2 min de lecture Didier Deschamps

Les Bleus, Deschamps, Evra, la Roma, son avenir,... : Blanc sort de son silence

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France est revenu pour la première fois sur son départ des Bleus, après l'élimination en 1/4 de final de l'Euro 2012 contre l'Espagne. Il n'élude aucune question et parle de son envie de retrouver un banc de touche.

Laurent Blanc, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France
Laurent Blanc, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France Crédit : AFP/F.Fife
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Le football me manque, le match me manque, le jeu, les joueurs aussi

Laurent Blanc
Partager la citation


Dans un entretien accordé à l'Equipe, le champion du monde 98 lance un appel de pied au dirigeants de clubs à la recherche d'un entraîneur. " Le football me manque, le match me manque, le jeu, les joueurs aussi". Il concède avoir eu des  contacts avec des "sélections exotiques", avec l'AS Roma également, mais le club italien et Blanc " n'étaient pas sur la même longueur d'onde". Le Cévenol ne veut pas parler de "choses virtuelles", c'est notamment pour ça qu'il refuse de dire s'il est candidat au poste d'entraîneur du PSG, en cas de départ de Carlo Ancelotti.

Pour lui, le comportement de certains a entraîné la chute des Bleus à l'Euro

Laurent Blanc revient également sur l'Euro 2012, durant lequel les joueurs français ont une nouvelle fois fait parler d'eux, et pas pour les bonnes raisons (Samir Nasri avait insulté des journalistes après un match, Jérémy Menez avait insulter l'arbitre du 1/4 de final France-Espagne perdu par les bleus). On comprend clairement que pour le Cévénol, ce sont ces comportements qui ont entraîné la chute des bleus : "Ces attitudes, même si elles ne concernent qu'une minorité de joueurs, t'amènent à la défaite. Il est rare de se comporter ainsi et de gagner".

À lire aussi
Didier Deschamps le 11 juin 2019 équipe de France de football
VIDÉO - "Kylian Mbappé n'est pas une machine", tempère Didier Deschamps

La gestion des égos et les égarements de certains joueurs, dont il ne cite pas les noms, lui laissent un goût amer. Il s'est senti "trahi" par un certain nombre de joueurs durant la compétition. Mais il tire également du positif de cette aventure ukrainienne : " Ce qu'il s'est passé à l'Euro est très profitable pour la suite, j'en suis convaincu. Parce que ces gens-là (les fauteurs de troubles, ndlr) se sont éliminés d'eux-mêmes".

Blanc veut s'expliquer en tête-à-tête avec Evra

Blanc évoque également le cas de Patrice Evra, un joueur qu’il a relancé après la Coupe du monde en Afrique du sud, mais qui avait ensuite perdu sa place de titulaire durant l'Euro 2012.  En novembre dernier, Patrice Evra avait égratigné son ancien sélectionneur, à qui il reprochait de ne lui jamais avoir donné d'explications sur les raisons de sa mise sur la touche.  Blanc ne serait pas contre une petit explication en tête à tête : "Patrice Evra, j'ai conservé ses SMS. Je lui montrerai quand je le verrai..." lâche-t-il. Peut-être que cette discussion aura lieu à Manchester United la saison prochaine, puisque Sir Alex Ferguson a officialisé son départ du club en fin de saison mercredi, et que Laurent Blanc fait partie des noms cités pour lui succéder...

Je pense que mon sort était déjà scellé avant l'Euro

Laurent Blanc
Partager la citation

Concernant sa relation avec l'actuel sélectionneur des bleus Didier Deschamps, Laurent Blanc ne nie pas qu'ils " ne partiront pas en vacances ensemble", mais les deux hommes se sont salués "avec beaucoup de respect" lorsqu'ils se sont croisés il y a quelques mois. Il revient enfin sur la période qui a suivi l'Euro 2012, durant laquelle les tractations concernant le renouvellement de son contrat à la tête des bleus ont traîné :  "Je pense que mon sort était déjà scellé avant l'Euro". Il assure pourtant ne pas être fâché avec président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët, mais lui reproche la manière dont son histoire à la tête des bleus s'est terminé...

Lire la suite
Didier Deschamps Mondial 2014 au Brésil Noël Le Graët
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761195181
Les Bleus, Deschamps, Evra, la Roma, son avenir,... : Blanc sort de son silence
Les Bleus, Deschamps, Evra, la Roma, son avenir,... : Blanc sort de son silence
L'ancien sélectionneur de l'équipe de France est revenu pour la première fois sur son départ des Bleus, après l'élimination en 1/4 de final de l'Euro 2012 contre l'Espagne. Il n'élude aucune question et parle de son envie de retrouver un banc de touche.
https://www.rtl.fr/sport/les-bleus-deschamps-evra-la-roma-son-avenir-blanc-sort-de-son-silence-7761195181
2013-05-08 15:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/feDOlgo6UCuhguVEWa5vCg/330v220-2/online/image/2012/0515/7748186876_laurent-blanc-le-selectionneur-de-l-equipe-de-france-de-football.jpg