2 min de lecture Mondiaux d'athlétisme

Mondiaux d'athlétisme : Teddy Tamgho sacré champion du monde du triple saut

EN VIDÉO - Le Français Teddy Tamgho a remporté la finale du triple saut lors des Mondiaux d'athlétisme de Moscou dimanche grâce à un exploit : un bond à 18m04.

Teddy Tamgho a remporté les qualifications du triple saut ce vendredi au stade Luzhniki de Moscou
Teddy Tamgho a remporté les qualifications du triple saut ce vendredi au stade Luzhniki de Moscou Crédit : AFP / ADRIAN DENNIS

Jonathan Edwards, Kenny Harrison et... Teddy Tamgho. Le Français est devenu le troisième homme seulement à bondir au-delà des 18 mètres, une première depuis 17 ans. Et le record du monde de 18m29 a vacillé. C'est donc la performance de ces Mondiaux de Moscou, pour la délégation française comme pour le monde de l'athlétisme. Parce que Tamgho a réalisé un sixième et dernier bond surréaliste dimanche, mesuré à 18m04. Le Parisien rentre dans l'histoire de la discipline en devenant le premier français champion du monde du triple saut.

Tamgho s'offre la légende

Si le concours a livré un suspense énorme tout au long de l'épreuve, Teddy Tamgho a surclassé ses adversaires grâce à son dernier essai, largement devant celui du Cubain Pedro Pablo Pichardo (17m68), médaillé d'argent, et de l'Américain Will Claye (17m52) qui prend le bronze. 

Tamgho apporte à la France son premier titre mondial depuis 2005 et Ladji Doucouré sur 110 m haies. Tamgho, comme en qualifications, a tout de suite montré qu'il était en forme, avec un premier essai à 17,65 m, son meilleur cette saison et même depuis plus de deux ans mettant derrière lui ses blessures.

Et le Cubain Pedro Pablo Pichardo lui a offert l'opposition dont le Français se repêt. Au 2e essai, Pichardo réalisait 17,68 m pour prendre la tête. Nullement abattu, Tamgho repartait à la bataille. Deux fois de suite, deux sauts monstrueux allaient le voir retomber au-delà des 18 mètres, mais la plasticine indiquait deux mordus pour deux centimètres à chaque fois.

Un concours ultra-relevé

À lire aussi
L'athlète allemande Gina Lückenkemper (gauche) a déposé plainte auprès de l'IAAF pour faire interdire la technologie de la "Block cam". Mondiaux d'athlétisme
Mondiaux d'athlétisme 2019 : pourquoi vous ne verrez plus certains plans serrés sur les athlètes

Le 4e essai était le bon. Rageur et haranguant la foule pour le soutien, Tamgho assurait le coup (9,8 cm de marge sur la planche d'appel) et retombait à ... 17,68 m. A égalité, Tamgho prenait la tête du concours en vertu d'un 2e meilleur saut. Au tour suivant, Tamgho mordait à nouveau, au-delà encore des 18 m, et Pichardo remettait la pression.
  
Le dernier essai tournait alors au face à face, entre Tamgho le revenant et Pichardo le meilleur cette saison (17,69 m pour la meilleure performance mondiale). Mais le Français mettait un terme à toute discussion en réalisant un dernier énorme essai, nouveau record de France. Son ancien record était de 17,98 m, réalisé en juin 2010 à New York

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondiaux d'athlétisme Athlétisme Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants