhibés par rapport à la performance et au groupe. C'est vraiment un mec génial et un très grand champion".

Muffat et Lacourt en demi-teinte

Tous les nageurs avaient signalé avant la compétition qu'ils étaient dans un phase d'entraînement très dure et qu'ils étaient trop fatigués pour espérer faire de bons chronos à la Croix Catelan. Cela s'est vu dans les temps réalisés mais cela n'a pas empêché les cadors de figurer en bonne position, à l'image de Camille Muffat chez les femmes et Camille Lacourt chez les hommes.

Muffat s'est imposée sur 800 et 200m nage libre, alors qu'elle doublera 100 et 200 aux JO. "Le 200 n'était pas exceptionnel. Le 800, je pense que c'était très bien, c'était un bon exercice avant le 200", a-t-elle dit.

Interrogée sur l'opportunité de cette compétition alors que tous sont en pleine phase de préparation, elle a répondu que la présence de toute l'équipe de France olympique était "obligatoire". "Mais dans ma tête, ce n'est pas très important, je sais que je ne suis pas encore prête", a ajouté Muffat.

Victorieux mais avec un bien mauvais chrono à 3 semaines des JO, le champion du monde sur 100 m dos, Camille Lacourt, n'a pas caché son agacement . Lacourt aurait bien aimé nager plus vite que les 54.89 qu'il a réalisés en finale devant Benjamin Stasiulis (55.38) mais pour le Marseillais, "il ne s'est rien passé" pendant la course.

"Ce n'est pas forcément inquiétant puisqu'il reste encore un mois. Mais c'est sûr que si c'était à refaire je partirais au moins un peu plus vite pour trouver des points de repères. Je suis énervé car c'est la dernière course avant les Jeux et elle compte pour du beurre", a-t-il expliqué. Lacourt, grand favori pour le titre aux Jeux de Londres, a été délogé la semaine dernière de la première place des meilleures performances mondiales de la saison par l'Américain Matthew Grevers (52.08). Le Français n'entendait pas répondre à Paris mais il aurait certainement apprécié envoyer un signal fort.

Manaudou est "fatiguée"

Laure Manaudou, qui fut championne olympique et trois fois championne du monde, poursuit son come-back. Après trois ans et demi de retraite et une maternité, elle a décoché son billet pour les Jeux sur 100 et 200 dos, où elle vise, de son propre aveu les demi-finales. "Après, on verra", disait-elle jeudi. Vendredi, elle a terminé deuxième au 50m dos, en 28"56, derrière la Russe Anastasia Zueva.

"Je ne suis pas trop déçue du temps. (Quant à Zueva), c'est une vieille connaissance, elle m'avait battue aux (championnats d')Europe avant les Jeux il y a quatre ans. Mais cela prouve que je suis fatiguée", a dit la licenciée du Club des nageurs de Marseille.

Pour le 100m dos (samedi), je ne veux pas me fixer de temps", a prévenu Laure Manaudou dont le petit frère Florent, qualifié aux JO sur 50m nage libre, a échoué à une décevante septième place du 50m papillon. Sur cette distance, le compagnon de Laure Manaudou, Frédérick Bousquet, a terminé deuxième derrière Matthew Targett. 

Retrouvez toute l'actualité des JO de Londres
(cliquez sur l'image)
JO Londres 2012

Lire la suite
Laure Manaudou Camille Lacourt Alain Bernard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7750451796
Natation : Agnel régale, Bernard dit adieu, Manaudou est "fatiguée"
Natation : Agnel régale, Bernard dit adieu, Manaudou est "fatiguée"
Yannick Agnel a montré qu'il était en passe de devenir le patron du sprint français en remportant vendredi les 400m et 100m nage libre à l'Open EDF, où Alain Bernard a disputé le dernier 100m individuel de sa carrière. Laure Manaudou, également présente, a déçu.
https://www.rtl.fr/sport/natation-agnel-regale-bernard-dit-au-revoir-manaudou-est-fatiguee-7750451796
2012-07-06 18:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KjAqKOIlurw0wJO2hcubiw/330v220-2/online/image/2012/0322/7745829316_yannick-agnel-est-le-nouveau-champion-de-france-du-100-m-nage-libre.jpg