4 min de lecture AS Monaco

Ligue 1 : les tops et flops de la première journée

DÉCRYPTAGE - A chaque soirée de Ligue 1, certains brilleront pendant que d'autres connaîtront des jours sans. Ces aléas du sport de haut niveau n'ont pas échappé à la première journée

Yoann Gourcuff sous le maillot lyonnais
Yoann Gourcuff sous le maillot lyonnais Crédit : AFP/P.Merle
Micro générique
La rédaction numérique de RTL

Première soirée, premières émotions, premiers coups de gueules, la Ligue 1 a repris et avec elle les bons et les mauvais moments qu'ont pu connaître ses différents protagonistes. Bilan du premier des 38 épisodes du championnat avec les tops et les flops du jour.

Ils ont réussi leur entrée en matière


Les promus
En attendant le premier match de Guingamp face à l'OM dimanche à 21 heures, Monaco et Nantes étaient les deux ex-pensionnaires de Ligue 2 à débuter ce samedi. Les deux historiques du football français (15 titres de champion cumulés) n'ont pas déçu. Nantes a battu Bastia 2-0 dans un stade de la Beaujoire plein et animé, pendant que Monaco et son armada offensive venaient à bout de Bordeaux sur le même score en Gironde.

Les meneurs de jeu lyonnais
On disait l'OL amputé de ses défenseurs (Umtiti, Koné, Gonalons suspendus), on avait vu dans la semaine Lisandro quitter le club et Gomis est toujours au placard. On craignait donc une entrée en matière compliquée pour une équipe qui avait été poussive face à Zurich en barrages de Ligue des champions. Mais Lyon n'était pas mort hier soir face à Nice, et a surfé sur la maestria de ses deux meneurs de jeu. Les "GG", Gourcuff et Grenier, ont été sublimes.

Grenier a commencé par lancer Lacazette d'une merveille d'ouverture sur le premier but. C'est ensuite l'ancien bordelais qui débordait coté gauche avant de déposer le ballon sur la tête de...Grenier, 2-0. Sur le troisième but, Gourcuff, encore, a ouvert de volée vers Lacazette pour une chevauchée fantastique de 40 mètres et le 3-0.

À lire aussi
Basile Boli, auteur du but de la victoire en Ligue des champions pour l'Olympique de Marseille en 1993. Ligue des champions
Ligue des champions : qu'ont donné les 6 finales disputées par des clubs français ?

Mais le meilleur joueur du championnat en 2009 n'a pas voulu en rester là. 93ème minutes, coup franc à 33 mètres. Gourcuff s'élance, brosse la balle, la parabole se termine dans la lucarne d'un David Ospina planté. Une soirée magique. Lisandro Lopez peut partir tranquille.

Radamel Falcao
Oui c'est sûr, c'est un cliché, c'est la star donc fatalement on l'attend. En effet, et c'est parce qu'on l'attendait que l'on a vu hier qu'un buteur de cette trempe ne connaît pas la pression. Encore en pleine montée en puissance physique, "El Tigre" a tourmenté la défense de Bordeaux. 35 ballons joués, 2 tirs cadrés sur 3 et un but de renard, en puissance et en technique. Quand l'ASM tournera à plein régime, Falcao deviendra vorace. Attention danger.

Il faudra revoir leur copie en deuxième semaine


La discipline

On ne sait pas si c'est dû à l'excitation de la reprise du championnat, mais toujours est-il que la première journée a vu 5 expulsions de joueurs, en attendant les deux derniers matchs (Ajaccio - Saint-Etienne et Guingamp - OM). Ajoutez à cela 23 avertissements et vous obtenez un bilan assez élevé.

Entre des arbitres toujours tatillons en début de saison et des joueurs à court physiquement, et donc en retard sur certaines interventions, ceci explique cela. Pour information, la saison passée la Ligue 1 a enregistré une moyenne de 2,9 expulsions par journée, mais 6 lors de la première et 5 lors de la deuxième.

Les villes ensoleillées
La météo est souvent agréable à Nice, Toulouse et Bastia, cela pourrait expliquer alors que leurs défenses étaient hier encore en vacances. Plus sérieusement, Nice, privé d'une partie de sa défense et de son milieu de terrain, a pris l'eau devant des Lyonnais en feu. Mais comme sur les deux buts de Lacazette, les erreurs ont été évidentes.

A Bastia, c'est une habitude. Les Corses ont été la pire défense d'Europe la saison passée avec 66 buts encaissés. Face à Nantes, pourtant pointée comme étant une équipe peu efficace en attaque, l'équipe de Frédéric Hantz a encaissés deux réalisations, dont une contre son camp de Palmieri.

Enfin, à Toulouse, le 3-5-2 n'a pas encore démontré toute son efficacité. Bien sûr, il y eu l'expulsion de Spajic (voir ci-dessous) à la 37ème et le pénalty en suivant. Mais 3-0 à Valenciennes, même à 10, ça fait beaucoup.

La première de M. Jochem
Stéphane Jochem a 35 ans, est arbitre fédéral de la Ligue de Bretagne et a dirigé son premier match de Ligue 1 samedi soir. C'était le Valenciennes-Toulouse. Hélas, si l'on a coutume de dire qu'un bon arbitre est celui dont on entend peu parler, Stéphane Jochem verra son nom écrit et prononcé plusieurs fois dans les médias ces prochaines heures (et jours).

A la 37e minute, il siffle une faute dans la surface toulousaine, et donc pénalty pour Valenciennes. Jusque là, pas de polémique. Il sort alors un carton rouge pour Yago, auteur de la faute, qui a anéanti une occasion nette de but. C'est le règlement. Mais 10 secondes plus tard, il se tourne vers Spajic, et lui demande de sortir, Yago restant sur le terrain. Personne n'a compris pourquoi.

Stéphane Jochem a présenté des excuses après le match. Dont acte. Mais la direction de l'arbitrage risque de le priver de L1 pendant quelques semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
AS Monaco Bastia Clément Grenier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants