2 min de lecture André-Pierre Gignac

Marseille assure le podium et fait travailler le PSG

Vainqueur de Toulouse (2-1) samedi lors de la 36ème journée, Marseille s'assure le podium et disputera la Ligue des Champions. Le Paris Saint-Germain devra donc battre Lyon dimanche s'il veut être sacré champion de France dès ce week-end.

André Ayew, avec André-Pierre Gignac et Mathieu Valbuena
André Ayew, avec André-Pierre Gignac et Mathieu Valbuena Crédit : AFP/B.Horvat
micro générique
La rédaction numérique de RTL

L'OM peut continuer de rêver. Son fauteuil sur le podium assuré, son oreiller de dauphin l'étant quasi tout autant, les Phocéens regarderont obligatoirement vers le haut du classement jusqu'à, au minimum, le Lyon-PSG de dimanche soir. Parce que pour obtenir un titre qu'on a bien trop tôt voulu mettre dans la poche du PSG, les Parisiens devront obligatoirement battre le septuple champion de France. En attendant, il n'y a plus que quatre petits points qui séparent les deux ennemis.

Marseille reste pauvre vainqueur

Souvent vainqueur dans la souffrance à domicile, cette pauvre victoire samedi contre le "Téfécé" a prouvé que le jeu vu la semaine dernière contre Bastia (2-1) n'était que l'exception qui confirmait l'ennui éprouvé par le Vélodrome cette saison. Parce que face à des Toulousains qui venaient d'en passer quatre à Lille et Elana (4-2), Marseille a pris l'avantage contre le cours du jeu, et s'est fait très peur quand l'équipe affichait un semblant de maîtrise. L'OM a d'abord ouvert le score sur sa première (demie) occasion juste avant la mi-temps par une tête décroisée d'André Ayew, sur un service magnifique de Mathieu Valbuena, sa 12ème passe décisive de la saison.

Revenu des vestiaires avec un coup derrière la tête, les Toulousains se sont fait punir par cet OM décidément très réaliste. A l'heure de jeu (62ème), le même Ayew est venu convertir un joli mouvement olympien dont il était à l'origine. Après avoir poussé la balle au fond, on croyait la partie pliée. Sauf que Barton touchait le poteau et que son équipe s'enlisait dans un match compliqué. Entré en jeu et lancé dans la profondeur par Wissam Ben Yedder, Eden Ben Basat réduisait l'écart d'une frappe croisée qui passait entre les jambes de Steve Mandanda (82ème). L'OM a donc tremblé jusqu'au bout mais assure l'essentiel : une dix-huitième victoire par un but d'écart cette saison.

Fiche technique :

À lire aussi
André-Pierre Gignac sous les couleurs des Tigres de Monterrey le 28 mai 2017 Mercato
Mercato : Gourcuff aimerait retrouver Gignac à Rennes

A Marseille (Stade Vélodrome) : Marseille bat Toulouse 2 à 1 (1-0) 
Spectateurs: 34.666
Temps: beau
Terrain: bon 
Arbitre: S. Ennjimi 
Buts:
Marseille: A. Ayew (45, 62)
Toulouse: Ben Basat (82) 
Avertissements:
Marseille: Amalfitano (50), Romao (90)
Toulouse: Aurier (41), Abdennour (58) 
Les équipes:
Marseille: Mandanda (cap) - Abdallah, Nkoulou, Mendes, J. Morel - Amalfitano (Sougou 89), Romao, Valbuena (Kadir 89), Barton, A. Ayew - Gignac (J. Ayew 82)
Entraîneur: Elie Baup 
Toulouse: Ahamada - Aurier, E. Capoue, Abdennour - Akpa Akpro, Didot (cap) (Regattin 78), Hermach, Rabiot, Tabanou (Sylla 65) - Braaten (Ben Basat 71), Ben Yedder
Entraîneur: Alain Casanova 

Lire la suite
André-Pierre Gignac Elie Baup Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants